Master Sciences de l'océan, de l'atmosphère et du climat Parcours ÉTUDES ENVIRONNEMENTALES

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

M1 SOAC
BESOMBES Valerie
Université Paul Sabalier
Bâtiment 1TP1 bureau B 5 bis
118 route de Narbonne
31062 TOULOUSE cedex 9
valerie.besombes@univ-tlse3.fr
05 61 55 68 27

M2 SOAC-EE
PEREA Helene
Université Paul Sabalier
OMP - Porte 84
118 route de Narbonne
31062 TOULOUSE cedex 9
helene.perea@univ-tlse3.fr
05 61 33 29 98

Détails

Présentation de la formation

La mention a pour vocation de former des spécialistes des techniques et méthodologies développées en météorologie, en océanographie et dans les sciences du climat et de l'environnement. Ceux-ci pourront intégrer en tant qu'ingénieurs les grands organismes, l'industrie (PME, TGE, multinationales), les bureaux d'études, les collectivités locales et territoriales et services d'état ou poursuivre leurs études en doctorat vers les métiers de la recherche (chercheur, enseignant-chercheur, physicien, ingénieur de recherche) pour intégrer les grands organismes (Université, CNRS, Observatoires, Météo France, IRD, INRA…). Le parcours EE formera des spécialistes de l'environnement.

Lieux des enseignements
M1 SOAC: cours à l'UT3 avec certains cours à l'ENM
M2 SOAC-EE: cours à l'ENM
Diplôme donnant accès à des professions réglementée
Le parcours Etudes Environnementales est plus particulièrement destiné à des étudiants physiciens, voire chimistes, dès le M1 SOAC. Le M2 SOAC-EE est également proposé aux élèves ingénieurs de l'ENM en cursus intégré ou en double diplôme (supplément par rapport au cursus ingénieur), et aux élèves ingénieurs de l'ENSEEIHT et de l'ISAE en double diplôme (supplément par rapport au cursus ingénieur).

Statistiques

M1 SOAC:
Effectif: 33 étudiants
Taux de réussite: ?%
Pourcentage du flux latéral (ne provenant pas d'une licence de physique de l'UT3):
Taux de passage en année supérieure (M2):

M2 SOAC-EE:
Effectif: 17 étudiants
Taux de réussite: 96%
Pourcentage du flux latéral (ne provenant pas du M1 SOAC de l'UT3): 25%

Aménagements et Labels

  • Fonctionnement théorique des trois éléments fondamentaux du système climatique (atmosphère, océan et surfaces continentales): dynamique, interactions, processus physiques, processus physico-chimiques...
  • Dynamique des fluides géophysiques: notions théoriques fondamentales pour la météorologie et l'océanographie dynamiques associées à des connaissance pratiques/numériques sur la simulation des processus atmosphériques, océaniques et climatiques.
  • Pollutions et traitements, instrumentation
  • Outils scientifiques: observations satellite, modèles numériques, SIG, traceurs
  • Energies renouvelables
  • Compétences sur l'entreprise et le monde professionnel, droit de l'environnement, développement durable, normes...

Site(s) géographiques

Toulouse - 118 rte de Narbonne

Responsable(s) de la formation

M1 SOAC
LAMBERT Dominique
m1soac@aero.obs-mip.fr

M2 SOAC-EE
SERCA Dominique
serd@aero.obs-mip.fr

Partenariats

Laboratoires

Le parcours Etudes Environnementales bénéficie des compétences de l'un des principaux pôles de recherche français en environnement (Observatoire Midi-Pyrénées et Météo France) et du soutien de grands laboratoires de recherche: le LA, le LEGOS, le CESBIO, le CNRM, le CERFACS-CECI, CLS, Mercator-Océan, l'IMFT, le LACy (La Réunion) et l'INRA-ISPA (Bordeaux). Ces laboratoires proposent d'accueillir les stagiaires du M1 SOAC et du M2 SOAC-EE et mettent à disposition des étudiants un large panel de sujets de stage (http://master-soac-toulouse.obs-mip.fr/stages/).
Par ailleurs, les enseignants-chercheurs du parcours Etudes environementales sont en partie issus de ces laboratoires de recherche.

