Master Physique Fondamentale et Applications Parcours PHYSIQUE DE L'ÉNERGIE ET DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

Site de la formation
M1 PFA-PEnTE
BESOMBES Valerie
Université Paul Sabalier
Bâtiment 1TP1 bureau B 5 bis
118 route de Narbonne
31062 TOULOUSE cedex 9
valerie.besombes@univ-tlse3.fr
05 61 55 68 27

M2 PFA-PEnTE
BESOMBES Valerie
Université Paul Sabalier
Bâtiment 1TP1 bureau B 5 bis
118 route de Narbonne
31062 TOULOUSE cedex 9
valerie.besombes@univ-tlse3.fr
05 61 55 68 27

Détails

Présentation de la formation

Le secteur de la production d'énergie fait intervenir une large gamme de métiers et s'impose parmi les recruteurs les plus importants (cf. le rapport sur les référentiels des métiers cadres du secteur de l'énergie, publié par l'Apec). Les recrutements se font dans les grands groupes internationaux de construction, d'exploitation et de maintenance des unités de production d'énergie : EDF, EDF énergies nouvelles, Areva… ainsi que dans les organismes de recherche et les PME-PMI. La plupart de ces structures consacrent une part importante de leurs activités aux études de recherche et développement dans le domaine des énergies renouvelables. L'étude des emplois montre aussi que les besoins principaux apparaissent dans les métiers de l'ingénierie, de l'exploitation, de la maintenance et de l'amélioration continue. Les entreprises ont aussi besoin que la maintenance soit de plus en plus spécialisée avec des demandes pour les métiers de la sûreté nucléaire. Le renouvellement des effectifs dans les grands groupes et les entreprises du secteur de la production d'électricité, la modernisation des installations et les projets de développement des énergies nouvelles renouvelables dopent donc les recrutements de cette filière au niveau national et international.

C'est pourquoi, en partenariat avec le grand groupe EDF, l'Université Paul Sabatier a créé le Master Physique de l'énergie et de la transition énergétique mettant en œuvre une formation transverse afin de former des ingénieurs pluridisciplinaires ayant les compétences spécifiques aux métiers de la production et de la gestion de la distribution de l'énergie électrique. Cette formation s'appuie sur les savoirs et les connaissances scientifiques portés par les Départements de Physique, d'EEA et de Chimie ainsi que sur le soutien de laboratoires dont l'UT3 est une des tutelles : l' Institut Carnot Centre Interuniversitaire de Recherche et d'Ingénierie sur les MATériaux (CIRIMAT – UMR 5085), le Laboratoire de Génie Chimique (LGC – UMR 5503), le Laboratoire Plasma et Conversion d'Énergie (LAPLACE – UMR 5213) et l'Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP – UMR 5277). D'autres grands groupes, EDF Energies Nouvelles, ENEDIS ENErgie DIStribution (ex ERDF Electricité Réseau Distribution France) s'associent à ce partenariat et apportent également leur expertise.

L'objectif de ce parcours est de former des cadres qui exerceront des métiers d'ingénieurs en production d'énergie électrique dans les domaines des énergies conventionnelle (nucléaire, hydroélectrique…) et des énergies renouvelables (photovoltaïque, éolien…), de la maintenance industrielle, de la sûreté nucléaire ainsi que de la distribution et de la gestion de l'énergie dans le respect de la transition énergétique. Les connaissances approfondies développées dans ce master permettent aussi de préparer les étudiants qui le souhaitent au travail de recherche pour la réalisation d'une thèse dans des laboratoires publics ou industriels. Le Master Physique de l'énergie et de la transition énergétique conduit donc à une embauche au niveau Bac+5 avec un statut d'ingénieur, et permet également d'entreprendre une thèse dans un laboratoire public ou privé R&D.

Cette formation accueille, après entretien, des étudiants provenant de plusieurs Master niveau 1 : physique, physique appliqué, énergétique, physique-chimie, EEA, sciences des matériaux… et des étudiants en écoles d'ingénieurs. Cette formation est aussi ouverte en contrat de professionnalisation.Les demandeurs d'emploi et salariés (CIF et DIF possible) titulaires d'un diplôme dans ce domaine de niveau Bac+4 minimum ou équivalent (Validation d'Acquis possible) peuvent suivre ce Master. Une démarche de Validation d'Acquis de l'Expérience (VAE) pour une validation totale ou partielle du Master pourra être aussi engagée.

