Master parcours Radiophysique médicale et génie biomédical

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

Site de la formation
Secrétariat pédagogique
M1 EEA-RM-GBM
LOPES D'ANDRADE Marilyne
marilyne.lopes-dandrade@univ-tlse3.fr

M2 EEA-RM-GBM
BERMUDES Catherine
catherine.bermudes@univ-tlse3.fr
+3 35 61 55 62
Contacts internationaux
GAMBOA Fabrice
fabrice.gamboa@math.univ-toulouse.fr
Contacts formation continue
CRESSAULT Yann
yann.cressault@laplace.univ-tlse.fr

Détails

Infos clés

Lieu(x) des enseignements

  • Toulouse - 133 rte de Narbonne

  • Certains enseignements se font dans le Centre Hopitalier Universitaire de Toulouse (CHU)
  • l'Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT) et des laboratoires INSERM
  • incluant des visites.

Niveau d'admission

  • Bac + 3

Niveau de sortie

  • Bac + 5 (Niveau I)

Langue(s) d'enseignement

  • Français

Stage(s)

Oui, obligatoire(s)

Composante

Les +

Label(s)

CMI, Disrupt

Domaine(s) de compétence

  • Sciences pour l'ingénieur

Aménagement(s)

  • Etudiant en situation de handicap
  • Etudiant entrepreneur
  • Etudiant salarié
  • Sportif et Artiste de haut niveau

Débouchés professionnels

Secteurs d'activité
Robotique, industrie électronique & électrique, instrumentation, Sante & soins
Projet(s) tutoré(s)
Oui, obligatoire(s)
Métiers
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • J1306 - Imagerie médicale
  • K2402 - Recherche en sciences de l'univers, de la matière et du vivant
  • M1402 - Conseil en organisation et management d'entreprise
  • M1705 - Marketing

Présentation de la formation

Dans les établissements de santé, les métiers de physiciens médicaux et d'ingénieurs biomédicaux sont des métiers d'interface, reconnus et réglementés (DQPRM, formation biomédicale). Ils veillent à la qualité et la sécurité des soins par les praticiens en apportant leurs compétences scientifiques et techniques au bon fonctionnement des équipements médicaux de spécialité. Ils participent à des réseaux professionnels spécialisés (Société Française de Physique Médicale (SFPM) et la Société Française de Radiologie (SFR), Association Française des Ingénieurs Biomédicaux, SFGBM (Société Française de Génie Biologique et Médical…)
Leurs ressources leur permettent également d'exercer des activités dans les entreprises de santé de dispositifs médicaux (fabricants ou distributeurs), de produits et de services telles que la radioprotection, l'application, la qualité, le logiciel (grands groupes, PME-TPE, SSII) ou participer à des travaux de recherche privées/publiques (Grands groupes, bureaux d'études, EPCST : Universités, CHU, CNRS, INSERM, INRA...).

Le master Electronique, Energe électrique, Automatique, parcours Radiophysique Médicale et Génie BioMédical (EEA RM-GBM) forme des cadres operationnels dans le secteur d'activité de haute technologie en santé, évoluant aux côtés des professionnels de santé.

Contenu de la formation RM-GBM :
- Socle de bases scientiques générales et pluridisciplinaires (anglais, communication, informatique, signal, images, capteurs, imageries, métrologie)
- Spécialisation vers RM ou GBM a travers 2 UE par semestre du Master 1re année.
- Enseignements de professionnalisation et par projets pour les étudiants de l'option GBM.
- Enseignements, recherche et préparation au concours DQPRM pour les étudiants de l'option RM.

Le contenu des enseignements bénéficie de conseillers scientifiques issus directement des professionnels de santé (médecins, ingénieur biomédicaux, physiciens médicaux...) du CHU de Toulouse.

Les actualités des parcours et des métiers liés au parcours RMGBM sont sur le site : http://rmgbm.free.fr

Statistiques

Les taux de réussite sont en moyenne les suivants :
- 70 % pour le master 1 ;
- 90 % pour le master 2.
Une poursuite en master 2 est proposée à tous les étudiants ayant obtenu leur master 1.

Les flux d'entrée latéraux (autres universités, écoles d'ingénieurs, étudiants étrangers) sont en moyenne les suivants :
- 30 % en master 1 ;
- 15 % en master 2.

