Master Biodiversité, écologie et évolution Parcours ÉCOLOGIE & ÉVOLUTION

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

M1 BEE-Ecologie
PALMICH Caroline
caroline.palmich@univ-tlse3.fr

M2 BEE-EcoEvo
PALMICH Caroline
caroline.palmich@univ-tlse3.fr

Détails

Présentation de la formation

L'objectif du parcours est d'offrir un cursus de haut niveau en écologie et en évolution aux étudiants passionnés de science et de nature , et fortement motivés par la formation par la recherche .

La formation privilégie la compréhension des processus écologiques et évolutifs qui sous-tendent la biodiversité sauvage , appréhendée à différentes échelles de temps, d'espace et niveaux hiérarchisés d'organisation (gènes, génomes, organismes, populations, communautés, écosystèmes). En parallèle avec les aspects les plus fondamentaux de l'écologie et de la biologie évolutive, les aspects appliqués sont nettement intégrés dans les problématiques abordées au cours de la formation, tant pour la protection de la nature , des populations, espèces, et communautés sauvages, que pour les services rendus aux êtres humains par les écosystèmes .

Comme pour la plupart des formations académiques de haut niveau où la poursuite d'études est majoritairement orientée vers un doctorat , l'accent est mis sur l'apprentissage de la recherche par la recherche, et le second semestre est consacré à un stage long (5 mois) dans des laboratoires de recherche.

La pédagogie fait appel le plus largement possible au travail en autonomie et/ou en groupe et s'appuie sur l' analyse des processus d'acquisition des connaissances scientifiques , en favorisant la prise de recul vis-à-vis de ses propres conceptions et préjugés, mais aussi de la connaissance scientifique et de son rôle dans la société. Le parcours comprend plus spécifiquement des cours et TD dispensés par des universitaires et chercheurs de renommée internationale, des conférences, des ateliers pratiques, la réalisation de projets, l'apprentissage intensif du processus d' argumentation scientifique et de celui de sa communication par écrit ou à l'oral.


Activités visées par la formation
Conception, mise au point, et mise en oeuvre d'activités de recherche, de formation, de diffusion des connaissances et de valorisation de l'information scientifique et technique incombant aux établissements où un ingénieur, un chercheur ou un univerisitaire exercent ; développement des démarches, méthodologies, protocoles, expérimentations en s'appuyant sur la connaissance des théories et faits relatifs à l'écologie et à l'évolution, validés par l'analyse scientifique
Pilotage de tout ou partie d'un projet, d'une étude liée à l'accomplissement d'un projet de recherche
Encadrement et animation d'un service ou d'une équipe, en situant l'activité dans le projet scientifique de l'établissement
Organisation du recueil, de la conservation et de l'accès des échantillons ou des données
Participation au traitement, à la valorisation et à la diffusion des résultats auprès des publics et réseaux professionnels concernés (rapports, publications, réunions, colloques, séminaires) en s'appuyant sur la connaissance des communautés scientifiques et techniques et leurs partenaires industriels ou professionnels
Participation aux démarches d'évaluation et d'expertises concernant les politiques de conservation, d'utilisation durable de la biodiversité, et les processus de décision aux niveaux national et international
Conception et animation d'actions de formation

Lieux des enseignements
Université Toulouse III, Station d'Ecologie Théorique et Expérimentale de Moulis

Statistiques

Depuis la mise en place du Master en 2004, environ 2/3 des étudiants ont obtenu des financements pour poursuivre en doctorat, 1/3 d'entre eux à l'étranger, principalement en Europe mais aussi en Amérique du Nord et en Australie. Les autres étudiants ont dans leur grande majorité des activités professionnelles en rapport avec leur niveau d'étude (enseignants SVT, ingénieurs écologues, coordination de projets, product marketing manager, responsable pôle agro-écologie et développement durable dans des entreprises, ...). Les autres sont en voyage, médecins, pharmaciens, vétérinaires, épiciers ...

Aménagements et Labels

Mécanismes qui sous-tendent la diversité des ressources biologiques
Couplage d'analyses réalisées à différentes échelles de temps, d'espace et niveaux hiérarchisés d'organisation (séquences, gènes, génomes, organismes, populations, communautés)
Méthodologies complémentaires (approches théoriques et expérimentales, projets multidisciplinaires).
Concetps intégrés de biologie évolutive et écologie des populations et des communautés.

Concepts relatifs à, méthodes de modélisation et méthodes expérimentales d'étude des mécanismes et processus de l'écologie et de l'évolution, ainsi que des mécanismes conditionnant l'origine, la mise en place, le maintien, la régulation et l'évolution de la diversité biologique au sein des populations et des communautés.

Concepts et méthodes relatifs aux actions en biodiversité animale, végétale et microbienne à des fins de gestion, de valorisation et de conservation.

Responsable(s) de la formation

M1 BEE-Ecologie
FERDY Jean-Baptiste
Jean-Baptiste.Ferdy@univ-tlse3.fr

LOOT Geraldine
geraldine.loot@univ-tlse3.fr

M2 BEE-EcoEvo
BLANCHARD Pierrick
pierrick.blanchard@univ-tlse3.fr

THEBAUD Christophe
christophe.thebaud@univ-tlse3.fr

Partenariats

Laboratoires

UMR CNRS 5321 (CBTM : Centre for Biodiversity Theory and Modelling)
UMR CNRS 5174 (EDB : Evolution et Diversité Biologique)
UMR CNRS 5321 (SETE: Station d'Ecologie Expérimentale de Moulis)
UMR CNRS 5245 (ECOLAB : Laboratoire d'Ecologie Fonctionnelle)
URA INRA 035 (CEFS : Comportement et Ecologie de la Faune Sauvage)
UMR CNRS INRA (LIPM : Laboratoire des Interactions Plantes Microorganismes)
UMR CNRS 5255 (AMIS : Anthropologie Moléculaire et Imagerie de Synthèse)

Admission

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement

Bac + 3

Formation(s) requise(s)

Avoir validé les 60 crédits ECTS d'un M1 Biodiversité-Ecologie-Evolution, de préférence dès la première session. Une première expérience de stage de recherche, réalisée avant le M2 durant le cursus universitaire, est souhaitable. Le recrutement d'étudiants ayant une formation de niveau Bac + 4 mais hors M1 Ecologie (Mathématiques-Physique, Philosophie, ENS, écoles d'ingénieurs, écoles vétérinaires...) peut être envisagé après examen du dossier par les responsables du M2.

