Contenu

Université de Toulouse Université Toulouse III - Paul Sabatier

Presse Annuaire Recherche avancée
23 août

Vous êtes ici : Accueil > La formation > Découvrir nos diplômes > Sciences, Ingénierie > Licences professionnelles

Licence professionnelle Productions végétales Parcours GÉNOME ET BIOTECHNOLOGIE POUR L'AMÉLIORATION DES PLANTES (GeBAP)


Caractéristiques

Nature de formation
Diplôme National (Formation diplômante)
Type de diplôme
Licence professionnelle (LMD)
ECTS
60 ECTS
Grade
Licence
Site(s) géographique(s)
Toulouse - 118 rte de Narbonne
Accessible en :
Formation initiale
Formation continue / FTLV
VAE
Langues d'enseignement
Français
Mention
Productions végétales
Domaine(s) LMD
Sciences - technologies - santé
Niveau de sortie
Bac + 3 (Niveau II)


Présentation générale

La licence professionnelle : GeBAP « Génome et Biotechnologie pour l'Amélioration des Plantes » est un des 2 parcours de la mention "Productions végétales"
La LP GeBAP prépare aux métiers de technicien supérieur de recherche, assistant ingénieur ou contrôleur «produit » intervenant en amont de la filière agricole soit dans les laboratoires de recherche et de développement des centres de recherche publique (INRA, CIRAD, IRD, ...) ou des entreprises privées (production de semences, agrochimie, protection des végétaux, contrôle et certification).
Sous la direction d'un ingénieur ou chercheur, le diplômé est responsable d'un projet expérimental en biotechnologies pour l'amélioration des plantes et la création variétale ; il doit maitriser les techniques de biotechnologie pour la production végétale in vitro et ses applications, la production de semences, l'aide à la sélection génétique (marquage moléculaire et cartographie génétique), la génomique fonctionnelle et les stratégies pour la défense des plantes (phytopathologie).

Points forts :
1 - La spécialité de cette L3P est unique dans la région, qui est leader pour la production des semences et la recherche en Biotechnologie végétale . Le programme est soutenu par le Conseil Régional Occitanie pour la formation continue.
2 - Les professionnels intervenants (secteur privé ou public) ont tous une activité de recherche dans le cœur de métier. Ce sont des assistant-ingénieurs, ingénieurs, chercheurs et chefs de projet ayant une expertise dans le domaine et certains sont des anciens diplômés de la formation ayant acquis suffisamment d'expérience pour pouvoir enseigner, encadrer et en plus témoigner sur leur vécu professionnel. Les professionnels intervenants appartiennent aux entreprises de production semencière (Advanta, Biogemma, RAGT, Syngenta, Bayer-Crop Science, MaïsAdour, Soltis, Euralis, Caussade semences), des associations professionnelles (GNIS, GEVES), des plateformes techniques (CNRGV, IBCG, Imagerie FR450, Genotoul) ou des centres de recherche du secteur public dans le domaine des biotechnologies végétales (INRA, CNRS, IRD, CIRAD, Universités). Des visites de ces sites Toulousains sont organisées pour présenter aux étudiants les outils et les programmes de recherche.
3- un effectif limité (maximum 25) permet la mise en situation professionnelle à travers les travaux pratiques , les projets tuteurés et le stage long (16 à 20 semaines). Ces éléments de formation permettent une insertion très rapide des diplômés (72% dans les 6 mois).

Lieux des enseignements
UPS 118 route de Narbonne, toulouse
Certifications complémentaires
Certificat C2I

Accueil des publics spécifiques
Niveau requis : diplôme Bac+2 (DUT, BTS, BTSA, L2) ou autres cursus (équivalence) des Sciences de la Vie.
Candidature soit en formation initiale soit en formation continue sous différents statuts : contrat de professionnalisation, FONGECIF, demandeurs d'emploi (possibilité de financement par le Conseil Régional) ou VAE (Validation des Acquis d'Expérience) après 3 années d'expérience professionnelle dans le domaine.
Dans tous les cas, l'admission se fait sur dossiers puis entretien.

