Contenu

Université de Toulouse Université Toulouse III - Paul Sabatier

Presse Annuaire Recherche avancée
7 déc.

Vous êtes ici : Accueil > La formation > Découvrir nos diplômes > Sciences, Ingénierie > Masters

Master Biodiversité, écologie et évolution Parcours GESTION DE L'ENVIRONNEMENT, VALORISATION DES RESSOURCES TERRITORIALES (GSE VRT)


Caractéristiques

Nature de formation
Diplôme National (Formation diplômante)
Type de diplôme
Master (LMD)
ECTS
120 ECTS
Grade
Master
Site(s) géographique(s)
Albi
Accessible en :
Formation initiale
Formation continue / FTLV
VAE
Langues d'enseignement
Français
Mention
Biodiversité - écologie et évolution
Domaine(s) LMD
Sciences - technologies - santé
Niveau de sortie
Bac + 5 (Niveau I)


Présentation générale

Environnement et Aménagements Territoriaux, agir dans la complexité. L'intention de l'équipe pédagogique est de former des professionnels capables d'intervenir dans les opérations d'aménagement de territoires. Des professionnels capables de maîtriser les interdépendances complexes qui s'établissent entre d'une part les territoires qui accueillent et/ou génèrent les opérations d'aménagement, et d'autre part ces opérations d'aménagement qui transforment les dits territoires. Cette maîtrise requiert de prendre en considération simultanément les dimensions techniques, les dimensions territoriales et les dimensions temporelles avec en particulier pour ces dernières les effets de rétro-action. Cette prise en compte simultanée permet d'appréhender les fonctionnements non mécaniques qu'ont les écosystèmes, les géo-systèmes et autres socio-systèmes en particulier lors « d'auto-finalisation ».
Ainsi l'objectif de l'équipe est de préparer les étudiants et les stagiaires en formation continue à s'insérer dans des secteurs professionnels, déjà constitués ou en émergence, qui se situent à l'interface entre environnement et développement territorial. Là où il y a une forte demande d'évaluations transversales, en particulier dues à la prise en compte opérationnelle des attendus du développement durable.Pour atteindre ses objectifs la formation repose sur plusieurs originalités. Un recrutement très composite : De part son ouverture aux disciplines : Aménagement, Biologie, Sociologie, Droit, Ecologie, Economie, Géographie, Sciences de la Vie et de la Terre, Ethnologie, Sciences Politiques, Agronomie et Ecole d'ingénieur, la composition de la promotion permet aux étudiants de confronter leurs expériences et leurs vécus. De manière volontaire ou par nécessité, car le programme d'enseignements ne prévoit pas de « cours de mise à niveau » pour ceux n'ayant pas suivi chaque spécialité enseignée. C'est aux étudiants issus de celle-ci d'informer et de former leurs collègues. Coopération et réciprocité sont demandées et attendues. Une interdisciplinarité effective et active Dans la gamme des préfixes de « disciplinaire » : Multi = présence de ; Pluri = regroupement circonstanciel autour d'un objet d'étude ; Inter = regroupement dans l'intention d'étudier un nouveau champ ou un champ connu avec une nouvelle approche ; Trans = retour à une science transcendante non cloisonnée... L'équipe pédagogique s'est résolument placée dans l'Interdisciplinarité. Elle fait d'ailleurs progressivement évoluer sa structure d'enseignement de modules « spécialités », où plusieurs thèmes sont abordés ; vers des modules « thématiques » où plusieurs spécialités sont enseignées. Par exemple il est déjà proposé des compositions individuelles uniques sur un thème transversal dont chaque copie est corrigée par 4 enseignants de spécialités différentes.