Entreprises

  • Grandes entreprises: Airbus, EADS, Bosch, Axens, CEA (Marcoule, Bordeaux), CEA-CESTA, Pierre Fabre, EDF, Ratier-Figeac, SAUR, Umicore, VeoliaPRopreté, Rivage Pro Tech (SUEZ environnement)
  • Bureaux d'études et PME: Martec (Paris), EDEN, IRH Conseil Agence Sud-Ouest, VALOREM (Bègles), SGS Multi-Lab, Numtech (Clermont), Egis Route, SGS MultiLab, Alpha-MOS (Labège), ENERTRAG AG, Tlazol (Carbone), Atmosphère (Toulouse), Tauw France (Dijon), ACRI (Aix-Marseille), PRINCIPIA (La Seyne-sur Mer), DHI (Nantes), HOCER (Brest), ACTIMAR (Brest), CREOCEAN (La Seyne-sur-Mer), SCE (Nantes), APAVE (Mulhouse), ALPHARE (Blagnac), Weather Measures (Aubières), ORTEC (Aix), MERCATOR, Juwi EnR Pôle, CNPA Automobiles, CLS, Enviroconsult (Lyon), Coriance, Soleil du midi (Toulouse), Volkswind France (Montpellier), Électricité de Mayotte (Mayotte), Géologie environnement Conseil (Ariège), Mercator Ocean (Toulouse), ALISEA Environnement( Versailles)

Admission

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement

Bac + 3

Formation(s) requise(s)

Le master SOAC s'adresse à des étudiants ayant acquis de bonnes connaissances en Physique du niveau Licence. Contacter le responsable du M1 (m1soac@aero.obs-mip.fr) pour plus de précisions.

L'admission au M2 SOAC-EE est proposée :
– aux étudiants titulaires du M1 SOAC ;
– aux étudiants titulaires du M1 STPE parcours Atmosphère de l'Université de La Réunion ;
– aux élèves ingénieurs de l'ENM (3ème année, cursus Travaux de la Météorologie, double diplôme ou cursus intégré) ;
– aux élèves ingénieurs de l'ENSEEIHT (3ème année, filière SEE, double diplôme) ;
– aux élèves ingénieurs de Supaéro-ISAE (3ème année, filière OTSU, double diplôme) ;
– aux étudiants titulaires d'un M1 de Physique et/ou de Chimie ;
– aux étudiants étrangers provenant de cursus équivalents à ces parcours.
Dans tous les cas, l'admission au M2 SOAC-EE est conditionnée par l'examen des candidatures sur dossier par la commission pédagogique du master quels que soient le diplôme et l'établissement d'origine du candidat.

