Publié le 17 juillet 2020 Mis à jour le 17 juillet 2020
Pour lutter contre des incendies de grande ampleur, les États peuvent déployer les moyens aériens de leur sécurité civile et aussi s’appuyer sur des avions de ligne reconvertis et exploités par des compagnies privées. Modifiés dans leur structure, leur efficacité repose principalement sur leur système de largage de produits retardants pour former des barrières coupe-feux. Ces systèmes sont peu adaptés aux contraintes d’un largage à haute altitude et avec de fortes perturbations aérodynamiques.

Le nouveau dispositif KIOS, issu d’une recherche collaborative menée par l’Institut de mécanique des fluides de Toulouse (IMFT – Toulouse INP, CNRS et Université Toulouse III – Paul Sabatier) et la société Kepplair Evolution, permet de transformer tout avion gros porteur en bombardier d’eau en optimisant les modes de largage.

Voir l'article original en ligne sur le site de Toulouse Tech Transfer.