La durée moyenne de recherche d'emploi des diplômés est courte : entre 2 et 4 mois . Comme il s'agit d'une moyenne, certains trouvent leur emploi plus tard (parfois après avoir pris un peu de repos) et d'autres sont embauchés directement à l'issue de leur stage en entreprise, parfois dans l'entreprise elle-même.
Le résultat des enquêtes sur le devenir des diplômés effectuées par l'université sont accessibles ici : https://www.univ-tlse3.fr/devenir-des-diplomes

Connaissances

Toutes options :
  • Savoir rédiger et présenter des projets scientifiques ou cliniques, et utiliser les outils de veilles scientifique.
  • Réaliser et analyser des expériences scientifiques et cliniques.
  • Mobiliser les ressources pluridisciplinaires pour comprendre/concevoir les capteurs biomédicaux.
  • Identifier et évaluer les risques professionnels et la radioprotection du patient.
  • Connaître les institutions de santé ou liés au métier.
Option RM :
  • Collecter ou produire des données permettant de décrire un système d'imagerie médicale.
  • Maîtriser la simulation informatique (C++, Qt, VTK, ITK) ainsi que les codes de calculs (Geant 4, GATE).
  • Détecter et analyser tout type de rayonnements.
  • Calculer la dose absorbée en radiothérapie interne et externe, imagerie et médecine nucléaire.
Option GBM :
  • Créer, maitriser et gérer le parc des dispoistifs médicaux via une base de données (GMAO).
  • Elaborer un cahier des charges, en intégrant les bonnes pratiques réglementaires et normatives, scientifiques, technologiques, budgétaires, médicales, éthiques, avec le marketing associé.
  • Assurer l'installation de dispositifs médicaux sur site avec audits, et qualité.

Aménagements et Labels

Formation en 5 ans préparant au métier d'ingénieur, le CMI est un cursus exigeant, renforçant une Licence et un Master, validé par un label national. Adossé à une structure de recherche et très orienté vers l'innovation, il privilégie des activités de mise en situation étroitement liées aux laboratoires de recherche et entreprises partenaires. Ainsi formés aux problématiques actuelles et à venir des entreprises les diplômés s'adaptent facilement et sont très compétitifs sur le marché du travail.

Lieu(x) des enseignements

Toulouse - 133 rte de Narbonne

Responsable(s) de la formation

Responsable(s) de la formation
M1 EEA-RM-GBM
FOURNIER NOEL Clara
clara.fournier-noel@univ-tlse3.fr

FRANCERIES Xavier
xavier.franceries@inserm.fr

M2 EEA-RM-GBM
FOURNIER NOEL Clara
clara.fournier-noel@univ-tlse3.fr

FRANCERIES Xavier
xavier.franceries@inserm.fr

Partenariats

Laboratoires

  • CHU.
  • INSERM CRCT 1037.
  • INSERM TONIC 1214.
  • IUCT.
  • LAPLACE.
  • ...

Admission

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement

Bac + 3

Formation(s) requise(s)

Pour l'entrée en M1 :
  • Le master 1 EEA RM-GBM est ouvert aux titulaires d'une licence EEA, mais il n'y a pas d'accès de plein droit en Master 1 EEA : Tous les étudiants ayant acquis un niveau de licence peuvent présenter leur candidature.
  • Les étudiants étrangers titulaires d'un diplôme étranger doivent se renseigner pour utiliser la démarche de candidature qui leur est adaptée (Etude en France, ...).
Dans tous les cas, une commission de recrutement statue sur les candidatures et prononce les admissions.

Pour l'entrée en M2 EEA RM-GBM :
  • Les étudiants titulaires de la première année du M1 EEA RM-GBM de l'université Paul Sabatier sont admis de plein droit en M2 et doivent procéder à leur réinscription suivant les modalités de l'université. Les affectations dans ces blocs se font par ordre de mérite, en prenant en compte les capacités d'accueil, l'ordre des choix des étudiants et les options suivies en M1.
  • Les étudiants titulaires d'un autre M1 de l'université Paul Sabatier ou d'un M1 (ou équivalent) d'un autre établissement français doivent déposer leur candidature sur le site web de l'université.
  • Les étudiants étrangers titulaires d'un diplôme étranger doivent se renseigner pour utiliser la démarche de candidature qui leur est adaptée (Etude en France, ...).
L'enjambement sur les 2 années du master n'est pas possible.