La méthode Systémique pour lier le tout La méthode/démarche systémique est « LA METHODE » pour aborder la complexité et les systèmes complexes. Elle englobe la démarche analytique classique cartésienne, en allant plus loin dans l'analyse, en particulier des objectifs. De plus elle propose des outils de représentations utilisables : les systèmes complexes. L'atout de l'enseignement du master est de s'appuyer sur les développements de cette méthode qui ont été faits aussi bien dans les domaines des sciences sociales, que dans ceux de la physico-chimie (c'est en lien direct avec les 4 co-habilitations). L'équipe pédagogique vise non seulement à « enseigner » la méthode, mais cherche en permanence à l'appliquer à son organisation, à l'utiliser pour l'évolution du master. Les étudiants auront bien sûr à la mettre en œuvre, en particulier sur l'objet étudié dans le cadre « d'ateliers » : travaux conséquents impliquant toute la promotion, dont l'un est contractuel avec une structure territoriale ; mais également sur eux même en tant que groupe imparfait lors de l'exécution de ces ateliers : coopération, réciprocité, pardon...

Lieux des enseignements
  • UPS Rangueil en M1
  • Institut National Universitaire JF Champollion à Albi (Tarn) en M2


Compétences

  • gérer et animer la gestion des projets confiés
  • mettre en œuvre une démarche systémique et interdisciplinaire
  • réaliser la veille documentaire adaptée au domaine d'étude
  • utiliser et traiter des données sociales et environnementales (résultats d'analyses de discours, de questionnaires, données cartographiables)
  • organiser, animer et réguler un dispositif de communication (séminaire, conférences, exposition, débat public, réunion de concertation)
  • communiquer pour rendre compte et valoriser les résultats d'analyse expertises conduites
  • appréhender et accompagner la conduite du changement, des transitions et des ruptures de modèles

Moyens techniques et pédagogiques

La prestation est réalisée en mettant à dispositions des usagers les équipements, les locaux et les moyens pédagogiques adaptés pour les enseignements ainsi que des équipes pédagogiques adaptées constitués d’enseignants, d’enseignants-chercheurs et de professionnels qualifiés ayant une activité en lien avec les contenus de la formation.

Modalités d'accès à la formation

Niveau(x) de recrutement

Bac + 3

Capacité d'accueil

La capacité d'accueil de ce parcours est de 13 places dans le M1 Biodiversité Ecologie Evolution , sachant que la capacité totale de ce M1 est de 132 places .

Formation(s) requise(s)

  • M1:
Licence BOPE pour l'entrée en M1 BEE.
  • M2:
Flux latéraux importants issus de divers parcours.
Etudiant titulaire d'un Master 1, élève ingénieur admis en dernière année de l'ENFA ou de l'EMAC ;
Filières d'origine : Aménagement, Biologie, Sociologie, Droit, Ecologie, Economie, Géographie, Sciences de la Vie et de la Terre, Ethnologie, Sciences Politiques, Agronomie …

Candidatures et admissions

Conditions de candidature

Les modalités de candidatures et d’admissions sont variables selon le diplôme et la situation personnelle du candidat. Pour les connaitre, reportez-vous aux rubriques Formation > Etudier à l’université.

Se former à l'université tout au long de la vie (FTLV)

Les formations de l’Université Toulouse III - Paul Sabatier sont accessibles :
Certaines formations sont proposées en :

Formation continue / FTLV

Les formations de l'université sont accessibles pour les personnes ayant interrompu leurs études (salarié, demandeur d’emploi, travailleur indépendant, agent de la fonction publique, congés parental, retraité, etc.).
  • L'accès est de droit (pour les formations non sélectives) si la personne possède le diplôme prérequis habituel, à défaut la personne doit initier en premier lieu une validation des acquis (VA85).
  • Le statut durant la formation est celui de « stagiaire de la formation professionnelle continue ».

Si vous êtes dans cette situation, contacter la Mission Formation Continue et Apprentissage : mfca.contact@univ-tlse3.fr.
Les modalités d’inscription en formation continue sont précisées sur le site de la MFCA.

Se former à l’université sans le bac

L’Université Toulouse III - Paul Sabatier, en partenariat avec l’IPST-CNAM, propose une formation aux personnes qui ne possèdent pas le baccalauréat et qui désirent accéder aux études universitaires scientifiques : le Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires, option scientifique (DAEU B).

