Publié le 9 novembre 2021 Mis à jour le 16 novembre 2021

Dialogue entre cinéma et sciences !

En amont de la conférence de Mehrez Zribi sur la télédétection, le film “Fenêtre sur cour” réalisé par Alfred Hitchcock et sorti en 1955, sera projeté.

Jefferie, reporter photographe, est immobilisé dans son appartement, une jambe dans le pl’tre. Chaque soir, Lisa, la jeune fille riche et ravissante qui voudrait l’épouser, vient lui tenir compagnie. Pour passer le temps, comme c’est l’été et que toutes les fenêtres sont ouvertes, il observe ses voisins. Il y a un pianiste, une danseuse de music-hall, une grosse dame sculpteur, de jeunes mariés … Et parmi tous ces gens, les Thorwald : lui, un homme d’âge mûr, elle, beaucoup plus jeune et souffrante. Mais de son lit, elle tyrannise son époux. Ce couple curieux retient l’attention de Jefferie.
Par une nuit étouffante, il est étendu devant sa fenêtre sans pouvoir trouver le sommeil. Les fenêtres des Thorwald sont éclairées. L’homme sort sous la pluie, revient et ressort plusieurs fois, une valise à la main. Le lendemain, Jeff constate que le lit de la femme est vide et l’attitude de l’homme lui paraît étrange. Convaincu qu’un meurtre a eu lieu, il demande de l’aide autour de lui. Seule Lisa accepte de mener l’enquête pour lui.


Que peut-on dire de plus à propos de Fenêtre sur cour, tant ce film a déjà alimenté les débats les plus enflammés, a été découpé de long en large par les plus brillants analystes et théoriciens du monde entier ? Répéter en premier lieu qu’il constitue le manifeste d’un art exploitant subtilement toutes ses possibilités visuelles et d’une réflexion vertigineuse sur les rapports pervers d’un spectateur envers son objet. Qu’il s’agit aussi de la « figure-mère », exécutée de main de maître, d’une forme qui s’invente au même instant où l’on reconnaît son formidable pouvoir de fascination. Enfin, depuis la sortie de ce chef d’œuvre définitif du septième art, il est entendu que vous n’observerez plus en toute innocence des individus depuis votre fenêtre et ne regarderez plus jamais le cinéma comme avant.


Le thème du cycle de conférences scientifiques "Les Ouvertures" pour l'année 2021/2022 est "Science et Image".
"CINEMOUV'", une série de projections de films cultes, est proposée par le Pôle Culture, une séance cinéma en amont de chaque conférence scientifique.

Date(s) et lieu(x)
Le 22 novembre 2021
De 20:30 à 22:30
Informations complémentaires : Auditorium Marthe Condat - Bâtiment Administratif Campus Toulouse Rangueil, Parvis Paul Sabatier
Complément date
Lundi 22 novembre 2021, à 20h30
Auditorium Marthe Condat - Bât. Adm. Central
Université Toulouse III - Paul Sabatier

Entrée libre (dans la limite des places disponibles) sur présentation du passe sanitaire
Film projeté en VOST Fr.
Contact
Pôle culture -