Connaissances

La partie académique (septembre à mars) comprend 4 UE obligatoires :
UE1 (135h) Compétences transversales (9 ECTS)
a- Anglais (40h)
b-TRE, BPL (20h)
c- Analyses et traitement informatique de données (30h)
d- Bases scientifiques (45h)
UE2 (100h) Schémas de sélection et production de semences (7 ECTS)
UE3 (100h) Exploitation des vitro méthodes et de la transgenèse (7 ECTS)
UE4 (100h) Étude des génomes et génie génétique végétal (7 ECTS)

En plus de l'UE1 correspondant à l'acquisition des compétences transversales, les UE2, 3, 4 du cœur de métier sont dispensées avec une démarche pédagogique commune :
1- consolidation des bases en physiologie végétale, biologie moléculaire et génétique des plantes
2- mise en oeuvre
via les travaux pratiques des principales méthodes biotechnologiques
3- Etude de cas concrets
pour apprendre à construire une démarche expérimentale en réponse
à une problématique posée puis à analyser des résultats expérimentaux
.

Compétences

Le diplômé GeBAP maitrise les outils de biotechnologie végétale tels que les techniques de l'ADN recombinant, la transgenèse, le diagnostic moléculaire, la cartographie des génomes (marquage moléculaire) en vue de l'amélioration des végétaux. Le diplômé GeBAP sait gérer de façon autonome un projet expérimental , c'est-à-dire est capable de :
  • analyser le contexte scientifique et économique d'une problématique
  • rechercher la démarche expérimentale et les outils les plus adaptés au problème posé ;
  • mettre en œuvre et optimiser des protocoles expérimentaux
  • organiser ses activités en autonomie (matériel, consommable et plan d'expérience…)
  • travailler en équipe
  • analyser et restituer les résultats à son supérieur en proposant des hypothèses ou solutions possibles et/ou nécessaires à la poursuite des travaux;
  • transmettre les éléments de mémoire et les règles de fonctionnement de l'équipe de travail en respectant les bonnes pratiques de laboratoire (H&S) et traçabilté (cahier de laboratoire);
  • réaliser une veille documentaire scientifique et technique.
  • communiquer sur des données scientifiques ou techniques.

Statistiques

- L'effectif est compris entre 20 et 25 étudiants par promotion
- Les 5 dernières années de fonctionnement
nous ont permis d'accueillir 91 étudiants dont 89% sont diplômés .
- Parmi les diplômés répondants aux enquètes, 20% ont poursuivi leurs études (Master ou école d'ingénieur)

Moyens techniques et pédagogiques

La prestation est réalisée en mettant à dispositions des usagers les équipements, les locaux et les moyens pédagogiques adaptés pour les enseignements ainsi que des équipes pédagogiques adaptées constitués d’enseignants, d’enseignants-chercheurs et de professionnels qualifiés ayant une activité en lien avec les contenus de la formation.

Modalités d'accès à la formation

Niveau(x) de recrutement

Bac + 2

Formation(s) requise(s)

Niveau requis : diplôme Bac+2 (DUT, BTS, BTSA, L2) ou autres cursus (équivalence) des Sciences de la Vie.
spécialités les plus adaptés : L2 Sciences de la vie; DUT génie biologique (Agronomie ou IAB); BTS/BTSA Anabiotech, Biotechnologie, Productions végétales, Production horticole, Analyses et contrôle.

Candidatures et admissions

Conditions de candidature

Les modalités de candidatures et d’admissions sont variables selon le diplôme et la situation personnelle du candidat. Pour les connaitre, reportez-vous aux rubriques Formation > Etudier à l’université.

Se former à l'université tout au long de la vie (FTLV)

Les formations de l’Université Toulouse III - Paul Sabatier sont accessibles :
Certaines formations sont proposées en :

Formation continue / FTLV

Les formations de l'université sont accessibles pour les personnes ayant interrompu leurs études (salarié, demandeur d’emploi, travailleur indépendant, agent de la fonction publique, congés parental, retraité, etc.).
  • L'accès est de droit (pour les formations non sélectives) si la personne possède le diplôme prérequis habituel, à défaut la personne doit initier en premier lieu une validation des acquis (VA85).
  • Le statut durant la formation est celui de « stagiaire de la formation professionnelle continue ».

Si vous êtes dans cette situation, contacter la Mission Formation Continue et Apprentissage : mfca.contact@univ-tlse3.fr.
Les modalités d’inscription en formation continue sont précisées sur le site de la MFCA.

Se former à l’université sans le bac

L’Université Toulouse III - Paul Sabatier, en partenariat avec l’IPST-CNAM, propose une formation aux personnes qui ne possèdent pas le baccalauréat et qui désirent accéder aux études universitaires scientifiques : le Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires, option scientifique (DAEU B).

Formation dispensée en cours du soir ou à distance

Possibilité de financement par le conseil régional pour les demandeurs d’emploi (sous conditions).
En savoir plus : http://mfca.univ-tlse3.fr/formations-conventionnees-par-la-region-occitanie-270328.kjsp.

