Publié le 7 juillet 2022 Mis à jour le 8 juillet 2022

Mis en place à partir de 2019 par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le Baromètre français de la Science Ouverte a pour objectif de mesurer l’évolution des pratiques concernant la mise à disposition en libre accès des publications scientifiques.

Les données nationales publiées par le baromètre étant librement réutilisables, tout comme son code informatique, le service science ouverte des bibliothèques de l’université a ainsi pu isoler les publications de ses chercheurs.

En 2021, 79% des publications parues l’année précédente sont disponibles en libre accès. Ce qui fait de notre établissement l'université présentant le taux d'ouverture le plus élevé de France, à égalité avec l'université Lyon 1, selon l'examen du baromètre des universités françaises qui s'en sont dotées et l'ont publié à ce jour

« Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes », pour Sandrine Fourquin, responsable du service. « C’est une progression en constante évolution depuis 2018 et un très bon score par rapport à des établissements de taille similaire ».



Sur la même période, à l’échelle nationale, seulement 62% des 166 000 publications scientifiques françaises de 2020 étaient en accès ouvert. Une différence de 17 points qui vient confirmer cette très forte tendance à l’ouverture. L’objectif affiché : rendre accessible la totalité des articles scientifiques français.

« Le mouvement de la science ouverte vise à construire un écosystème dans lequel la science sera plus cumulative, plus fortement étayée par des données, plus transparente, plus rapide et d’accès universel », détaille Sandrine Fourquin.

« La généralisation de l'accès ouvert aux publications scientifiques est l'un des axes de la stratégie nationale de science ouverte, avec pour objectif un taux d'accès ouvert de 100 % en 2030 ».


Explorer davantage les données de science ouverte de l’UT3

Méthodologie : Les données utilisées pour le Baromètre de l’UT3 proviennent de différentes sources : Web of Science, PubMed, HAL, Lens.org. Seules les publications possédant un DOI sont recensées, aussi la liste des résultats n’est-elle pas exhaustive.