Contenu

Université de Toulouse Université Toulouse III - Paul Sabatier

Presse Annuaire Recherche avancée
20 févr.

Vous êtes ici : Accueil > La recherche

Les actualités - Découvertes scientifiques, projets de recherche

  
  • Expliquer la susceptibilité féminine aux maladies auto-immunes  19 février 2018

    Si les femmes portent un chromosome X de plus que les hommes, un mécanisme d’inactivation permet l’égalité de l’expression des gènes entre sexes. Certains gènes échapperaient cependant à cette inactivation. Parmi eux, celui du récepteur TLR7, connu pour favoriser le développement du lupus érythémateux systémique (LES) et d’autres maladies auto-immunes. La piste étiologique se précise... Lire la suite

  • Au Sahel, la brousse tigrée victime de la baisse des précipitations 16 février 2018

    Une équipe de l'Observatoire Midi-Pyrénées (OMP) comprenant des chercheurs des laboratoires Ecologie fonctionnelle et environnement (ECOLAB, CNRS, INP Toulouse, UT3 Paul Sabatier) et Géosciences environnement Toulouse (GET, CNRS, IRD, UT3 Paul Sabatier, CNES) a démontré le rôle majeur joué par la baisse des précipitations au nord-est du Mali pendant 3 décennies sur le dépérissement de la brousse tigrée, formation végétale boisée emblématique de la région sahélienne. Ces travaux ont été publié dans la revue Global Change Biology.
 Lire la suite

  • Gare au dard! Neurobiologie du comportement défensif de l’abeille  16 février 2018

    Que se passe-t-il dans la tête d’une abeille qui transforme une paisible butineuse en combattante acharnée, prête à mourir pour défendre sa colonie ? Lorsque la colonie est menacée, les abeilles signalent le danger à leurs consœurs par le biais d’une phéromone d’alarme, et usent de leur dard pour repousser l’intrus. Des chercheurs du Centre de Recherches sur la Cognition Animale, avec des collègues de l’Université Paris XIII et de l’Université de Queensland (Australie), ont montré que la perception de la phéromone d’alarme augmente les niveaux de sérotonine et de dopamine dans le cerveau des abeilles, ce qui les rend plus enclines à piquer un objet identifié comme menaçant. Cette étude a été publiée le 31 janvier 2018 dans la revue Proceedings of the Royal Society of London B : Biological Sciences. Lire la suite

  • Les causes de l'effondrement de deux glaciers au Tibet  16 février 2018

    Une équipe internationale de chercheurs dont cinq français* vient de publier une étude qui décrypte les mécanismes ayant provoqué l'effondrement inattendu de deux glaciers au Tibet en 2016. L'analyse d'un ensemble d'observations satellitaires, sismiques et de terrain ainsi que l'élaboration d'un modèle numérique montrent que le caractère exceptionnel de ce double effondrement peut être expliqué par une combinaison de facteurs climatiques, géologiques et morphologiques. Lire la suite

  • Barrages andins contre biodiversité amazonienne 15 février 2018

    Une récente étude scientifique met en garde contre la multiplication des grands barrages hydroélectriques sur les affluents andins de l’Amazone. Ces aménagements fragmentent les cours d’eau et menacent la biodiversité et le régime hydrologique du bassin entier. Lire la suite

  • Apport des observations spatiales pour l’agriculture (Académie d’Agriculture de France) 15 février 2018

    Découvrez l'intervention de Jérôme Chave, directeur de recherche CNRS au Laboratoire Evolution et diversité biologique (EDB - CNRS / IRD / UT3 Paul Sabatier) lors de la séance hebdomadaire publique de l'Académie d'Agriculture de France le 7 février dernier sur le thème "Apport des observations spatiales pour l'agriculture". Lire la suite

  • Distinguer les ordinateurs des humains au jeu de go 14 février 2018

    Dans un article récemment publié dans Europhysics Letters, Célestin Coquidé et Bertrand Georgeot du laboratoire de physique théorique (Université de Toulouse - UT3 Paul Sabatier/CNRS) et Olivier Giraud du laboratoire de physique théorique et modèles statistiques (Université Paris-Saclay/CNRS) ont appliqué la théorie des réseaux aux parties de go. Lire la suite

  • Ouvrage "Réduire les inégalités sociales de santé. Une approche interdisciplinaire de l'évaluation" 13 février 2018

    Découvrez le premier ouvrage de la collection "Santé Société" des Presses Universitaires du Midi : Réduire les inégalités sociales de santé. Une approche interdisciplinaire de l'évaluation co-écrit par Nadine HASCHAR-NOE et Thierry LANG. Lire la suite

  • Dendrogenine A, premier suppresseur de tumeur dérivé du cholestérol  12 février 2018

    Pour la première fois, une équipe de chercheurs vient de montrer l’effet antitumoral de la dendrogenine A, un dérivé du cholestérol, sur des cellules cancéreuses humaines. Cette découverte ouvre la voie à de nouvelles possibilités thérapeutiques pour soigner les cancers, en agissant sur des mécanismes cellulaires jusqu’alors non ciblés par les traitements. Lire la suite