Enfin, il est à noter que le master PEnTE est labellisé Cursus Master en Ingénierie (CMI). Le CMI propose une nouvelle voie vers le métier d'ingénieur (voir rubrique Description label plus loin).

Lieux des enseignements
Des travaux pratiques sont organisés à Golfech afin de se familiariser avec le fonctionnement d'une salle de contrôle d'un centre de production d'énergie nucléaire
Certifications complémentaires
C2i-MI (Certificat Informatique et Internet – Métiers de l'Ingénieur) pour le CMI

Labels

Formation en 5 ans préparant au métier d'ingénieur, le CMI est un cursus exigeant, renforçant une Licence et un Master, validé par un label national. Adossé à une structure de recherche et très orienté vers l'innovation, il privilégie des activités de mise en situation étroitement liées aux laboratoires de recherche et entreprises partenaires. Ainsi formés aux problématiques actuelles et à venir des entreprises les diplômés s'adaptent facilement et sont très compétitifs sur le marché du travail

Aménagements et Labels

  • Conception d'une centrale nucléaire
  • Fonctionnement pratique d'une centrale nucléaire
  • Radioprotection
  • Cycle du combustible
  • Electricité d'origine renouvelable
  • Production électrique
  • Distribution électrique
  • Automatique
  • Diagnostic et Sûreté de fonctionnement
  • TP simulation de la salle de contrôle de Golfech
  • Durabilité
  • Matériaux pour la conversion et le stockage
  • Gestion de projet. Organisation des entreprises
  • Travailler en anglais
  • Etude bibliographique
  • Etude informatique et numérique

Site(s) géographiques

Toulouse - 118 rte de Narbonne

Responsable(s) de la formation

M1 PFA-PEnTE
BERNES Alain
alain.bernes@univ-tlse3.fr

HOYET Hervé
herve.hoyet@univ-tlse3.fr

M2 PFA-PEnTE
GEORGIS Jean-François
geojf@aero.obs-mip.fr

Partenariats

Laboratoires

l' Institut Carnot Centre Interuniversitaire de Recherche et d'Ingénierie sur les MATériaux (CIRIMAT – UMR 5085), le Laboratoire de Génie Chimique (LGC – UMR 5503), le Laboratoire Plasma et Conversion d'Énergie (LAPLACE – UMR 5213) et l'Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP – UMR 5277).

Entreprises

La création de la formation a fait l'objet de conventions particulières entre l'UT3 et EDF (Electricité de France), EDFEN (EDF Energies Nouvelles) et ENEDIS (ENErgie DIStribution). Ces trois grands groupes participent aux enseignements du master.

Admission

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement

Bac + 3

Formation(s) requise(s)

· Profil pour intégrer le M2 en formation initiale :
cursus type : L3 PIE suivie du M1 IDIM/PEnTE

Toutefois, l'entrée en M2 PEnTE est aussi possible pour les étudiants en Master de physique, physique appliquée, énergétique, physique-chimie, EEA, sciences des matériaux… ou étudiants en écoles d'ingénieurs : recrutement sur dossier et entretien. Ce Master peut aussi être suivi en contrat de professionnalisation.

·
Profil & pré-requis pour intégrer le M2 enformation continue :
Demandeurs d'emploi et salariés (CIF et DIF possible) titulaires d'un diplôme dans ce domaine de niveau Bac+4 minimum ou équivalent (Validation d'Acquis possible) peuvent suivre ce Master. Une démarche de Validation d'Acquis de l'Expérience (VAE) pour une validation totale ou partielle du Master pourra aussi être engagée.

La formation recrute aussi des candidats ayant un diplôme de technicien supérieur dans les spécialités scientifiques et techniques : BTS, DUT ou Licence professionnelle (diplôme de niveau III ou II ).

[u]Particularité[/u] : Selon les acquis professionnels et le niveau de connaissances du salarié, le parcours de formation sera adapté et personnalisé. La durée de la formation pourra donc varier de 2 à 3 ans selon que le salarié aura besoin, ou non, de suivre un cycle d'adaptation de 10 mois avant d'accéder au Master.