Modalités de candidature

Vous devrez déposer un dossier de candidature auprès de l'Université Paul Sabatier courant mai ; pour accéder au portail de candidature qui sera ouvert à partir du mois de mars:

http://www.univ-tlse3.fr/s-inscrire/vous-souhaitez-vous-inscrire-a-l-universite-toulouse-iii-paul-sabatier-373358.kjsp?RH=1305099499322

Le recrutement s'effectue sur dossier et éventuellement entretien.

Programme

Comme pour la plupart des formations académiques de haut niveau où la poursuite d'études est majoritairement orientée vers un doctorat , l'accent est mis sur l'apprentissage de la recherche par la recherche, et le second semestre est consacré à un stage long (5 mois) dans des laboratoires de recherche.Structure d'accueil des stages
UMR CNRS 5321 (CBTM : Centre for Biodiversity Theory and Modelling
UMR CNRS 5174 (EDB : Evolution et Diversité Biologique)
UMR CNRS 5321 (SETE: Station d'Ecologie Expérimentale de Moulis)
UMR CNRS 5245 (ECOLAB : Laboratoire d'Ecologie Fonctionnelle)
URA INRA 035 (CEFS : Comportement et Ecologie de la Faune Sauvage)
UMR CNRS INRA (LIPM : Laboratoire des Interactions Plantes Microorganismes)
UMR CNRS 5255 (AMIS : Anthropologie Moléculaire et Imagerie de Synthèse)

ou éventuellement autres équipes françaises ou étrangères affiliées aux laboratoires du site (par exemple le Centre d'Etudes Biologiques de Chizé (UMR 7372 CNRS & Université de La Rochelle), si la thématique choisie pour le stage est en accord avec les objectifs pédagogiques du M2R. Pour chaque étudiant, le sujet du stage et le choix du laboratoire s'il n'appartient pas à la liste ci-dessus devront être validés par les responsables du M2R.

Et après ?

Niveau de sortie

Niveau de sortie

Bac + 5 (Niveau I)

Compétences

A partir d'un problème concret portant sur une hypothèse biologique, écologique, ou évolutive, et de résultats (observation, expérience, modélisation), construire, et exposer un raisonnement complet: (i) présupposés de l'hypothèse, (ii) conditions à remplir pour corroborer l'hypothèse, (iii) interprétation des résultats, (iv) conclusion.
Participer à la mise en oeuvre des activités de recherche
Utiliser des outils mathématiques, statistiques et informatiques pour étudier la biodiversité et appuyer la prise de décision
Rechercher dans les bases de données, localiser la littérature scientifique
Analyser l'état de (méta)populations, (groupes d') espèces et leur dynamique spatio-temporelle. Choisir, Identifier les caractéristiques et limites des approches
Choisir, utiliser, présenter et commenter de façon critique, les tests statistiques et outils de modélisation
Valoriser les résultats d'un projet
Diffuser l'information
Communiquer (oral, écrit, français, anglais)
Développer un argumentaire
Orienter et coordonner les activités techniques et administratives qui concourent à la réalisation d'un programme de recherche
Encadrer/animer une équipe

Fiche descriptive du parcours type

La fiche descriptive du parcours type (inscrite au Répertoire National de Certification Professionnelle) du diplôme est téléchargeable au format PDF. Elle précise les emplois et compétences, les secteurs d’activités et les modalités d’accès à la certification.
Lien de téléchargement de la fiche descriptive du parcours

Poursuites d'études

A l'UPS
Doctorat

Débouchés professionnels

Chercheur
Universitaire
Ingénieur
Emplois de cadres supérieurs et experts de haut niveau dans les organismes publics ou privés, ONG, organisations gouvernnementales, ou bureaux d'études, où une excellente formation académique en écologie et/ou évolution est requise.

Secteur(s) d'activité(s)
113c Sciences naturelles, biologie-géologie , applications scientifiques
118b Modèles d'analyse biologique ; Informatique en biologie
118f Biologie de l'agronomie et de l'agriculture ; Biologie des produits et des contrôles alimentaires ; Biopharmacologie
118g Biologie de l'eau et de l'environnement ; Biologie médicale
213r Surveillance et protection de la forêt, de la faune sauvage et des espaces naturels
Métiers
cadres supérieurs et experts de haut niveau dans les organismes publics ou privés, ONG, organisations gouvernnementales, ou bureaux d'études, où une excellente formation académique en écologie et/ou évolution est requise.
Chercheur
Universitaire
Ingénieur d'études ou de recherche en biodiversité et environnement
Ingénieur d'étude de recherche mission en agroécologie
Ingénieur d'études ou de recherche en modélisation dans le domaine de la biodiversité

Devenir des diplômés

Enquête OVE

Interrogés 30 mois après l’obtention de leur diplôme, les diplômés répondent à des questions concernant notamment leur premier emploi et leur situation actuelle (emploi, poursuite d’études, etc.).
Téléchargez les résultats correspondant aux diplômés des années universitaires 2012-2013 à 2014-2015.