Formation en alternance

Certaines formations sont proposées en Alternance (contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation).
L’alternance se contractualise dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation. Vous pouvez consulter la liste des formations en alternance selon le type de contrat ici.
L’entreprise s’engage à verse un salaire mensuel à l’alternant qu’il soit en entreprise ou en centre de formation.
La rémunération de l’alternant varie en fonction de l’âge, du niveau de formation et du type de contrat d’alternance ; et est établie à partir de la grille des rémunérations minimales prévues par le Code du Travail.

Tarification de la formation

Les tarifs varient en fonction de la personne candidate et du régime d’inscription. Les droits d’inscriptions universitaires sont fixés chaque année par arrêté du Ministère de l’Enseignement Supérieur. Les étudiants boursiers bénéficient de l’exonération des droits universitaires et de la cotisation à la sécurité sociale étudiante.

Pour les publics relevant de la formation continue, des frais de formation spécifiques sont appliqués, en complément des droits d’inscription universitaires fixés par le Ministère. La tarification est consultable sur le site de la MFCA.

Il existe différents dispositifs de financement de ces frais, selon la situation des personnes. Contacter la Mission Formation Continue et Apprentissage pour bénéficier d’une étude de dossier et d’un accompagnement : mfca.contact@univ-tlse3.fr.

International

L'Université Toulouse 3-Paul Sabatier est signataire d'environ 400 accords de coopération et d'échanges permettant aux étudiants de faire une partie de leurs études, sous forme de cours ou de stages, dans une Université partenaire en Europe (programme ERASMUS), en Amérique du Nord (programmes TASSEP et BCI). La liste des partenaires est disponible sur le site web de l'Université à la rubrique "international". Ces programmes d'études, montés en coordination avec les responsables de diplômes de l'UT3-PS et sous réserve de réussite des étudiants à leurs examens à l'étranger sont reconnus dans le cursus.

Pour plus de renseignements, contactez votre coordinateur ERASMUS ou envoyez un courriel à : infos.international@univ-tlse3.fr.

Programme des enseignements

Le syllabus de chacune des années composant le diplôme est téléchargeable au format PDF.
Le document comporte une présentation de l’année, le programme de chacune des Unités d’Enseignement (UE) avec la bibliographie associée ainsi que les coordonnées de l’enseignant responsable et du secrétariat de la formation.

Syllabus du L3P GeBAP

Immersion en milieu professionnel

Stage obligatoire

Stage

Comme pour une démarche de recherche d'emploi, la recherche des stages est un processus personnalisé et encadré : les étudiants peuvent répondre aux offres de stage parvenues au responsable pédagogique ou bien faire des candidatures spontanées. Les étudiants ont à leur disposition les listes des structures ayant déjà accueilli des stagiaires de LP AGP ou ayant embauché un diplômé. Les sujets des stages sont validés par le responsable des stages sur la base de la correspondance avec les objectifs de formation.

La période de stage (avril à aout) est de 16 à 20 semaines . Les stagiaires sont accueillis en France ou à l'étranger dans des structures de recherche et de développement comme les laboratoires de recherche INRA, IRD, CIRAD, CNRS, Universités et instituts (Arvalis, Ciref) ou des entreprises : Syngenta, Bayer-Crop Science, Caussade-Semences, Mais-Adour, Nestlé, Biogemma, Limagrain, Agronutrition…

Exemples de sujet de stage :
  • Régénération in vitro et transformation génétique chez le rosier
  • Analyse du déterminisme génétique de la tolérance du tournesol au dessèchement précoce
  • Vers l'optimisation de la biomasse ligno-cellulosique chez le mais
  • Purification, caractérisation biochimique et immunologique de plusieurs allergènes alimentaires
  • Etude de la richesse en antioxydants chez le fraisier : criblage des ressources génétiques et détection de QTL

Projet Tuteuré

Ce module comprend 2 phases de travail encadré par un tuteur :
1- la première (septembre – janvier) est un projet expérimental de culture in vitro de ressources issues du Jardin Botanique de Toulouse ou de professionels du secteur horticole
Chacun des projets confiés à un groupe (3-4 personnes) comprend une recherche bibliographique et une partie expérimentale portant sur un matériel végétal issu de différentes espèces végétales. L'analyse de la documentation fournie permet d'établir un protocole expérimental qui sera mis en œuvre. L'évolution des cultures est suivie et les résultats présentés sur un poster.