Pour accéder au Master, le salarié doit obtenir une équivalence des prérequis d'entrée en formation. Pour cela, un dossier validation des acquis (VAP ou VA 85 décret de 1985) est constitué à la fin du premier cycle de la formation. Un jury se réunit pour valider l'entrée en formation du salarié.

Modalités de candidature

Un CV et une lettre de motivation sont demandés afin de mieux cerner les objectifs professionnels. Ces documents doivent être envoyés à :
[email]Jean-francois.georgis@aero.obs-mip.fr[/email]
[email]alain.bernes@univ-tlse3.fr[/email]

Un entretien est ensuite proposée pour cibler les niveaux de connaissances et compétences du candidat dans le domaine de l'énergie. La décision d'admission dans la formation est prononcée par un jury paritaire interne à l'université où l'entreprise est représentée.

Programme

Un stage de 5 mois permettant l'immersion dans le milieu professionnel d'une entreprise ou d'un laboratoire est prévu à partir de mi-février. L'ensemble du processus stage doit se faire dans le cadre d'une démarche de type qualité, décrivant clairement les étapes à respecter : la recherche des stages incluant la négociation préalable des travaux d'études et de réalisation à mettre en œuvre au cours du stage, la signature des conventions, le déroulement du stage, le suivi des stagiaires, le compte rendu d'activité (rapport écrit et soutenance suivant une démarche professionnelle), la structure des comptes rendus écrit et oral, la qualité de communication, l'argumentation. Le processus est piloté par un responsable des stages ; il implique l'ensemble de l'équipe pédagogique pour assurer le suivi des stagiaires (lien avec les tuteurs professionnels, visite en entreprise ou en laboratoire)

[u]Les objectifs sont les suivants[/u]:
- Découverte de l'entreprise/laboratoire dans ses aspects sociaux, scientifiques, techniques, économiques et organisationnels
- Découverte de la réalité de l'activité d'un ingénieur dans le domaine de l'énergie
- Mise en application des connaissances et des savoir-faire acquis durant la formation
- Acquisition de connaissances et savoir-faire du milieu professionnel
- Missions : travaux d'études et/ou de réalisations en entreprise/laboratoire conforme au programme

[u]Compétences Visées[/u] :
- Capacité à utiliser l'ensemble des acquis académiques dans le cadre de la mission du stage
- Développement des compétences personnelles et relationnelles : initiative, travail en équipe, autonomie…

deux projets de 100h chacun sont proposés par des entreprises ou des laboratoires pour être réalisés par les étudiants sur deux périodes de trois semaines: l'un sur une étude bibliographique et l'autre sur une étude informatique et numérique. Le but est de préparer l'étudiant à son insertion professionnelle et/ou son entrée dans le monde de la recherche en l'amenant, par une démarche autonome et personnalisée, mais encadrée, à s'interroger sur les différentes phases de réalisation d'un projet en lien avec les thématiques abordées dans les enseignements du master. Dans l'étude bibliographique, l'étudiant réalise le projet avec le suivi et le contrôle d'un enseignant chercheur, depuis la rédaction précise d'un cahier des charges, jusqu'à l'analyse économique des diverses solutions et la résolution théorique de la solution retenue. Dans le second projet, l'étudiant effectue la résolution informatique et numérique de la première partie sur l'étude bibliographique.

Alternance

La formation réalisée par alternance entre l'Université et l'Entreprise se compose de deux parties :
Un cycle d'adaptation (si nécessaire) comprenant les matières suivantes :
Physique Nucléaire (48h), Mesures des rayonnements nucléaires et radioprotection (45h), ainsi que d'autres matières nécessaires pour le suivi du Master, à définir en fonction des connaissances et compétences initiales du candidat, pouvant représenter entre 200 et 300 h d'enseignements supplémentaires. La durée de ce cycle est de 10 mois.
Un cycle Master comprenant 775 heures d'enseignements réparties sur 40 semaines pour la première année et 636h d'enseignements (hors stage) réparties sur 20 semaines en M2. Le stage a une durée de 5 mois.
L'alternance université/entreprise est réalisée sur des périodes de quatre semaines en moyenne.

Et après ?

