Master Sciences de l'univers et Technologies Spatiales Parcours ASTROPHYSIQUE, SCIENCES DE L'ESPACE ET PLANÉTOLOGIE

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

M1 SUTS
BESOMBES Valerie
Université Paul Sabalier
Bâtiment 1TP1 bureau B 5 bis
118 route de Narbonne
31062 TOULOUSE cedex 9
valerie.besombes@univ-tlse3.fr
05 61 55 68 27

M2 SUTS-ASEP
PEREA Helene
Université Paul Sabalier
OMP - Porte 84
118 route de Narbonne
31062 TOULOUSE cedex 9
helene.perea@univ-tlse3.fr
05 61 33 29 98

Détails

Présentation de la formation

Le but de la formation est de fournir des compétences de qualité aux étudiants afin qu'ils puissent poursuivre en doctorat ou trouver rapidement un emploi que ce soit dans le domaine de la recherche fondamentale ou appliquée, publique ou privée, dans les domaines de l'astrophysique, de l'aéronautique, du spatial et de l'ingénierie physique.

La première année du Master Sciences de l'Univers et Technologies Spatiales vise à compléter les connaissances en physique générale des étudiants issus des licences à dominante physique tout en proposant un début de spécialisation vers les domaines des sciences de l'univers et de l'espace que sont l'astrophysique, la planétologie, et les techniques spatiales. Dans ce contexte, l'ensemble des techniques utilisées pour construire une instrumentation adaptée à l'observation des objets astrophysiques et planétaires occupent une place prépondérante.

Le premier semestre d'enseignement est essentiellement consacré à la consolidation des connaissances de physique générale utiles pour l'astrophysique et les techniques spatiales. Le second semestre est entièrement dédié à l'astrophysique, à la planétologie et aux techniques spatiales. Il se termine par un projet tutoré d'initiation à la recherche.

La deuxième année du parcours SUTS-ASEP poursuit la spécialisation en astrophysique et en planétologie initiée en première année. Le premier semestre se consacre à l'approfondissement des connaissances à la fois théoriques et expérimentales couvrant un large panorama de l'astrophysique contemporaine. Le second semestre est entièrement dédié à l'apprentissage du metier de chercheur sous forme d'un stage de 4,5 mois dans un institut de recherche. Cette formation est ancrée sur le potentiel de recherche et d'instrumentation du site toulousain : IRAP, ONERA, SupAéro, CNES, Astrium .... A l'issue de la première année, l'étudiant peut poursuivre sa formation suivant un parcours "recherche" Astrophysique, Sciences de l'Espace, Planétologie avec continuation en doctorat ou par un parcours "professionnalisant" Techniques Spatiales et Instrumentation qui ouvre les portes de l'industrie spatiale (gestion de projets, conception et lancement de satellites etc.).
Concernant le parcours recherche, les perspectives d'avenir englobent des carrières dans les organismes de recherche (CNRS, Universités, CNES, Agence Spatiale Européenne, Laboratoires et industries, …) et dans différentes disciplines touchant en particulier à l'environnement et à l'espace.
Enfin, la formation est suffisamment générale pour offrir la possibilité d'intégrer des filières spécifiques comme la préparation aux concours de l'enseignement secondaire (agrégation et CAPES de physique-chimie).

Lieux des enseignements
Le 1er semestre, le plupart des cours ont lieu à l'ISAE. Une partie ont à l'UT3 et un stage d'observation à l'Observatoire du Pic du Midi. Le deuxième semestre aura lieu dans un institut de recherche.

Accueil des publics spécifiques

Cette formation s'adresse principalement aux étudiants issus des Universités scientifiques (parcours physique fondamentale) et des écoles d'ingénieurs.

Labels

Le Master « Science de l'Univers et Technologies Spatiales » parcours « Astrophysique, Sciences de l'Espace et Planétologie » (M2-SUTS-ASEP) propose une formation approfondie en (astro-)physique, permettant aux étudiants à l'issue de cette formation de s'orienter vers un Doctorat, avec les bases nécessaires pour aborder les grands sujets actuels de la discipline. Les thèmes abordés, ainsi que les techniques utilisées, donnent aussi une formation générale pour intégrer le secteur des entreprises.

