Publié le 18 novembre 2020 Mis à jour le 20 novembre 2020

Si la crise de la Covid-19 a eu l’effet d’une onde de choc à travers la planète, aggravant les inégalités existantes et affectant de manière disproportionnée les filles et les femmes, elle a aussi prouvé la capacité des acteurs institutionnels et de la société civile à identifier et mettre en œuvre des solutions rapides pour protéger et garantir les droits des femmes.

Aujourd’hui, la violence à l’égard des femmes et des filles constitue l’une des violations des droits humains les plus répandues, les plus persistantes et les plus dévastatrices dans le monde. Elle demeure également l'une des moins signalées en raison de l'impunité, du silence, de la stigmatisation et du sentiment de honte qui l'entourent. D'où la célébration de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes chaque 25 novembre.

arretonslesviolences.gouv.fr

À l'université

Les politiques de lutte contre les violences sexistes et sexuelles et les discriminations se développent au sein de l’université Toulouse III - Paul Sabatier, et amorcent un véritable changement dans notre établissement. Ce changement s’inscrit dans le mouvement sociétal visant à renforcer la protection des victimes et à lutter contre l’impunité des auteurs de violences.

En 2019, 6 signalements via les messageries dédiées ont été effectués, et le traitement de deux dossiers enseignants a conduit à des sanctions :
  • interdiction d’exercer toutes fonctions de recherche avec privation de la moitié du traitement pour une durée de 18 mois ;
  • interdiction d’exercer toutes fonctions d’enseignement et de recherche avec privation de son traitement pour une durée de 2 mois.

Notre établissement sera représenté le 20 novembre à la 6e journée nationale des missions égalité de l’ESR qui portera spécifiquement sur les dispositifs de prévention et de traitement des violences sexistes et sexuelles (VSS) et des discriminations – communément appelés "cellule d’écoute" ou "cellule de veille".

Alerter, signaler

Pour tout signalement, une fiche et une adresse mail dédiées sont disponibles :

sexisme@univ-tlse3.fr


De plus, il existe une cellule d’écoute pour les violences sexistes et sexuelles (VSS) ou toute violence liée à une discrimination, et une adresse mail pour signaler ces violences :

cellule-ecoute-violences@univ-tlse3.fr

En savoir plus

Image par Nino Carè de Pixabay
Date(s)
Le 25 novembre 2020