Contenu

Université de Toulouse Université Toulouse III - Paul Sabatier

Presse Annuaire Recherche avancée
17 oct.

Vous êtes ici : Accueil > La recherche

A la découverte des labos

Des recherches pour enseigner plus efficacement les langues

Actualité

L’université Toulouse III - Paul Sabatier a accueilli au mois de décembre un colloque scientifique international consacré à la créativité et à l’innovation en matière d’enseignement des langues étrangères. Ont fait l’objet de communications, le rôle de l’affectif dans l’apprentissage, la question de la « honte » de l’élève qui a conscience de mal parler, l’usage possible de la musique, du théâtre, de l’écriture créative pour stimuler les élèves, l’impact des outils multimédia, l’apport des Moocs… Un colloque très riche, où la situation de l’enseignement supérieur a été particulièrement évoquée.

Doit-on enseigner seulement aux étudiants scientifiques une langue-outil qui leur permette de faire face aux exigences professionnelles de base ou est-il possible d’aller plus loin ? « La façon de faire de la science dépend fortement de la langue utilisée. On n’écrit pas de la même manière un article de recherche en anglais et un article en français. Les travaux scientifiques sont inscrits dans des cultures et des langages précis. Il est important d’évoquer ces sujets si l’on veut développer une pensée critique chez les étudiants », affirme Claire Chaplier, directrice adjointe du Laboratoire inter-universitaire de recherche en didactique des langues pour spécialistes d’autres disciplines (Lairdil), co-présidente du comité scientifique du colloque organisé en décembre sur le campus de l’université Toulouse III - Paul Sabatier.

Trois quarts des enseignants en langue dans l’enseignement supérieur s’adressent comme elle à des étudiants spécialistes d’autres disciplines. Mais bien peu sont formés pour cette tâche précise. La plupart, lauréats d'un concours de recrutement ou chargés de cours, ont des compétences importantes en littérature, civilisation et linguistique mais doivent inventer une pédagogie adaptée aux étudiants qu’on leur confie dont les préoccupations sont bien différentes. « L’horaire très réduit consacré aux cours de langues à l’université ne facilite pas les choses, mais il est important de mener des recherches comme nous le faisons pour concevoir des parcours de formation en langue véritablement en lien avec les disciplines majeures choisies par les étudiants », souligne Claire Chaplier.

Un livre sur la langue anglaise et les sciences

La jeune universitaire préconise l’interdisciplinarité avec l’introduction de l’histoire et la philosophie des sciences au sein de tels parcours. Elle finalise également un ouvrage, précisément consacré à la langue anglaise et aux sciences, qui pourrait aider les enseignants à trouver de nouvelles approches avec les futurs ingénieurs et chercheurs dont ils ont la charge.

« Sans savoir précis sur les différences culturelles en matière d’approche scientifique, les enseignants en langue sont aujourd’hui démunis. Nous souhaitons leur proposer un bagage théorique. Les enseignants-chercheurs d’autres disciplines peuvent également être intéressés par nos recherches. Beaucoup d’entre eux sont en effet capables de rédiger des communications en anglais mais manquent d’aisance pour prendre la place qui devrait leur revenir au sein des réseaux scientifiques à dominante anglo-saxonne. Les cultures sont en réalité plus différentes qu’on ne le croit. Les sciences humaines apportent beaucoup pour comprendre ce qui se joue ».
 
  • Pour aller plus loin

Le site internet du Lairdil (Laboratoire universitaire Toulouse III – Paul Sabatier)
Présentation du colloque « Regards pluridisciplinaires sur la créativité et l’innovation en langues étrangères » - décembre 2015
 
Dates
le 29 janvier 2016

Date de mise à jour 25 janvier 2017


Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

Université Toulouse III - Paul Sabatier - 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE CEDEX 9 téléphone +33 (0)5 61 55 66 11