Contenu

Université de Toulouse Université Toulouse III - Paul Sabatier

Presse Annuaire Recherche avancée
18 oct.

Vous êtes ici : Accueil > La recherche

Recherche

Grand Séminaire et Soirée Scientifique de l'OMP - mardi 17 octobre

Colloque/Séminaire/Conférences-Rencontres/Débats

L'Observatoire Midi-Pyrénées vous annonce le mardi 17 octobre, un Grand Séminaire à 11h suivi d'une Soirée Scientifique à 20h, tous deux présentés par Emmanuelle Vennin, Professeure à l'Université de Bourgogne - Laboratoire Biogéosciences (CNRS / UB)


Les microbialites, dépôts lithifiés d’origine microbienne, sont des structures organosédimentaires documentées depuis plus de 3,5 milliards d’années. La compréhension de ces microbialites, des conditions et des modalités de leur mise en place, nous apporte des informations précieuses sur l’origine de la vie sur Terre, extrapolée aux recherches de traces de vie sur d’autres planètes, notamment Mars. Les microbialites ont une implication économique majeure suite à la découverte de champs pétroliers géants associés à ces dépôts. Toutefois, la reconstitution des environnements associés à ces structures fossiles reste incertaine. S’il est indéniable qu’elles se forment en conditions aquatiques, une discrimination entre environnements marins et continentaux reste difficile. Les microbialites modernes colonisent une large gamme d’environnements marins et continentaux. Leur caractérisation a pour objectif principal d’identifier des critères diagnostiques pour discriminer ces environnements dans le registre fossile. Plusieurs exemples modernes et fossiles ont été étudiés afin de préciser l’impact des facteurs de contrôle sur la formation des microbialites et leurs modalités de préservation. Même si la composante liée à l’activité métabolique des tapis microbiens est un prérequis à la minéralisation, la composante environnementale et les facteurs de contrôle associés sont moteurs. La compréhension des systèmes sédimentaires carbonatés microbiens actuels permet donc de mieux appréhender les modalités de préservation de ces structures.
 

Les microbes sont des agents très efficaces de la formation des roches depuis le début de l’histoire sédimentaire de notre planète, il y a 3,5 milliards d’années ! Les étudier nous permet d’appréhender leur rôle dans la formation des roches, de reconstituer les environnements dans lesquels ils ont proliféré et de comprendre comment ils ont été préservés. Toutefois, la reconstitution des environnements associés aux structures microbiennes fossiles reste incertaine. S’il est indéniable qu’elles se forment en conditions aquatiques, une discrimination entre environnements marins et continentaux reste difficile. Les microbialites modernes colonisent une large gamme d’environnements, à la fois en domaine marin et en domaine continental. Leur caractérisation a pour objectif principal d’identifier des critères diagnostiques pour mieux entrevoir les environnements passés.


Contact: yves.meyerfeld@aero.obs-mip.fr

Dates
le 17 octobre 2017
Grand Séminaire à 11h00
Soirée Scientifique à 20h00
Lieu(x)
Grand Séminaire
Salle Coriolis à l'Observatoire Midi-Pyrénées
14 avenue Edouard Belin
31400 Toulouse

Soirée Scientifique
Salle du Sénéchal
17 rue Rémusat
31000 Toulouse

Date de mise à jour 29 septembre 2017


Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

Université Toulouse III - Paul Sabatier - 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE CEDEX 9 téléphone +33 (0)5 61 55 66 11