Publié le 9 novembre 2021 Mis à jour le 9 novembre 2021

Rencontre avec Stéphanie Fuster, danseuse et chorégraphe, autour du spectacle "Gradiva"

Stéphanie Fuster a fait le tour du monde avec le portrait dansé qu'Aurélien Bory avait composé sur et pour elle, Questcequetudeviens?

Avec son spectacle Gradiva, celle qui marche, elle poursuit sa recherche sur le flamenco, et la manière dont elle peut transformer, en se l'appropriant, cet art codifié. Héroïne d'un court roman de Jensen qui inspira également Freud, Gradiva est le nom donné à une figure féminine représentée sur un bas-relief antique d'un musée de Rome.

Stéphanie Fuster donne chair à « celle qui marche vers l'avant », dont le déplacement, fier et déterminé, lui ouvre une voie : celle d'une analyse, d'une décomposition du flamenco qui lui permet de défaire les fils d'une ardente fascination pour une femme extraordinaire, la danseuse de flamenco.
En remettant son corps en marche à l'intérieur de la danse flamenca, Stéphanie Fuster démystifie le fantasme, pour écrire, souverainement, sa propre histoire de danseuse et de chorégraphe, un chemin possible vers la danse.

Son spectacle Gradiva, celle qui marche  est présenté au théâtre Garonne les 15, 16 et 17 décembre 2021.
Réservation : laplacedeladanse.com. Tarif réduit à 10€ pour les étudiantes et étudiants de l’UT3 Paul Sabatier

Cette conférence est organisée par le Pôle culture en partenariat avec La Place de la Danse, Centre de Développement Chorégraphique National Toulouse-Occitanie.
 
Date(s) et lieu(x)
Le 30 novembre 2021
De 12:30 à 13:45
Informations complémentaires : Salle Le CAP
Complément date
Mardi 30 novembre 2021
de 12h30 à 13h45

Entrée libre dans la limite des places disponibles (sur présentation du passe sanitaire)