Modalités de candidature

Les formations de Master sont ouvertes aux titulaires des diplômes sanctionnant les études du premier cycle (180 ECTS) ou équivalent et dans un domaine d’études correspondant. L’admission est prononcée à l’issue d’une procédure de sélection et en fonction des capacités d’accueil définies par l’établissement. Le dépôt des candidatures doit être effectué sur le site e-candidat (voir Candidater).

Modalités de candidature spécifiques

Les étudiants ayant eu une license EEA ISS sont admis de droit.
Sur étude de chaque dossier, il est toutefois possible d'intégrer la formation après d'autres formations, comme un license de physique ou biomédicale parfois précédée d'un BTS, ainsi qu'un parcours atypique nécessitant une mise à niveau pour les manipulateurs en électroradiologie.

https://www.univ-tlse3.fr/candidatures

Programme

L'option RM réalise un stage de 6 mois.L'option GBM réalise un stage de 5 mois.

Les stages se déroulent principalement dans des centres liés à la santé : centres hospitaliers universitaires, centres de lutte contre le cancer, centre hospitaliers, cliniques. Mais ils peuvent aussi se dérouler en laboratoires de recherche ou en entreprises.

Non

Alternance

L'alternance est possible en M2 pour le parcours Génie BioMédical (GBM).
Cela se passe en 4 semaines d'enseignements suivies de 4 semaines en entreprise.

Et après ?

Compétences

Toutes options :
  • Collecte d'information, rédaction de documents et communication orale dans le domaine.
  • Traitement et analyse de données, de signaux, d'images issues de l'instrumentation médicale.
  • Etude de la radioprotection du patient.
  • Participation à des recherches scientifiques et/ou cliniques.
Option RM :
  • Participation à la conception d'instruments ou d'installation, produisant ou détectant des rayonnements ionisants
  • Gestion, analyse et traitement de données des systèmes d'imagerie.
  • Mesures et calculs de la dose absorbée en imagerie et en radiothérapie.
  • Mesures et calculs de la radioactivité.
Option GBM :
  • Participation à la conception, développement, validation, commercialisation, promotion, qualité, maintenance, installation et formation de dispositifs médicaux,
  • Management de la qualité et des affaires réglementaires.
  • Contribution/réalisation de l'achat, l'installation, la formation du personnel, le renouvellement, la gestion de la maintenance et la matériovigilance des dispositifs médicaux.
  • Contrôle de l'application des procédures et règles d'hygiène, sécurité, qualité.

Fiche descriptive du parcours type

La fiche descriptive du parcours type (inscrite au Répertoire National de Certification Professionnelle) du diplôme est téléchargeable au format PDF. Elle précise les emplois et compétences, les secteurs d’activités et les modalités d’accès à la certification.
Lien de téléchargement de la fiche descriptive du parcours

Débouchés professionnels

Toutes options :
  • Ingénieur d'application.
  • Ingénieur en radioprotection (consultant, Personne Compétente en radioprotection ou PCR).
  • Chercheur ou Enseignant-chercheur.
Option RM :
  • Physicien médical ou radiophysicien ou Personne Spécialisée en RadioPhysique Médicale (PSRPM).
  • Assistant physicien.
Option RM-GBM :
  • Ingénieur Biomédical hospitalier ou des industries de santé.
  • Responsable Qualité ou Responsable Marketing.

Secteur(s) d’activité(s)

  • M activités spécialisées, scientifiques et techniques.
  • 86.1 Activités hospitalières.
  • 86.9 Autres activités pour la santé humaine.

Métiers

Toutes options :
  • Ingénieur d'application.
  • Ingénieur en radioprotection (consultant, Personne Compétente en radioprotection ou PCR).
  • Chercheur ou Enseignant-chercheur.
Option RM :
  • Physicien médical ou Personne Spécialisée en RadioPhysique Médicale (PSRPM).
  • Assistant physicien.
Option RM-GBM :
  • Ingénieur Biomédical hospitalier ou des industries de santé.
  • Responsable Qualité ou Responsable Marketing.

Devenir des diplômés

Enquête OVE

Interrogés 30 mois après l’obtention de leur diplôme, les diplômés répondent à des questions concernant notamment leur premier emploi et leur situation actuelle (emploi, poursuite d’études, etc.).
Téléchargez les résultats