Contenu

Université de Toulouse Université Toulouse III - Paul Sabatier

Presse Annuaire Recherche avancée
16 déc.

Vous êtes ici : Accueil > Campus > Vie étudiante et associative > Associations

Thématique - Action sociale, Citoyenneté, Organisations - vie administrative, Vie étudiante

AGET Rangueil

Type d'association - Syndicats, Solidarité

Objet

L'Association Générale des Étudiant-e-s de Toulouse est un syndicat de lutte étudiant, c'est-à-dire une organisation qui défend, par la mise en place d'un rapport de forces, les intérêts des étudiant-e-s contre les atteintes à leurs conditions d'étude et de vie. À l'encontre des logiques de privatisation et d'élitisation de l'enseignement supérieur, l'AGET diffuse et entend imposer une vision de l'Université publique, critique, gratuite, laïque, ouverte à tous et toutes. L'AGET est présente sur le campus de Paul Sabatier et son Comité d'Action Syndicale (C.A.S) se réunit régulièrement pour débattre de l'actualité des luttes et définir les actions à mener. Nous travaillons sur les réformes universitaires en analysant les projets de lois, décrets, expérimentations, applications et logiques qui émanent des universités, de l'État ou de l'Union Européenne. Tous ces textes sont décortiqués et font l'objet d'analyses pointues. L'AGET défend la classe féminine contre les pratiques patriarcales et les discriminations qui y sont associées. Les militantes organisent l'accueil des étudiantes opprimées par le système patriarcal et le syndicat fait du développement de services pour les étudiantes mères et du maintien des services gynécologiques sur les facs une de ses priorités. Les militant-e-s actualisent leurs connaissances sur les conditions de séjour et d'étude des étudiant-e-s étranger-ère-s et élaborent un guide de défense des étudiant-e-s étranger-ère-s. L'AGET revendique l'octroi automatique d'une carte de séjour pour les étudiant-e-s étranger-ère-s et leur accès à l'intégralité du système d'aides sociales. L'AGET accueille les étudiant-e-s qui rencontrent des problèmes avec le CROUS. Les militant-e-s analysent les évolutions des aides sociales et des services universitaires et en informent les étudiant-e-s.

Activités

   L'AGET développe les solidarités internationales entre les travailleur-euse-s, y compris ceux et celles en
formation. Elle défend le droit des peuples à l'auto-détermination et combat les dérives marchandes et néo-colonialistes de l'enseignement (antennes universitaires, lycées français...).
   Notre syndicat informe et lutte contre les idées fascistes par des projections cinématographiques organisées chaque année. Il organise aussi une aide militante en cas d'agression en lien avec d'autres collecitfs (UAT, ...) et syndicats (Solidaires, CGT, FSU, ...).

La démocratie syndicale.
Dans son fonctionnement, l'AGET applique la démocratie syndicale qui consiste à faire participer tou-te-s les militant-e-s aux débats et aux prises de décisions de façon égale. Cela passe par la lutte contre le patriarcat au sein même de l'organisation et par le refus de la représentation. Ainsi notre organisation définit des mandats impératifs et les mandaté-e-s doivent rendre compte de leur travail lors de la réunion suivante.

Contre la cogestion.
En considérant qu'on ne peut élaborer les réformes pour les combattre ensuite et qu'on ne peut gérer la pénurie budgétaire que si on l'accepte, l'AGET dénonce les pratiques co-gestionnaires et ne siège dans les conseils (CEVU, C.A, CROUS, ...) que pour y prendre les informations nécessaires à la défense des étudiant-e-s.

Étudiant-e-s, travailleur-euse-s : solidarité !

L'AGET reconnaît la charte de Grenoble qui fonde le syndicalisme universitaire et définit l'étudiant-e comme un-e travailleur-euse en formation. Les intérêts des étudiant-e-s ne doivent donc pas être dissociés de ceux des travailleur-euse-s et l'AGET lutte régulièrement auprès des travailleurs-euse-s et de leurs syndicats. Cette
coopération devient d'autant plus étroite que nombre d'étudiant-e-s possèdent le double statut d'étudiant-e et de travailleur-euse. Le syndicat reste toutefois totalement indépendant des centrales syndicales de salarié-e-s, mais aussi des organisations politiques.

L'AGET : un outil au service des luttes 

L'Association Générale des Etudiant-e-s de Toulouse est un syndicat de lutte étudiant, c'est-à-dire une organisation qui défend, par la mise en place d'un rapport de forces, les intérêts des étudiant-e-s contre les atteintes à leurs conditions d'étude et de vie, indépendamment de leurs opinions politiques, philosophiques ou religieuses. A l'encontre des logiques de privatisation, d'élitisation de l'enseignement supérieur, l'AGET diffuse et entend imposer une vision de l'Université: publique, gratuite, laïque, ouverte à tous et toutes.

L'AGET, présente sur le campus de l'université, tient des permanences hebdomadaires et se réunit à intervalles réguliers pour débattre de l'actualité des luttes et définir les actions à mener. Notre travail d'analyse passe par l'élaboration de tracts, d'affiches et de matériel militant portant sur plusieurs axes thématiques en lien avec le syndicalisme de lutte étudiant : les réformes universitaires, la défense de étudiant-e-s étranger-e-s, les aides sociales étudiantes, l'anti-patriarcat, l'anti-impérialisme et l'anti-répression, qui peut, lorsque cela est nécessaire, prendre la forme d'une lutte antifasciste.

La démocratie syndicale.

Dans son fonctionnement, l'AGET applique la démocratie syndicale qui consiste à faire participer tou-te-s les militant-e-s aux débats et aux prises de décisions de façon égale. Cela passe par la lutte contre le patriarcat au sein même de l'organisation et par le refus de la représentation. Ainsi, nos réunions définissent des mandats impératifs et les mandaté-e-s doivent rendre compte de leur travail lors de la réunion suivante.


Etudiants, travailleurs : solidarité !
L'AGET reconnaît la charte de Grenoble qui fonde le syndicalisme universitaire et définit l'étudiant-e comme un-e travailleur-euse en formation. Les intérêts des étudiant-e-s ne doivent donc pas être dissociés de ceux des travailleur-euse-s et l'AGET lutte régulièrement auprès des travailleurs/euses et de leurs syndicats. Cette coopération devient d'autant plus étroite que nombre d'étudiant-e-s possèdent le double statut d'étudiant-e et de travailleur-euse. Le syndicat reste toutefois totalement indépendant des centrales syndicales de salarié-e-s mais aussi des organisations politiques.
Contre la cogestion.
En considérant qu'on ne peut élaborer les réformes pour les combattre ensuite et qu'on ne peut gérer la pénurie budgétaire que si on l'accepte, l'AGET Rangueil dénonce les pratiques cogestionnaires et ne siège dans les conseils (CFVU, C.A, CROUS...) que pour y prendre les informations nécessaires à la défense des étudiant-e-s.


Date de mise à jour 10 mai 2016


Contacts

Coordonnées :
Université Paul Sabatier Batiment 1A, 2ème étage, porte 208 entre les amphis Fermat et Stieltjes Tel : 05.61.55.60.30

Mél : aget.rangueil@gmail.com

Site web : https://agetrangueil.wordpress.com/

Recherche d'une association étudiante

Recherche d'une association étudiante

Université Toulouse III - Paul Sabatier - 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE CEDEX 9 téléphone +33 (0)5 61 55 66 11