Contenu

Université de Toulouse Université Toulouse III - Paul Sabatier

Presse Annuaire Recherche avancée
20 avr.

Vous êtes ici : Accueil > Campus > L'université > RSU

Compostage

La réduction des déchets, ça passe par Réutiliser, Réparer, Recycler… mais aussi composter ! En effet, environ 50 % de nos ordures ménagères sont des biodéchets : épluchures de fruits et légumes, marc de café, certains cartons bruns… Les composter, c’est les laisser se décomposer, par exemple dans un composteur, en présence d’eau, d’oxygène et d’organismes décomposeurs (bactéries, champignons, vers…), afin qu’ils se transforment en compost, par un processus de fermentation aérobie.


 



















     Pourquoi composter ?

- Pour réduire de 30 % le poids de nos poubelles, soit diminuer la quantité de déchets transportés et incinérés/enfouis ;
- Pour produire un engrais naturel très riche afin de nourrir les plantations et les sols, et éviter ainsi le recours aux fertilisants issus de la pétrochimie ;
- Pour éviter le gaspillage énergétique en optimisant l’incinération de nos ordures ménagères, les biodéchets étant composés de 60 à 90 % d’eau.
- Enfin, c’est un geste simple qui permet d’agir de manière plus harmonieuse avec l’environnement.

Un compost ne sent pas mauvais et n’attire pas les rongeurs s’il est correctement entretenu. Pour cela, il faut le brasser régulièrement et respecter un certain équilibre dans les apports : 50 % de déchets dits « Bruns » et 50 % de « Verts ».

  • Les déchets « Verts » :
Ce sont les matières plutôt azotées et humides, à décomposition rapide. De manière simplifiée, ce sont généralement les déchets de cuisine, comme les épluchures, les fruits et légumes abîmés, les pelures d’oignon…

  • Les déchets « Bruns » :
Ce sont les matières plus fortement carbonées et structurantes, qui vont favoriser l’aération du compost (et donc l’assécher s’ils sont présents en trop grande quantité). Elles viennent souvent du jardin : feuilles mortes, paille, petit branchage sec, copeaux de bois non traité… Le « Brun » inclue également le papier kraft et les cartons bruns (rouleau de papier toilette, boîte à œufs…) coupés en petits bouts.

     On évite :

- Le pain, les restes de viande, poisson ou produits laitiers, les tontes de gazon, les coupes de résineux, les végétaux malades ou parasités… ;
- Les trop gros morceaux : on coupe le « Brun » et le « Vert » en petits bouts pour faciliter la décomposition.

    
Les bons gestes :

- Aérer régulièrement le compost en brassant les couches superficielles, par exemple avant chaque apport de biodéchets ;
- A chaque apport de « Vert », recouvrir du même volume de « Brun ».



Le projet de compostage collectif des Jardins Agroécologiques

Le 4 juin, des composteurs ont été installés aux Jardins Agroécologiques de l’université (bâtiments 4A, 4R1, 4TP2). Ce projet vise à sensibiliser les usagères et usagers du campus à la réduction et valorisation des déchets via le compostage. Ainsi, les personnes qui en font la demande peuvent participer à cette démarche de compostage collectif et déposer leurs biodéchets dans les composteurs.

Pour cela, merci de contacter : referents-compost@lists.riseup.net

Pour plus d’informations :
- La page compostage de Toulouse Métropole, notamment avec le Guide du compostage, dont est inspirée cette page
- Document de cadrage du projet de compostage des Jardins Agroécologiques


Date de mise à jour 2 juillet 2018


Université Toulouse III - Paul Sabatier - 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE CEDEX 9 téléphone +33 (0)5 61 55 66 11