Programme

Le stage obligatoire constituant la totalité du 2nd semestre du M2 SOAC-EE (30 ECTS) a une durée de 6 mois. Il a pour cadre une entreprise (sociétés de service dans les domaines de la dynamique atmosphérique ou océanique, de l'éolien, de la pollution, grandes entreprises type EDF…) ou un laboratoire de recherche pour les étudiants qui envisagent une poursuite d'études en doctorat.
Le stage est une phase de formation de l'étudiant, au cours de laquelle l'encadrant a un rôle prépondérant et diverses activités y sont normalement proposées, répondant toutes à des objectifs particuliers :
  • Travail bibliographique : savoir situer son sujet de recherche ou industriel dans le domaine scientifique correspondant.
  • Assimilation de techniques scientifiques ou professionnelles : savoir manipuler des données, des instruments de mesure, utiliser et/ou développer un modèle, mener des expériences… pour obtenir des résultats scientifiques nécessaires à l'analyse d'un problème.
  • Rédaction d'un rapport : savoir rédiger une synthèse de ses travaux dans un format imposé, en faisant preuve de clarté avec un choix judicieux de figures.
  • Soutenance orale : savoir présenter ses travaux et défendre ses résultats devant une assistance.
  • Effort de pédagogie : savoir transmettre son propos devant une assistance dont tous les membres ne sont pas spécialistes du domaine présenté.
Le jury doit pouvoir évaluer les compétences acquises par l'étudiant dans ces diverses activités afin de vérifier que tous les objectifs de la formation par la recherche ou professionnelles soient atteints. Cette évaluation est basée sur le rapport de stage et sur la soutenance orale.
"Quelle réponse apporter à quelle question?" Ce double questionnement peut servir de fil rouge à l'étudiant qui devra démontrer son esprit critique vis-à-vis des résultats qu'il présente, et faire preuve de qualités pédagogiques pour bien faire comprendre ses travaux. Il pourra, si possible, montrer les apports des différents cours qu'il a suivis. Par ailleurs, le jury doit pouvoir bien cerner le travail effectif et personnel de l'étudiant que ce dernier devra mettre en évidence.

Et après ?

Niveau de sortie

Niveau de sortie

Bac + 5 (Niveau I)

Compétences

  • Disciplinaires
-Acquérir une expertise de la variabilité climatique et de l'évolution du climat en lien avec l'atmosphère et l'océan
-Utiliser des outils informatiques ou expérimentaux pour étudier les échanges dans les différents milieux terrestres
-Gérer des bases de données environnementales
-Etre capable de suivre, de gérer et de traiter (dépollution) l'environnement
-Connaître la problématique énergétique actuelle
-Connaître et savoir appliquer les normes et la réglementation
  • Pré professionnelles et transversale
- Connaître l'organisation, le fonctionnement et le management des entreprises
- Savoir gérer un projet
- Savoir communiquer à l'oral sur ses projets, ses résultats, son approche
-Rédiger des rapports de synthèse
-Etre capable de mettre en œuvre des compétences en sciences humaines et économiques afin de resituer les problématiques dans le meilleur contexte environnemental (naturel, économique, social)

Fiche descriptive du parcours type

La fiche descriptive du parcours type (inscrite au Répertoire National de Certification Professionnelle) du diplôme est téléchargeable au format PDF. Elle précise les emplois et compétences, les secteurs d’activités et les modalités d’accès à la certification.
Lien de téléchargement de la fiche descriptive du parcours

Débouchés professionnels

Secteur(s) d'activité(s)
Laboratoires d'analyses, surveillance des milieux naturels et anthropisés, service Hygiène / Sécurité / Environnement de grandes entreprises, entreprises spécialisées dans la fabrication, la distribution ou la maintenance de matériel scientifique, réseaux de surveillance de la pollution de l'air, PME spécialisées dans les énergies renouvelables, services de traitement des effluents gazeux
Métiers
Ingénieur environnement, ingénieur pollution, ingénieur conseil (bureau d'études), ingénieur méthode-qualité, chargé de mission environnement, surveillant qualité de l'air, cadre technique de méthodes, cadre technique contrôle-qualité, chercheur en environnement, ingénieur criticité (centrale nucléaire), doctorat en science de l'univers

Code(s) ROME

Ci-dessous en lien, les fiches métiers du Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois de Pôle Emploi :
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels
  • H1501 - Direction de laboratoire d'analyse industrielle
  • K2402 - Recherche en sciences de l'univers, de la matière et du vivant

Devenir des diplômés

Enquête OVE

Interrogés 30 mois après l’obtention de leur diplôme, les diplômés répondent à des questions concernant notamment leur premier emploi et leur situation actuelle (emploi, poursuite d’études, etc.).
Téléchargez les résultats correspondant aux diplômés des années universitaires 2014-2015 à 2016-2017.