  • Les anti-TNFα potentialisent l’immunothérapie du mélanome 9 février 2018

    Le mélanome est un cancer cutané de mauvais pronostic. L’immunothérapie à base d’anticorps monoclonaux (anti-CTLA-4 et anti-PD-1) utilise les défenses de l’organisme pour lutter contre le mélanome et a révolutionné le pronostic de ce cancer. Ces anticorps neutralisent des points de contrôle qui agissent comme des freins pour empêcher les lymphocytes T d’attaquer les cellules cancéreuses. Toutefois, une proportion importante de patients ne répond pas à ces immunothérapies et/ou développe des effets secondaires sévères, dont certains sont traités par des anti-inflammatoires puissants : les anti-TNFα. Lire la suite

  • Une stratégie vaccinale contre les douleurs inflammatoires  5 février 2018

    Des chercheurs Inserm de l’Institut de recherche en santé digestive, viennent de montrer qu’il est possible de réduire des douleurs inflammatoires intestinales chez des souris en les vaccinant. Cette stratégie permet de pré-activer des lymphocytes T, leur permettant d’acquérir la capacité à produire des opioïdes et les attirant ensuite sur le site douloureux. Lire la suite

  • Quand les virus aident à mieux comprendre le fonctionnement du cerveau 2 février 2018

    L'infection des neurones par certains virus peut perturber le fonctionnement cérébral et le comportement des animaux, sans provoquer de dommages tissulaires. Comment ces virus induisent-ils un dysfonctionnement neuronal ? Pour répondre à cette question, des chercheurs du CNRS, de l'Inserm et de l'Université de Toulouse ont utilisé des souris exprimant une protéine du Bornavirus, qui détourne l'activité d'une enzyme importante pour le bon fonctionnement neuronal, et ont montré qu'elles présentaient une anxiété chronique et des déficits de mémoire. Cette étude est publiée le 29 janvier 2018 dans la revue PNAS. Lire la suite

  • Détruire pour construire : une étape essentielle au développement du cœur 31 janvier 2018

    Le cœur est le premier organe à se former et fonctionner pour assurer la distribution de l’oxygène et des nutriments à toutes les cellules de l’embryon. Dès les premières étapes de son développement, le cœur agit comme une pompe grâce aux cardiomyocytes, ces cellules musculaires spécialisées du cœur qui se contractent. La formation de ces cellules est essentielle pour la vie de l’embryon. Un travail collaboratif mené par des chercheurs de l’Institut de Pharmacologie et de Biologie Structurale(1) révèle une nouvelle étape clé dans la différenciation des cardiomyocytes. Ces travaux ont été publiés en ligne dans la revue Circulation Research le 26 Janvier 2018. Lire la suite

  • Apprendre au cerveau à s’adapter à la DMLA  26 janvier 2018

    La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une maladie incurable de l’œil qui atteint la partie centrale de la rétine alors que la vision en périphérie est préservée. Aujourd’hui, il n’existe pas de traitement curatif de la DMLA. Des chercheurs du Centre de Recherche Cerveau et Cognition et du Centre de la Rétine à Toulouse laissent entrevoir de nouvelles méthodes de réhabilitation chez les patients. Dans cette étude parue le 8 janvier 2018 dans Scientific Reports, ils utilisent une méthode d’apprentissage perceptif afin d’induire une réorganisation cérébrale permettant d’améliorer les performances visuelles en région périphérique. Lire la suite

  • La restriction calorique n’induit pas une augmentation des cellules qui brûlent les graisses dans le tissu adipeux 26 janvier 2018

    Dans le cadre de l’étude européenne DioGenes, des chercheurs de l’Institut des maladies métaboliques et cardiovasculaires (I2MC – Inserm / UT3 Paul Sabatier) ont analysé des échantillons de tissu adipeux de 289 personnes ayant participé à une intervention diététique. L’objectif : savoir si le phénomène de brunissement des cellules graisseuses observé lors de la restriction calorique chez la souris existait aussi chez l’Homme. Ces travaux viennent d’être publiés dans la revue Cell Reports. Lire la suite

  • Vidéo : Une fourmilière virtuelle 18 janvier 2018

    Zeste de Science, nouvelle chaîne YouTube du CNRS, propose de parler de science dans un format dynamique et vulgarisé. Découvrez leur dernière vidéo portant notamment sur les travaux des chercheur.e.s du Centre de recherches sur la cognition animale. Lire la suite

  • Genèse de la diversité neuronale olfactive: le poisson zèbre éclaire le débat 15 janvier 2018

    Chez les vertébrés, les organes sensoriels permettent aux animaux de percevoir les signaux émis par leur environnement. Le bon fonctionnement de ces organes nécessite le développement embryonnaire correct de nombreux types cellulaires. Ainsi, l’épithélium olfactif est composé de plusieurs populations neuronales dont l’origine embryonnaire fait débat. En utilisant des approches élégantes d’imagerie chez l’embryon de poisson zèbre, l’équipe de Patrick Blader au Centre de biologie du développement révèle que, contrairement à des résultats antérieurs, le territoire olfactif embryonnaire génère sa propre diversité neuronale. Cette étude a été publiée le 2 janvier 2018 dans la revue eLife. Lire la suite

