Licence Mathematiques Parcours SPÉCIAL MATHÉMATIQUES

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

L1 Spé Math
LASMOLLES Valerie
valerie.lasmolles2@univ-tlse3.fr

L2 Spé Math
LASMOLLES Valerie
valerie.lasmolles2@univ-tlse3.fr

L3 Spé Math
LASMOLLES Valerie
valerie.lasmolles2@univ-tlse3.fr

Détails

Présentation de la formation

Les parcours spéciaux de licence s'adressent à des étudiants motivés par l'idée de poursuivre des études longues dès leur entrée à l'Université. En donnant aux étudiants un enseignement approfondi et pluridisciplinaire, nous les préparons au mieux au Master (BAC+5) et Doctorat (BAC+8) ainsi qu'en combinant en première année un enseignement fondamental exigeant en chimie, mathématiques et physique.
Pour profiter au mieux de la proximité entre étudiants et enseignants-chercheurs que propose l'Université, l'accent est mis sur la formation « par la recherche ». L'objectif est double : d'une part de faire découvrir aux étudiants le travail du chercheur de façon concrète ; et d'autre part de mettre l'étudiant dans une situation « professionnelle » où il devra interagir au-delà du cercle étudiant classique. L'essentiel du dernier semestre (S6) est consacré à un stage en laboratoire de recherche (Toulouse, France, Etranger).
La réussite dans ces parcours nécessite un investissement personnel conséquent, mais elle peut s'appuyer sur un dialogue facilité avec l'équipe pédagogique. Des passerelles entrantes et sortantes entre le parcours classique de la licence et les parcours spéciaux existent au fil des semestres.

Les parcours spéciaux se distinguent des parcours classiques par plusieurs aspects:
- Plurididisciplinarité.
- Formation par la recherche : projets de recherche tout au long du cursus et stage en laboratoire au dernier semestre.
- Rythme intensif et exigence renforcée : cours et enseignements disciplinaires sur 2 ans et demi (stage en laboratoire en S6)
- Exigence d'un plus grand travail personnel.
- Taille réduite de la promotion.
- Suivi des étudiants accru en première année.
- Evaluations en Contrôle continu et devoirs maisons.

La première année de la formation est un tronc commun pluridisciplinaire au cours duquel les étudiants se forment aux bases fondamentales dans les trois matières scientifiques. Elle est organisée en semestre.
Au premier semestre (S1), les cours de mathématiques, chimie et physique constituent trois blocs. Pour assurer la cohérence et faciliter la transition vers le système universitaire depuis le lycée, chaque bloc est assuré par un seul enseignant. À cela s'ajoutent les cours d'informatique, d'anglais, ainsi qu'un module d'accompagnement et un projet de recherche qui clôture le semestre.
Au deuxième semestre de la première année (S2) , les étudiants continuent l'enseignement pluridisciplinaire, mais peuvent commencer la spécialisation en choisissant des modules parmi les trois disciplines. En effet, au second semestre 4 modules seront à choisir parmi 6. Les étudiants voulant poursuivre un cursus de mathématiques seront encouragés à choisir le module Topologie et le module Principe d'analyse. Là encore, le semestre se terminera par la présentation d'un projet de recherche.
Les projets de recherche sont différents au semestre 1 et au semestre 2.
Au S1 , les étudiants travaillent en binôme ou en trinôme et choississent parmi une liste fournie par les enseignants un sujet de mathématiques et un sujet de physique-chimie. Les sujets de mathématiques sont des petits énoncés difficiles et fermés sur lesquels le groupe pourra excercer sa faculté d'imagination et d'ouverture et ses capacités mathématiques techniques. Les sujets de physique-chimie sont issus de textes extraits de

Statistiques

En L1
  • environ 100 étudiants (depuis 2016)
  • 85% de réussite
  • 10% de flux latéral
En L2 : ici le parcours se divise en trois parcours disciplinaires distincts (Mathématiques, Physique, Chimie) les chiffres donnés ci-après ne concernent que le parcours de Mathématiques.
  • environ 25 étudiants
  • 80% de réussite
  • 5% de flux latéral
En L3
  • environ 15 étudiants
  • 5% de flux latéral

Aménagements et Labels

  • Arithmétique.
  • Algèbre.
  • Géométrie.
  • Analyse réelle, complexe et hilbertienne.
  • Equations différentielles.
  • Probabilités et statistiques.
  • Méthodes numériques et modélisation.
  • Mécanique et mécanique analytique.
  • Electromagnétisme.
  • Electrodynamique du vide.
  • Optique ondulatoire.
  • Physique statistique.
  • Atomistique.
  • Informatique.
  • Anglais

Site(s) géographiques

Toulouse - 118 rte de Narbonne

Responsable(s) de la formation

Admission

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement

Bac

Formation(s) requise(s)

