Licence Physique Parcours SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

L1 Chimie
DUBOR Patricia
patricia.dubor@univ-tlse3.fr

ROQUEBERT Fabian
fabian.roquebert@univ-tlse3.fr

L1 Phys
DUBOR Patricia
patricia.dubor@univ-tlse3.fr

ROQUEBERT Fabian
fabian.roquebert@univ-tlse3.fr

L2 PC
MASSICOT Nathalie
BAT 1TP1 BUREAU B09
nathalie.massicot@univ-tlse3.fr
05 61 55 83 65

L3 SPC
VALERE Marie
marie.valere@univ-tlse3.fr

Détails

Présentation de la formation

La licence Sciences Physiques et Chimiques est une formation bi-disciplinaire qui permet de former des étudiants à l'interface de la physique et de chimie et voulant poursuivre en Master. Elle est généraliste et ne permet pas une professionnalisation.
La spécialisation se fait progressivement, avec un tronc commun en L1 (licence première année) premier semestre (S1), puis une spécialisation physique chimie en second semestre (S2). En L2 (licence deuxième année), 2 semestres de type physique-chimie sont à choisir. Le premier semestre (S3) de la seconde année est commun avec la licence de chimie et la licence de physique, ce n'est qu'au second semestre (S4) qu'on entre dans le parcours spécifique de la licence de sciences physiques et chimiques (Noté L2 Physique-Chimie). En L3 (troisième année), les enseignements sont équilibrés en volume horaire entre la physique et la chimie.
La licence comporte environ 1800 heures, réparties en 600 heures par année. Elle s'appuie pleinement sur l'aspect experimental avec de nombreux travaux pratiques. A chaque semestre, elle comprend des unités d'enseignement théoriques et des unités de travaux pratiques.
Il est possible d'intégrer la formation au niveau L3, notamment pour les étudiants provenant d'IUT ou de CPGE. Néanmoins, les étudiants provenant d'IUT doivent aussi considérer une intégration en L2 physique-chimie en cas de lacunes trop importantes. Cette voie d'intégration est aussi conseillée aux étudiants provenant de BTS car l'experience montrent qu'ils reussissent très bien s'ils intègrent plutôt le L2 Physique-Chimie que le L3 directement.
Le programme est construit de façon à éviter les redondances sur tout le parcours de licence et avec une progression dans l'acquisition du savoir. Il est donc important pour les étudiants provenant d'autres cursus de travailler à partir des syllabus des premiéres années pour éviter les lacunes.
Les compétences développées sont nombreuses, en particulier, l'acquisition d'une démarche scientifique et d'un esprit critique s'appuyant sur un socle bi-disciplinaire de connaissances.
Cette formation est une voie de choix en vue de la préparation aux concours de l'enseignement.
Elle ouvre aussi la possibilité d'une formation par la recherche.
Les connaissances et savoir-faires acquis sont aussi un atout pour intégrer sur dossier les écoles d'ingénieurs tout comme d'autres Master en France ou à l'étranger.

Lieux des enseignements
Il est possible occasionnellement d'avoir un TP hors site dans le cadre des partenariats de l'université

Accueil des publics spécifiques

Licence généraliste

Statistiques

Promotion fluctuant entre 20 et 30 étudiants suivant les années :
2015-2016: effectif 21 ; 45 % (taux de réussite) , flux latéral 28 %
2014-2015: effectif 30 ; 50 % (taux de réussite) , flux latéral 27 %

Aménagements et Labels

Cette licence a pour ambition de former les étudiants à la démarche du physicien entrelaçant observation, expérimentation et modélisation mais aussi du chimiste en acquérant un socle large de connaissances et de compétences sur la « matière », en particulier sur ses aspects «structure » et « réactivité » et ce, dans ses différents états. Cette formation repose sur l'acquisition et l'utilisation de connaissances de base en mathématique, à savoir formuler des lois et quantifier des observations ou des mesures, en chimie, afin de maîtriser la structure de la matière et sa réactivité, et en programmation informatique (outils numériques et d'aide à l'expérience) afin de compléter la modélisation analytique.
  • Electricité, electromagnétisme du vide, électromagnétisme de la matière
  • Thermodynamique, physique statistique
  • Mecanique quantique, relativité, physique nucléaire
  • Optique géométrique, ondulatoire et instrumentale
  • Chimie organique
  • Chimie inorganique
  • Thermodynamique et cinétique chimique
  • Liaison chimique
  • Mécanique (L2)

