Contenu

Université de Toulouse Université Toulouse III - Paul Sabatier

Presse Annuaire Recherche avancée
16 déc.

Vous êtes ici : Accueil > La recherche

A la découverte des labos

Soutenir la police scientifique

Actualité

Ecrans géants et hackers hyper télégéniques, les séries américaines comme Les Experts ou The Mentalist ont popularisé l’idée d’une police haute technologie. Réaliste ? Pas forcément. Mais les services français de sécurité cherchent à monter rapidement en puissance. En juin 2015, l’Institut de Recherche en Informatique de Toulouse, un des plus importants laboratoires français du domaine, a ainsi signé une convention de partenariat avec l’Ecole Nationale Supérieure de la Police. Objectif : renforcer leurs compétences et développer de nouveaux outils de lutte, notamment contre le terrorisme et la cybercriminalité.

Comment améliorer la sécurité des systèmes informatiques en proie à des attaques d’ampleur sans cesse croissante ? Comment accélérer les enquêtes grâce au traitement croisé de données toujours plus nombreuses et diverses : vidéo, audio, localisation? Comment identifier la source des rumeurs sur les médias sociaux, repérer les drones volant à basse altitude à proximité de sites sensibles, mieux assurer la sécurité des plateformes aéroportuaires? La police est confrontée chaque jour à de nouveaux défis qui nécessitent de hauts niveaux de compétences technologiques.

C’est pour soutenir cette ambition qu’un partenariat a été signé le 19 juin entre l’Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT) et l’Ecole Nationale Supérieure de Police (ENSP) qui forme officiers, commissaires et dispose d’un centre de recherche pluridisciplinaire associé.

« Nous allons répondre ensemble à des appels d’offre lancés par l’Union Européenne pour stimuler les recherches sur ces thématiques de sécurité. Un budget européen d’1,3 milliards d’euros a été adopté à cet effet, à horizon 2020. Pour la police, notre expertise en matière d’analyse des données et des signaux numériques est un élément discriminant. Pour nos chercheurs, ce partenariat fournit un accès à des terrains de recherche privilégiés et permet d’être en prise directe avec les problématiques les plus actuelles »,  expose Michel Daydé, directeur de l’IRIT.

Le partenariat, conclu en présence du Délégué interministériel aux industries de la sécurité, est très large. « La police a des besoins de recrutement. Pour nos diplômés de masters, nos jeunes ingénieurs et nos doctorants, ce sont des débouchés intéressants. Des thèses seront également financées, des actions de formation menées pour aider la police nationale à monter en compétence dans le domaine de l’informatique », précise Michel Daydé.

Dans le passé, le laboratoire a eu l’occasion d’effectuer des prestations industrielles, notamment pour le contre-espionnage français. Mais il ne s’agit pas de vendre ici à la police des solutions industrielles clé en main. « La police travaille déjà avec de nombreux sous-traitants. Notre rôle sera plutôt de les accompagner dans la rédaction des cahiers des charges afin d’optimiser leur équipement technologique », explique-t-il.

Ce type de partenariat peut occasionner des questionnements éthiques. Développer la surveillance pour assurer la sécurité, mais jusqu’où ? Les outils ne sont pas neutres. On peut aujourd’hui repérer de manière automatique des comportements inhabituels dans une foule. On peut croiser des données, permettant par exemple de relier des vagues de cambriolages et des allées et venues de groupes d’individus ciblés. Le laboratoire a l’habitude de ce type de questionnement et dispose en son sein d’un correspondant de la CNIL, formé sur le plan juridique.
 
 
  • Pour en savoir plus
Site internet de l’IRIT (Unité mixte de recherche CNRS / INP Toulouse / Université Toulouse III - Paul Sabatier / Université Toulouse 1 Capitole / Université Toulouse Jean Jaurès)
Pour lire le communiqué de presse sur la signature de la convention entre l’IRIT et l’ENSP, suivez ce lien.

Dates
le 21 octobre 2015

Date de mise à jour 25 janvier 2017


Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

Université Toulouse III - Paul Sabatier - 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE CEDEX 9 téléphone +33 (0)5 61 55 66 11