  • Une pause nécessaire pour se transformer ! 15 janvier 2018

    La bactérie Streptococcus pneumoniae, communément appelée le pneumocoque, est capable d’intégrer dans son génome des séquences d'ADN présentes dans le milieu extérieur. Ce processus, appelé transformation, nécessite l'induction d'un état physiologique transitoire, la compétence. Des chercheurs du Laboratoire de Microbiologie et Génétique Moléculaires ont publié le 20 novembre dans la revue Nature Communications la mise en évidence d’un arrêt programmé de la division cellulaire lors la compétence, dont le rôle est d’assurer la maintenance de l’intégrité du génome transformé. Lire la suite

  • Voyage au centre d'une étoile naine blanche 12 janvier 2018

    Un cœur stellaire défiant les prédictions : voici ce que dévoile la première cartographie de l'intérieur d'une étoile naine blanche réalisée par une équipe internationale menée par une jeune chercheuse de l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP, CNRS / UT3 Paul Sabatier / CNES). Cette  avancée  va  permettre  de  mieux  comprendre  les  mécanismes  physiques impliqués dans l'évolution des étoiles et de notre Soleil. Ce résultat est publié dans la revue Nature du 8 janvier 2018. Lire la suite

  • Des données satellitaires globales permettent de mettre en évidence des empreintes des courants océaniques sur la tension de vent induites par des interactions entre l'océan et atmosphère 8 janvier 2018

    Une équipe de chercheurs du Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales (LEGOS/OMP, Université Toulouse III - Paul Sabatier / CNRS / CNES / IRD), du Laboratoire d’océanographie et du climat : expérimentations et approches numériques (LOCEAN/IPSL, UPMC / CNRS / MNHN / IRD) et de l’Université de Californie (UCLA) ont mis en évidence et caractérisé l’effet du couplage entre les courants de surface et la tension de vent à partir de données satellitaires globales. Cette étude présente l’hétérogénéité spatiale et temporelle de ce couplage et démontre que son efficacité dépend principalement du vent à grande échelle. Les implications sur la représentation de la circulation moyenne et méso-échelle dans les modèles numériques et sur les processus biogéochimiques sont aussi discutées. Lire la suite

  • Désoxygénation de l’océan : une grande étude en révèle les dangers et les solutions 8 janvier 2018

    Au cours des 50 dernières années, la proportion de zones de haute mer dépourvues de tout oxygène a plus que quadruplé. Quant aux sites à faible teneur en oxygène situés près des côtes, y compris les estuaires et les mers, ils ont été multipliés par 10 depuis 1950. Les scientifiques estiment que la teneur en  oxygène va continuer à chuter dans ces deux types de zones au fur et à mesure que la Terre se réchauffera. Les chercheurs du groupe de travail international Global ocean oxygen network mis en place par l’Unesco et comprenant un chercheur du Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales (LEGOS/OMP, UPS / CNRS / CNES / IRD) viennent de démontrer que pour mettre un terme à ce déclin, il est nécessaire de limiter le changement climatique et la pollution par les nutriments. Lire la suite

  • Résultats marquants en chimie quantique 18 décembre 2017

    Professeur de chimie à l’université Toulouse III – Paul Sabatier, Laurent Maron exerce ses recherches dans l’équipe Modélisation Physique et Chimique du Laboratoire de physique et chimie des nano-objets (LPCNO – CNRS/INSA Toulouse/UT3 Paul Sabatier). Basées sur des travaux de chimie quantique appliquée à la catalyse par des métaux, ses recherches combinent à la fois expériences en laboratoire et calculs théoriques, Elles ont été récemment publiées dans des revues scientifiques à fort impact dont la prestigieuse revue Science. Lire la suite

  • Risques sanitaires liés à la pollution aux métaux lourds en Amazonie équatorienne et impact potentiel des activités pétrolières 15 décembre 2017

    En Équateur, le développement des activités pétrolières et la déforestation associée, notamment dans la région nord amazonienne, entrainent des effets délétères sur les écosystèmes mais aussi sur la santé des populations, en raison surtout des conditions de vie, souvent précaires, propres à l’Amazonie. Les populations sont donc exposées par inhalation, ingestion et contact dermique à un cocktail de polluants dont des métaux lourds. Des chercheurs du laboratoire Géosciences environnement Toulouse (GET/OMP, UT3 Paul Sabatier / CNRS / IRD / CNES) et de l’Institut des géosciences de l'environnement (IGE/OSUG, CNRS / IRD / UGA / Grenoble INP) ont pu distinguer les pollutions issues de phénomènes naturels (comme les volcans), de l’agriculture et de l’exploitation pétrolière. Lire la suite


Date de mise à jour 24 septembre 2015


Université Toulouse III - Paul Sabatier - 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE CEDEX 9 téléphone +33 (0)5 61 55 66 11