Niveau de sortie

Niveau de sortie

Bac + 5 (Niveau I)

Compétences

Dans l'activité de production d'énergie :
  • Suivre et faire évoluer la planification de la production électrique en fonction des flux et délais
  • Définir les modalités d'industrialisation et coordonner la mise en fonctionnement des équipements par des tests, essais, ...
  • Etablir les rapports de production et proposer des améliorations
Dans les activités de maintenance :
  • Organiser, programmer et suivre des opérations de maintenance préventive/corrective
  • Superviser la conformité des interventions et du fonctionnement des équipements
  • Identifier les solutions techniques d'amélioration des équipements
Pour garantir la sûreté des installations:
  • Réaliser des analyses sûreté à l'aide des référentiels
  • Contrôler le respect des exigences liées à la sûreté lors de la planification d'interventions
  • Détecter tout écart ou situation à risques et l'analyser
En radioprotection :
  • Concevoir et décliner les plans et les actions hygiène, sécurité, environnement
  • Suivre et contrôler la conformité réglementaire, fonctionnelle ou de mise en œuvre des procédés, installations et équipements
  • Superviser la conformité des interventions et du fonctionnement des équipements

Poursuites d'études

A l'UPS
La sensibilisation à la recherche apportée par cette formation et son organisation pédagogique sont assurées pour favoriser l'innovation dans plusieurs domaines du secteur de l'énergie. A l'issue de cette formation, les diplômés de ce master 2 peuvent ainsi s'engager dans des études en doctorat. Cette formation privilégie l'orientation vers des activités de recherche et de développement dans les domaines des systèmes nucléaires, de l'amélioration des performances et de la durabilité des matériaux pour la conversion de l'énergie et le stockage électrochimique, ainsi que dans la mise au point de matériaux et de dispositif pour des applications dans les énergies nouvelles. Les compétences ainsi acquises vont contribuer à la création de nouvelles connaissances pour conduire à la conception de nouveaux produits ou de nouvelles technologies.

Débouchés professionnels

Les connaissances et méthodologies acquises en entreprise durant la formation permettent d'exercer des responsabilités dans :
- Les travaux d'études-recherche-développement
- La gestion de projets et/ou de la qualité
- La réalisation d'études technique : conception et amélioration des produits
- La conduite technique et scientifique d'équipes de travail

Les emplois accessibles dans les entreprises du secteur de l'énergie sont les suivants :
Ingénieur de production d'énergie, Ingénieur de maintenance en énergie, Ingénieur sûreté en industrie nucléaire, Ingénieur en radioprotection, Ingénieur d'études, ingénieur d'application, ingénieur qualité industrielle

Secteur(s) d'activité(s)
Domaines de la production et distribution d'énergie, maintenance industrielle, sûreté nucléaire, ingénierie, matériaux. Les recrutements se font dans les grands groupes internationaux de construction, d'exploitation et de maintenance des unités de production d'énergie : EDF, EDF énergies nouvelles, Areva… ainsi que dans les organismes de recherche et les PME-PMI. Les types d'emplois accessibles :
-Ingénieur de production d'énergie
-Ingénieur d'exploitation
-Ingénieur de maintenance
-ingénieur sureté en industrie nucléaire
-Ingénieur en radioprotection
-Ingénieur de projet
-Ingénieur d'Etudes
-Ingénieur d'Applications
-ingénieur qualité industrielle
Métiers
  • L'ingénierie études et essais
  • Les travaux d'études-recherche-développement
  • ​La gestion de projets
  • La réalisation d'études techniques : conception et amélioration des produits
  • La gestion de la qualité des réalisations
  • L'exploitation maintenance d'installations
  • La conduite technique et scientifique d'équipes de travail

Code(s) ROME

Ci-dessous en lien, les fiches métiers du Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois de Pôle Emploi :
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels
  • H1502 - Management et ingénierie qualité industrielle
  • H2502 - Management et ingénierie de production
  • I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle

Devenir des diplômés

Enquête OVE

Interrogés 30 mois après l’obtention de leur diplôme, les diplômés répondent à des questions concernant notamment leur premier emploi et leur situation actuelle (emploi, poursuite d’études, etc.).
Téléchargez les résultats correspondant aux diplômés des années universitaires 2014-2015 à 2016-2017.