Contenu

Université de Toulouse Université Toulouse III - Paul Sabatier

Presse Annuaire Recherche avancée
21 janv.

Vous êtes ici : Accueil > La recherche

Recherche

Choix d’habitat et spécialisation thermique : mieux vaut trop chaud que mal accompagné ?

Résultat de recherche

© Alex Stemm-Wolf

© Alex Stemm-Wolf

La réponse des organismes aux changements environnementaux est entre autres déterminée par leur capacité à disperser, c'est à dire à se déplacer d’un habitat à l’autre. On considère classiquement que les généralistes dispersent plus que les spécialistes, car il leur est plus facile de trouver un habitat qui leur convient s’ils émigrent ailleurs. Cependant, les individus peuvent ne pas disperser aléatoirement mais choisir leur habitat, un comportement qui devrait être particulièrement favorisé chez les spécialistes afin de disperser vers les habitats qui leur conviennent.

Des chercheurs de Belgique (UCLouvain) et de France (Station d'écologie théorique et expérimentales SETE - CNRS/UT3 Paul Sabatier et le laboratoire Evolution et diversité biologique EDB - CNRS/IRD/UT3 Paul Sabatier) ont testé si le choix d’habitat est associé à une spécialisation vis à vis de la température.

Cette étude publiée dans la revue PNAS montre que les spécialistes sont effectivement capables de choisir leur habitat. De façon surprenante, les généralistes font également du choix d’habitat mais avec une préférence pour des habitats sous-optimaux, ce qui pourrait leur permettre d’éviter d’être en compétition avec des spécialistes.

Voir en ligne sur le site de l'Institut écologie et environnement du CNRS.
 

Dates
le 16 novembre 2018

Date de mise à jour 16 novembre 2018


Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

Université Toulouse III - Paul Sabatier - 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE CEDEX 9 téléphone +33 (0)5 61 55 66 11