Aménagements et Labels

- Physique générale : statistique, atomique, nucléaire, électromagnétisme
- L'astronomie observationnelle
- Gestion et analyse de données
- Rayonnement : production et analyse
- Dynamique des fluides : neutres et ionisés
- Cosmologie et gravitation
- Physique stellaire : formation, évolution et objets compacts
- Planétologie : formation des systèmes stellaires, interaction planètes/environnement
- Mécanique spatiale et architecture des systèmes spatiaux

Site(s) géographiques

Toulouse - 118 rte de Narbonne

Responsable(s) de la formation

M1 SUTS
FRUIT Gabriel
Gabriel.Fruit@irap.omp.eu

M2 SUTS-ASEP
GODET Natalie Ann
natalie.webb@irap.omp.eu

Partenariats

Laboratoires

Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP)

Établissements

Dans le cadre de la mention "Science de l'Univers et Technologies Spatiales", le parcours M2-SUTS-ASEP est co-habilité entre l'UT3 et l'ISAE.

Admission

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement

Bac + 3

Formation(s) requise(s)

M1 : La formation requise est une licence en physique fondamentale.
M2 : Cette formation s'adresse principalement aux étudiants issus des Universités scientifiques (parcours physique fondamentale) et des écoles d'ingénieurs. Le M2R ASEP est accessible sur dossier aux étudiants titulaires d'un Master 1ère année en Physique ou Sciences de l'Univers.

Programme

Le stage se déroule sur une période de 4.5 mois allant de début Février aux alentours du 15 juin dans un laboratoire de recherche, afin d'apprendre le metier de chercheur. Le sujet du stage doit être valider par le responsable du master. Le stage est évalué par un jury qui prend en compte la qualité d'un rapport de stage de 30 pages, une soutenance orale et l'avis du directeur de stage. Les soutenances consistent en :
  • un exposé de 15 mn
  • suivi de questions de la part du jury

Un projet tutoré est prévu au cours du deuxième semestre du M1. Les étudiants travaillent en trinômes sur un sujet de recherche actuelle qu'ils doivent présenter oralement devant l'ensemble de la promotion. Un court rapport est également exigé.

Alternance

Le master 1 dure un an et se déroule entièrement dans les locaux de l'Université.
Le master 2 dure un an. Le premier semestre est sous forme de cours. Le deuxième semestre est sous forme de stage dans un institut de recherche.

Et après ?

Niveau de sortie

Niveau de sortie

Bac + 5 (Niveau I)

Compétences

- Formuler un problème de physique pour répondre à une question d'astrophysique
- Maîtriser les méthodes d'observations astronomiques multi-longueurs d'ondes
- Identifier et mettre en oeuvre les outils mathématiques et informatiques adaptés au problème étudié
- Collecter ou produire des données, bibliographiques ou expérimentales permettant de décrire un objet d'étude en astrophysique ou planétologie
- Concevoir et conduire un projet, seul ou au sein d'une équipe
- Rédiger un rapport scientifique
- Anglais lu, écrit et parlé
- Expliquer le contexte d'un problème astrophysique pour informer un public de non spécialistes

Fiche descriptive du parcours type

La fiche descriptive du parcours type (inscrite au Répertoire National de Certification Professionnelle) du diplôme est téléchargeable au format PDF. Elle précise les emplois et compétences, les secteurs d’activités et les modalités d’accès à la certification.
Lien de téléchargement de la fiche descriptive du parcours

Poursuites d'études

A l'UPS
Doctorat en astrophysique ou planétologie ou instrumentation.
Agrégation de Sciences Physiques (enseignement)

Débouchés professionnels

Le master conduit à des carrières dans les organismes de recherche (CNRS, Universités, CNES, Agence Spatiale Européenne, Laboratoires et industries, …) et dans différentes disciplines touchant en particulier à l'environnement et à l'espace.Outre ces débouchés de la recherche fondamentale et institutionnelle, les diplômés physiciens sont recrutés dans les laboratoires de recherche et développement en tant qu'ingénieur R&D dans des entreprises relevant des domaines des hautes technologies à fortes valeurs ajoutées, et dans un certain nombre de secteurs d'activités :
  • secteur des transports aéronautique, automobile, ferroviaire, spatial,
  • secteurs de l'énergie (des énergies traditionnelles aux énergies alternatives)
  • industries des matériaux

Devenir des diplômés

Enquête OVE

Interrogés 30 mois après l’obtention de leur diplôme, les diplômés répondent à des questions concernant notamment leur premier emploi et leur situation actuelle (emploi, poursuite d’études, etc.).
Téléchargez les résultats correspondant aux diplômés des années universitaires 2014-2015 à 2016-2017.