La licence Mathématiques Parcours spécial mathématiques étant une formation qui ouvre dès le L1, le cheminement naturel pour les étudiants de l'UT3 qui souhaitent intégrer cette formation consiste à l'intégrer dès leur arrivée à l'université. Néanmoins, il est possible, en concertation avec les responsables pédagogiques, d'intégrer un parcours spécial à chaque année intermédiare - voire aux inter-semestres. Schématiquement, on observe en général l'un des parcours suivants :
  1. L1 spécial -> L2 spécial -> L3 spécial.
  2. L1 (Mathématiques, Physique ou Chimie ) -> L1 Spécial (au S2) -> L2 spécial -> L3 spécial
  3. L1 (Mathématiques, Physique ou Chimie ) -> L2 Spécial -> L3 Spécial
  4. CPGE (hors UT3) -> L3 Spécial
La passerelle (2 ou 3) est effectuée chaque année par une dizaine d'étudiants. Elle demande un investissement supplémentaire à celui-ci qui devra récupérer certains modules traités plus tard dans les filières classiques - le module Topologie, en particulier, pour la passerelle de type 3. Pour les étudiants qui intègrent les parcours en L3 - en venant par exemple d'une CPGE - un bilan des connaissances à récupérer est à établir individuellement.

Programme

Au cours de l'essentiel du semestre 6 de la Licence Spéciale - à partir du mois de mars -, les étudiants effectuent un stage en France ou à l'étranger - cette dernière hypothèse étant encouragée - dans un laboratoire de recherche dans un domains qu'ils choississent en concertation avec les responsables pédagogiques de la formation. Ce stage dure deux mois et fait l'objet d'un rapport écrit et d'une soutenance orale qui seront conjointement évalués.

L'objectif de ce stage est de leur fournir précocement une expérience de recherche scientifque dans laquelle, l'étudiant proactif, mobilisera l'ensemble des connaissances académiques acquises dans la formation et ses multiples pratiques des projets égrainés tout au long de la formation.

En première et deuxième, chaque semestre est ponctué par un projet dont l'objectif est de donner une première expérience de la recherche en laboratoire. Synthétiquement, ils se composent de
  • S1 : un problème ouvert de mathématiques & un article de vulgarisation haute en physique ou en chimie.
  • S2 : un travail par binôme en collaboration directe avec un chercheur sur un thème proposé.
  • S3 ou S4 : un travail spécifique sur le contenu précis d'un cours encadré par le responsable du cours.
Sont attendues environ 30h de travail par étudiant et par projet.

Et après ?

Niveau de sortie

Niveau de sortie

Bac + 3 (Niveau 6)

Compétences

  • Construire, rédiger et présenter une argumentation rigoureuse.
  • Modéliser, appréhender un problème complexe.
  • Analyser un problème mathématique à l'aide des outils génériques.
  • Résoudre un problème mathématique exactement et/ou numériquement.
  • Communiquer synthétiquement des résultats par écrit et/ou oral.
  • Adopter une démarche d'initiatives confronté à un problème nouveau.
  • Maîtriser un langage de programmation.

Poursuites d'études

A l'UPS
L'objectif essentiel de ces parcours étant une formation à la recherche, les étudiants sont naturellement conduits vers les master de recherches de l'université qui se déclinent dans les trois orientations des parcours spéciaux ( Mathématiques, Physiques & Chimie ).
  • Master mention Mathématiques & Applications
  • Master mention Physiques fondamentales & Applications
  • Master de Chimie
avec tous les parcours possibles au sein de ces masters.
Par ailleurs, l'expérience montre que certains étudiants récupèrent les filières de formations aux métiers de l'enseignement ainsi que la filière ingénieurie.

Débouchés professionnels

La Licence Spéciale s'inscrit résolument dans une démarche de formation à la recherche. Son objectif essentiel est d'irriguer les Master de recherche puis les doctorats. C'est donc tout naturellement qu'elle vise la formation de chercheurs dans tous les domaines rattachés à ceux de sa formation initiale. Elle permet néanmoins de basculer vers des formations ouvrant aux métiers d'ingénieur dans des secteurs connexes à ses trois parcours ou encore vers les métiers de l'enseignement à partir de l'école secondaire.

Secteur(s) d'activité(s)
  • Recherche fondamentale et appliquée.
  • Ingénieurie.
  • Enseignement.
Métiers
  • Chercheur.
  • Ingénieur.
  • Enseignant dans l'enseignement secondaire.
  • Enseignant dans l'enseignement supérieur.

Code(s) ROME

Ci-dessous en lien, les fiches métiers du Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois de Pôle Emploi :
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • K2107 - Enseignement général du second degré
  • K2108 - Enseignement supérieur
  • K2402 - Recherche en sciences de l'univers, de la matière et du vivant