Formation dispensée en cours du soir ou à distance

Possibilité de financement par le conseil régional pour les demandeurs d’emploi (sous conditions).
En savoir plus : http://mfca.univ-tlse3.fr/formations-conventionnees-par-la-region-occitanie-270328.kjsp.

Formation en alternance

Certaines formations sont proposées en Alternance (contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation).
L’alternance se contractualise dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation. Vous pouvez consulter la liste des formations en alternance selon le type de contrat ici.
L’entreprise s’engage à verse un salaire mensuel à l’alternant qu’il soit en entreprise ou en centre de formation.
La rémunération de l’alternant varie en fonction de l’âge, du niveau de formation et du type de contrat d’alternance ; et est établie à partir de la grille des rémunérations minimales prévues par le Code du Travail.

Tarification de la formation

Les tarifs varient en fonction de la personne candidate et du régime d’inscription. Les droits d’inscriptions universitaires sont fixés chaque année par arrêté du Ministère de l’Enseignement Supérieur. Les étudiants boursiers bénéficient de l’exonération des droits universitaires et de la cotisation à la sécurité sociale étudiante.

Pour les publics relevant de la formation continue, des frais de formation spécifiques sont appliqués, en complément des droits d’inscription universitaires fixés par le Ministère. La tarification est consultable sur le site de la MFCA.

Il existe différents dispositifs de financement de ces frais, selon la situation des personnes. Contacter la Mission Formation Continue et Apprentissage pour bénéficier d’une étude de dossier et d’un accompagnement : mfca.contact@univ-tlse3.fr.

International

L'Université Toulouse 3-Paul Sabatier est signataire d'environ 400 accords de coopération et d'échanges permettant aux étudiants de faire une partie de leurs études, sous forme de cours ou de stages, dans une Université partenaire en Europe (programme ERASMUS), en Amérique du Nord (programmes TASSEP et BCI). La liste des partenaires est disponible sur le site web de l'Université à la rubrique "international". Ces programmes d'études, montés en coordination avec les responsables de diplômes de l'UT3-PS et sous réserve de réussite des étudiants à leurs examens à l'étranger sont reconnus dans le cursus.

Pour plus de renseignements, contactez votre coordinateur ERASMUS ou envoyez un courriel à : infos.international@univ-tlse3.fr.

Programme des enseignements

Le syllabus de chacune des années composant le diplôme est téléchargeable au format PDF.
Le document comporte une présentation de l’année, le programme de chacune des Unités d’Enseignement (UE) avec la bibliographie associée ainsi que les coordonnées de l’enseignant responsable et du secrétariat de la formation.

Syllabus du M1 BEE-Ecologie
Syllabus du M2 BEE-GSEVRT

Immersion en milieu professionnel

Stage obligatoire

Stage

M1:
Stage optionnel équivalent à deux mois pour en BEE

M2:
Durée : 6 mois
Période: mars à septembre

Projet Tuteuré

En M2 un atelier collectif sur une étude de cas réelle s'étale sur le premier et le second semestre.

Établissements partenaires

Les intervenants pédagogiques
  • Institut National Universitaire Champollion, Albi
  • Université Toulouse Capitole
  • Université Toulouse Le Mirail
  • Université Toulouse Paul Sabatier
  • Ecole Nationale de Formation Agronomique
  • Ecole des Mines d'Albi-Carmaux

Entreprises partenaires

Les intervenants professionnels
ADASEA-ATASEA ; LPO-Tarn ; Bureaux d'études Paysage et Environnement ; Direction de l'eau et de l'environnement du Conseil Général du Tarn ; MAB (Man And Biosphere) ; Conseil supérieur de la pêche ; Communauté de Commune ; Espace Info Energie du Tarn (EIE) ; Association SOLAGRO ; Cabinet Architecture et Paysage ; ARESO-Eco bâtir ; CAUE du Tarn ; QUERCY Energie ; La Chanvrière Bio ; GRECAU Ecole d'architecture ; Cabinet d'avocats (Toulouse) ; Ecole Supérieure d'Agriculture de Purpan ; Direction Générale des Impôts (Albi) ; Chambre des Métiers du Tarn ; TRIFYL (syndicat départemental de gestion des déchets - Tarn)

