[legende-image]1432655904150[/legende-image]

Les parcours spéciaux de licence à l’Université Toulouse III Paul Sabatier :

Une formation par la recherche dès la licence


Vous êtes motivé(e) par les sciences

Vous désirez avoir la possibilité d'intégrer les meilleurs masters européens en sciences fondamentales ou appliquées

Vous êtes intéressé(e) par la recherche
Vous voudriez être en contact avec des chercheurs le plus tôt possible


Objectifs de la formation


Les parcours spéciaux de licence de l’Université Toulouse 3 Paul Sabatier s’adressent à des étudiants motivés pour poursuivre des études longues dès leur entrée à l’Université. En donnant aux étudiants un enseignement approfondi et pluridisciplinaire, nous les préparons au mieux au Master (BAC+5) et Doctorat (BAC+8). En combinant en première année un enseignement fondamental exigeant en chimie, mathématiques et physique, les étudiants sont préparés pour une spécialisation progressive dans une de ces trois disciplines.
Pour profiter au mieux de la proximité entre étudiants et enseignants-chercheurs que propose l’Université, l’accent est mis sur la formation « par la recherche ». L’objectif est double : d’une part de faire découvrir aux étudiants le travail du chercheur de façon concrète ; et d’autre part de mettre l’étudiant dans une situation « professionnelle » où il devra interagir au-delà du cercle étudiant classique.
La réussite de l’étudiant dans ces parcours nécessite un investissement personnel conséquent, mais elle peut s’appuyer sur un dialogue facilité avec l’équipe pédagogique. Des passerelles entrantes et sortantes entre le parcours classique de la licence et les parcours spéciaux existent au fil des semestres.

Organisation des 3 parcours spéciaux : Chimie, Maths, Physique

Les parcours spéciaux s’articulent autour d’une première année commune qui se scinde progressivement en 3 parcours : mathématiques, chimie et physique.

En plus des enseignements disciplinaires, les étudiants doivent mener chaque semestre un projet de recherche. Ce projet de recherche prend des formes différentes au cours de la formation, pour faire découvrir progressivement les différentes facettes du métier de chercheur.

La première année de la formation est un tronc commun pluridisciplinaire au cours duquel les étudiants se forment aux bases fondamentales dans les trois matières scientifiques.
Au premier semestre (S1), les cours de mathématiques, chimie et physique constituent trois blocs. Pour assurer la cohérence et faciliter la transition vers le système universitaire depuis le lycée, chaque bloc est assuré par un seul enseignant. À cela s’ajoutent les cours d’informatique, d’anglais, ainsi qu’un module d’accompagnement et le projet de recherche.
Au deuxième semestre de la première année (S2), les étudiants continuent l’enseignement pluridisciplinaire, mais peuvent commencer la spécialisation en choisissant des modules parmi les trois disciplines.

En deuxième année (S3 et S4), les étudiants choisissent une spécialité et la promotion est séparée en trois groupes disciplinaires : mathématiques, chimie et physique. Cependant, la pluridisciplinarité est encore imposée et la moitié des enseignements est communs aux trois groupes.
En troisième année, le premier semestre de la dernière année (S5) est majoritairement un semestre de spécialisation et constitue le dernier semestre d’enseignement.
Le dernier semestre (S6) est consacré principalement à un stage en laboratoire, au cours duquel les étudiants intègrent une équipe de recherche et se voient confier un travail précis. Ce stage peut être réalisé dans n’importe quel laboratoire de recherche, à Toulouse, en France, ou à l’étranger.
[legende-image]1432655895347[/legende-image]