Site(s) géographiques

Toulouse - 118 rte de Narbonne

Responsable(s) de la formation

L1 Chimie
PIMIENTA Véronique
pimienta@chimie.ups-tlse.fr

L1 Phys
LAMINE Brahim
brahim.lamine@irap.omp.eu

L2 PC
ROQUES Nans
nans.roques@lcc-toulouse.fr

TOUBLANC Dominique
dominique.toublanc@univ-tlse3.fr

L3 SPC
MENU Marie-Joëlle
menu@chimie.ups-tlse.fr

PUECH Pascal
pascal.puech@cemes.fr

Admission

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement

Bac

Formation(s) requise(s)

Etudiants de l'UT3 :
  • Niveau L1
L1 S1 Général (Option

Modalités de candidature

  • Admission de droit pour les étudiants titulaires d'un L2 Physique-Chimie de l'UT3.
  • Admission sur dossier et/ou entretien pour toute candidature provenant d'une formation niveau L2 équivalente ou L2 hors UT3.
Les étudiants titulaires d'un BTS ou d'un DUT, doivent fournir une lettre de motivation bien argumentée sur le projet mais aussi sur l'analyse des connaissances acquises dans les différentes matières au niveau L1 et L2. Indiquer également les démarches suivies pour récupérer les éventuelles lacunes avant la rentrée. Cette analyse est indispensable et doit être anticipée pour éviter les réorientations au cours du semestre 5.
Les étudiants issus de CPGE, doivent fournir une lettre de motivation bien argumentée justifiant notamment le changement d'orientation par rapport à l'orientation initiale vers une filière ingénierie.

Programme

Au semestre S6 il est possible de choisir, en UE optionnelle, un stage ou un projet type TIPE .
Le projet TIPE est similaire dans l'esprit à ce qui est réalisé au concours des CPGE. L'étudiant a un travail
personnel à effectuer qui le met en situation de responsabilité. Cette activité a pour objectif de valoriser la curiosité intellectuelle et le travail en profondeur plutôt que la rapidité.

Et après ?

Niveau de sortie

Niveau de sortie

Bac + 3 (Niveau 6)

Compétences

Pour les compétences disciplinaires acquises en fin de licence :
  • Maîtriser les savoirs formels et pratiques du socle des fondamentaux.
  • Analyser, modéliser et résoudre des problèmes simples de physique.
  • Savoir choisir les outils théoriques ou expérimentaux à utiliser.
  • Proposer des analogies, faire des estimations d'ordres de grandeur et en saisir la signification.
  • Etre capable de valider un modèle ou un concept par comparaison de ses prévisions aux résultats expérimentaux et d'apprécier leurs limites de validité.
  • Développer une argumentation et rédiger un rapport de synthese.
  • Gérer et résoudre des problèmes dans les différents domaines de la chimie organique et de la chimie inorganique sur la base d'analyses physico-chimiques.
  • Analyser, interprèter des données expérimentales.
  • Maîtriser les savoirs pratiques et les technologies attachés à la discipline.
  • Etre en capacité de valider un modèle par comparaison de ses prévisions aux resultats expérimentaux ; apprécier les limites de validité d'un modèle.
  • Etre en capacité de calculer l'incertitude sur un resultat expérimental.

Poursuites d'études

A l'UPS
  • Master de Physique (AOC, Astro, Physique fondamentale) : le parcours Master de Physique Fondamentale permet d'accéder à la préparation à l'agrégation de Physique-Chimie, option Physique.
  • Master de Chimie, permet notamment d'accéder au parcours concernant la préparation à l'agrégation de Physique-Chimie, option de Chimie.
  • Master Matériaux.
  • Master Procédés Physico-Chimiques.


Hors UPS
  • Intégration d'une école d'ingénieur sur dossier.
  • Formation au niveau Master Physique-Chimie dans d'autres universités françaises (UPMC, ...).
  • M1 MEEF à l'institut national supérieur du professorat et de l'éducation (INSPE).

Débouchés professionnels

  • Professeur du second degré
  • Ingénieur physico-chimiste et/ou matériaux


Secteur(s) d'activité(s)
  • Enseignement
  • Recherche et développement
  • Industries de la chimie et/ou des matériaux
Métiers
  • Enseignant du secondaire
  • Enseignant en lycée professionnel
  • Ingénieur physico-chimiste
  • Enseignant-chercheur en physique ou chimie
  • Journaliste scientifique

Code(s) ROME

Ci-dessous en lien, les fiches métiers du Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois de Pôle Emploi :
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • K2104 - Éducation et surveillance au sein d'établissements d'enseignement
  • K2107 - Enseignement général du second degré
  • K2108 - Enseignement supérieur
  • K2109 - Enseignement technique et professionnel