Débouchés professionnels

  • Collectivités territoriales : communes, intercommunalités, départements, régions...
  • Bureaux d'étude, entreprises...
  • Administrations : Directions départementales et régionales de l'Agriculture et de la Forêt (DDAF), de l'Equipement (DDT), Directions régionales de l'Environnement de l'Aménagement et du Logement (DREAL)...
  • Etablissements publics : ONF, Parcs Nationaux, Parcs Naturels Régionaux, syndicats mixtes, organismes consulaires (CCI, Chambres d'Agriculture, Chambres des Métiers), SAFER, Agences de l'Eau...
  • Associations de développement, Comités d'expansion, Centres permanents d'initiative pour l'environnement (CPIE), Conseils Architecture Urbanisme Environnement (CAUE) ...


Secteur(s) d'activité(s)
  • Diagnostic territorial et bilans d'opérations de développement.
  • Accompagnement de montages de projets, négociation et animation du partenariat, gestion des risques écologiques...
  • Participation à l'élaboration des politiques d'entreprise et de collectivités : plans de gestion environnementaux et paysagers, documents d'urbanisme, chartes environnementales, conseil en matière de mesures agri-environnementales territorialisées, programme LIFE, Natura 2000...
  • Evaluation des effets sur l'environnement des politiques d'entreprises, des politiques européennes et nationales d'aménagement, des opérations de développement territorial.
Métiers
  • Conseiller(ère) en développement territorial : ingénieur, animateur, agent de développement, chargé de mission, chef de projet, chargé d'étude, conseiller en environnement.
  • Cadre technico-administratif d'organismes de protection et de valorisation de l'environnement en charge des Plans Climats Locaux...
  • Chargé(e) de médiation.
  • Chargé(e) de la protection et de la gestion du patrimoine naturel.
  • Consultant(e) en organisation : milieu administratif, entreprises, associations...




Reconnaissance professionnelle

Fiche descriptive du parcours type

La fiche descriptive du parcours type (inscrite au Répertoire National de Certification Professionnelle) du diplôme est téléchargeable au format PDF.
Elle précise les emplois et compétences, les secteurs d’activités et les modalités d’accès à la certification.
Lien de téléchargement de la fiche descriptive du parcours

Code(s) ROME

Ci-dessous en lien, les fiches métiers du Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois de Pôle Emploi :
A1204 - Protection du patrimoine naturel
A1303 - Ingénierie en agriculture et environnement naturel
K1802 - Développement local

SCUIO-IP

Le Service commun universitaire d’information, d’orientation et d’insertion professionnelle (SCUIO-IP) apporte une aide tout au long du parcours à l’université Toulouse III - Paul Sabatier pour définir le projet de formation et clarifier les objectifs professionnels, mettre en œuvre une stratégie de recherche d’information et aider dans les démarches d’insertion professionnelle.
  • Un accueil et un accompagnement personnalisés
  • Une aide au choix d’orientation, pour faire le point sur votre projet sous forme de rendez-vous individuels ou d’ateliers
  • Une aide à l’insertion professionnelle : ateliers (lettres, CV,...), conférences, permanences, conseils pour la recherche de stage, d’emploi et l’entrepreunariat étudiant, guichet d’offres de stages et d’emplois
  • Des ressources documentaires spécialisées sur l’enseignement supérieur, les métiers, le marché du travail, la recherche d’emploi et de stage

Date de mise à jour 8 juin 2018


Contacts

Responsables
M1 BEE-Ecologie
FERDY Jean-Baptiste
Jean-Baptiste.Ferdy@univ-tlse3.fr

LOOT Geraldine
geraldine.loot@univ-tlse3.fr

M2 BEE-GSEVRT
BLOT Frederique
frederique.blot@univ-jfc.fr


Composante
Faculté Sciences et Ingénierie

Secrétariats pédagogiques
M1 BEE-Ecologie
PALMICH Caroline
caroline.palmich@univ-tlse3.fr
Université Toulouse III - Paul Sabatier - 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE CEDEX 9 téléphone +33 (0)5 61 55 66 11