Contenu

Université de Toulouse Université Toulouse III - Paul Sabatier

Presse Annuaire Recherche avancée
21 juil.

Vous êtes ici : Accueil > La recherche

Recherche

Les effets de l’alcool sur la fertilité de populations de chasseurs cueilleurs

Résultat de recherche

Le suivi pendant 11 ans d’une communauté de pygmées Baka au Cameroun a permis d’identifier les effets de l’alcool sur leur fertilité, selon une étude publiée dans Proceeding of the National Academy of Science par Fernando Ramirez Rozzi (CNRS) du laboratoire Anthropologie moléculaire et imagerie de synthèse (AMIS). Les résultats fournissent la preuve pour la première fois de l’action de l’alcool sur le déclin des populations de chasseur cueilleurs.

Notre espèce présente la caractéristique d’être composée de populations diverses montrant des aspects physiques très variés habitant des milieux différents. Nous sommes une espèce polymorphe avec une large distribution géographique. La diversité dans la croissance et le développement joue un rôle important dans l'adaptation biologique des populations à leur environnement. L’étude de la diversité peut être abordée à partir de l’analyse de la fertilité et la mortalité. Les sociétés de chasseurs-cueilleurs présentent un intérêt tout particulier par leur rapport étroit avec l’environnement.

Fernando Ramirez Rozzi a analysé la fertilité et la mortalité des pygmées Baka à partir d’un suivi qui a duré 11 ans d’à peu près 600 individus d'âge connu. Les Baka présentent une faible mortalité infantile et juvénile, accompagnées par une croissance lente, semblable à celle de populations européennes. Ils se caractérisent aussi par une fécondité élevée, surtout pendant les premières périodes de la vie reproductive. Cependant, l'arrivée de boissons alcooliques bon marché depuis fin 2010 a réduit considérablement la fertilité des Baka, tout particulièrement affectant le taux de reproduction de jeunes filles. On a beaucoup parlé de l'impact de l'alcool sur le déclin du nombre des Amérindiens ou des Aborigènes d'Australie, mais ceci n'a jamais été soutenu par des données directes.

Cette étude fourni pour la première fois un lien direct entre la consommation d'alcool et la réduction drastique de fertilité dans une population de chasseurs- cueilleurs.

Pour lire l'intégralité de cet article, voir
le site de l'Institut écologique et environnement du CNRS.

Dates
le 4 juillet 2018

Date de mise à jour 27 août 2018


Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

Université Toulouse III - Paul Sabatier - 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE CEDEX 9 téléphone +33 (0)5 61 55 66 11