Contenu

Université de Toulouse Université Toulouse III - Paul Sabatier

Presse Annuaire Recherche avancée
21 juil.

Vous êtes ici : Accueil > Campus > L'université > Actualités

Conférence-débat "Voir et entendre : perception et cognition", le 26 avril

Actualité, Communiqué, Colloque/Séminaire/Conférences-Rencontres/Débats

L'université Toulouse III - Paul Sabatier (Direction de la communication et de la culture) et l’Académie des Sciences, Inscriptions et Belles-Lettres de Toulouse co-organisent une conférence-débat sur la perception et la cognition visuelle et auditive, le 26 avril, à 18 heures, à l'Hôtel d'Assezat (salle Clémence Isaure).

Le débat est animé par Jean-Pierre Vinel, président de l'université Toulouse III - Paul Sabatier.

Interviendront :

  • Jean-Louis Arné, professeur émérite d'ophtalmologie à l'université Toulouse III - Paul Sabatier, membre de l'Académie nationale de médecine.
C'est son œil qui ouvre à l'artiste l'accès au monde. Toute œuvre peinte est à la fois appréhension et restitution du réel, même si toute la relation avec le réel peut être volontairement modifiée. Les rapports qui lient l’œil et la peinture doivent s’envisager sous selon plusieurs angles :
Un aspect pratique d’abord: la représentation dans une peinture d'un objet ou d'un paysage doit résoudre des problèmes de relief, de perspective, de couleurs et le peintre doit pour cela avoir recours à différents artifices visuels; ceci constitue la physiologie visuelle de la peinture.
Un aspect pathologique ensuite: il concerne le retentissement que peut avoir une pathologie visuelle sur l’œuvre de l’artiste; dans certains cas c’est la biographie du peintre qui rapporte l’existence d’une affection visuelle: on peut alors apprécier le retentissement de cette pathologie sur ses travaux; dans d’autre cas c’est l’analyse de l’œuvre peint qui permet de retrouver  certaines caractéristiques qui constituent presque des symptômes amenant à penser que ce peintre pouvait être porteur d’une anomalie visuelle.
Un aspect historique enfin: la représentation de l’œil dans l’évolution de la peinture a occupé une place essentielle, et certaines époques lui ont notamment attaché une valeur symbolique ou sacrée.

 
  • Mathieu Marx, professeur des universités-praticien hospitalier en oto-rhino-laryngologie à la faculté de médecine Purpan.
La perception auditive a longtemps été considérée comme une simple étape dans les processus de communication. Elle fait désormais l'objet de nombreux travaux explorant ses rôles au sein des fonctions cognitives. Et c'est probablement aux deux extrémités de la vie que ce rôle prend toute sa mesure. Le développement du langage oral, mais aussi écrit, ou encore la manière de se représenter l'état mental d'un interlocuteur sont autant d'habiletés de l'enfant qui seront impactées par une surdité. De même chez le sujet âgé, l'association entre déficit auditif et déclin cognitif est aujourd'hui établie. Mais le champ des explorations possibles est encore large et de nombreuses études sont en friche,  qu'elles concernent les fonctions exécutives chez l'enfant , la mémoire à court terme ou la nature précise des liens unissant surdité et démence chez le sujet âgé.



Dates
le 26 avril 2017

Date de mise à jour 18 avril 2017


Agenda

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

Université Toulouse III - Paul Sabatier - 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE CEDEX 9 téléphone +33 (0)5 61 55 66 11