2- la seconde phase (janvier – mars) correspond à une étude bibliographique personnelle.
Cette étude, encadrée par le tuteur et le maître de stage, porte sur le contexte scientifique et les approches méthodologiques prévues dans le sujet de stage afin de préparer l'intégration du stagiaire dans sa structure d'accueil. Le résultat du travail donne lieu à rapport et soutenance.

Jury d'examen

Le jury d'examen comprend les intervenants de la partie académique (en particulier les responsables d'UE) et les maitres de stage pour la partie professionnelle (soutenance de stage)

Laboratoires partenaires

Plateformes techniques (CNRGV, IBCG, Imagerie FR450, Genotoul) ou des centres de recherche du secteur public dans le domaine des biotechnologies végétales (INRA, CNRS, IRD, CIRAD, Universités)

Entreprises partenaires

Entreprises de production semencière (Biogemma, RAGT, Syngenta, Bayer-Crop Science, MaïsAdour, Soltis, Euralis, Caussade semences), des associations professionnelles (GNIS, GEVES)

Poursuites d'études

A l'UPS
Les meilleurs étudiants peuvent candidater pour poursuivre en Master 1 en lien avec la biologie et les biotechnologies végétales à l'UPS ou dans d'autres universités (Strasbourg, Bordeaux, Montpellier...)

Hors UPS
Les meilleurs étudiants peuvent présenter les concours d'entrée en école d'ingénieurs (ENSA Toulouse, Polytech, Clermont Ferrand...)

Débouchés professionnels

Devenir des étudiants:
- Diplômés: 2/3 en poste (CDD, CDI) et 1/3 en poursuite d'étude (master, école d'ingénieur)
- Insertion en moins de 3 mois (36%) ou moins de 6 mois (64%).
- Postes occupés : 63% techniciens, 15% assistants d'ingénieur et 22% sont ingénieurs ou doctorants (après poursuite d'études)
- Recrutement : 55% secteur public et 45% secteur privé .
- Le secteur d'activité principal concerne « recherche & développement » (75%).
-
Les emplois sont répartis 55/45 entre public et privé .

Secteur(s) d'activité(s)
Secteurs d'activité :
Le secteur des biotechnologies végétales correspond aux activités de laboratoire en amont de la filière de production végétale (essais aux champs et commercialisation des semences ou produits)

Recherche-développement scientifique
Recherche-développement en biotechnologie dans les organismes publics de recherche ou entreprises (industrie semencière).
Métiers
- Technicien supérieur de laboratoire
- Assistant-ingénieur
- Contrôleur « produit »




Devenir des diplômés

Enquête OVE

Interrogés 30 mois après l’obtention de leur diplôme, les diplômés répondent à des questions concernant notamment leur premier emploi et leur situation actuelle (emploi, poursuite d’études, etc.).

Téléchargez les résultats correspondant aux diplômés des années universitaires 2012-2013 à 2014-2015.

Reconnaissance professionnelle


SCUIO-IP

Le Service commun universitaire d’information, d’orientation et d’insertion professionnelle (SCUIO-IP) apporte une aide tout au long du parcours à l’université Toulouse III - Paul Sabatier pour définir le projet de formation et clarifier les objectifs professionnels, mettre en œuvre une stratégie de recherche d’information et aider dans les démarches d’insertion professionnelle.
  • Un accueil et un accompagnement personnalisés
  • Une aide au choix d’orientation, pour faire le point sur votre projet sous forme de rendez-vous individuels ou d’ateliers
  • Une aide à l’insertion professionnelle : ateliers (lettres, CV,...), conférences, permanences, conseils pour la recherche de stage, d’emploi et l’entrepreunariat étudiant, guichet d’offres de stages et d’emplois
  • Des ressources documentaires spécialisées sur l’enseignement supérieur, les métiers, le marché du travail, la recherche d’emploi et de stage

Date de mise à jour 11 décembre 2017


Contacts

Responsables
L3P GeBAP
TEULIERES Marie-Chantal
teulieres@lrsv.ups-tlse.fr


Composante
Faculté Sciences et Ingénierie

Secrétariats pédagogiques
L3P GeBAP
BOURREL Céline
Université Paul Sabalier
U2 rdc porte 26
118 route de Narbonne
31062 TOULOUSE cedex 9
celine.bourrel@univ-tlse3.fr
05 61 55 65 37
Université Toulouse III - Paul Sabatier - 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE CEDEX 9 téléphone +33 (0)5 61 55 66 11