Publié le 7 juin 2022 Mis à jour le 11 juillet 2022

L’Institut de mathématiques de Toulouse (IMT)1 organisait le vendredi 10 juin dernier, dans l’auditorium Marthe Condat de l’université Toulouse III – Paul Sabatier, la cérémonie de remise des prix Fermat en mathématiques 2019 et 2021.

Ce prix international récompense des mathématiciens et mathématiciennes pour leurs travaux de recherche dans les domaines où les contributions de Pierre de Fermat ont été déterminantes. Cette distinction toulousaine est aujourd’hui considérée comme l’une des plus prestigieuses au niveau mondial : six des lauréats des précédentes éditions ont ensuite obtenu la médaille Fields. Avec le soutien de la Région Occitanie et de l’université Toulouse III - Paul Sabatier, ce prix promeut l’excellence de la recherche en mathématiques depuis plus de 30 ans.

Fermat
Fermat
Créé en 1987 par le mathématicien toulousain Jean-Baptiste Hiriart-Urruty, le prix Fermat récompense, tous les deux ans, deux scientifiques de moins de 45 ans pour leurs recherches en mathématiques dans les domaines dont le célèbre tarn-et-garonnais, Pierre de Fermat, a été un précurseur.

En raison de la crise sanitaire, la remise du prix 2019, originellement programmée en 2020, avait été annulée. De ce fait, lors de la cérémonie du 10 juin, deux prix ont été remis : celui de 2019 et celui de 2021. Cette cérémonie est intervenue un mois avant le Congrès international des mathématiciens (ICM) au cours duquel sera décernée la médaille Fields, plus haute distinction en mathématiques.

Financé par la région Occitanie Pyrénées-Méditerranée à hauteur de 20 000 €, le prix Fermat 2019 est décerné à Alexei Borodin, professeur au Massachusetts Institute of Technology, pour l’invention des probabilités intégrables et à Maryna Viazovska, professeure à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, pour sa résolution originale du célèbre problème d’empilement des sphères en dimensions 8 et 24.

Le jury du prix Fermat 2021 a choisi de récompenser Fernando Codá Marques, professeur à l’Université de Princeton, pour des avancées majeures sur les applications géométriques du calcul des variations et Vincent Pilloni, directeur de recherche CNRS au Laboratoire de mathématiques d'Orsay2, pour ses résultats remarquables de géométrie arithmétique portant sur les formes modulaires p-adiques.

Fermat junior
Fermat junior
En parallèle, le prix Fermat junior 2019, qui récompense les recherches réalisées par des étudiants en licence, en première année d’écoles d’ingénieurs ou en classe préparatoire, a été décerné à Guillaume Chevalier (École Normale Supérieure de Paris) pour son travail sur la symétrie pour les facteurs invariants. D’un montant de 2 000 €, le prix Fermat junior est financé par l’université Toulouse III – Paul Sabatier. Il est l’un des rares prix mathématiques destinés aux étudiants.


À propos de l’IMT

L’Institut de mathématiques de Toulouse (IMT) est un laboratoire commun au CNRS, à l’INSA Toulouse et à l’université Toulouse III – Paul Sabatier rassemblant 240 scientifiques et personnels de soutien technique et administratif, ainsi que 120 doctorantes et doctorants et 30 post-doctorantes et post-doctorants. Les thématiques de recherche couvrent l’ensemble des domaines mathématiques, depuis les aspects les plus théoriques jusqu’aux plus appliqués. Grâce à ses activités et ses implications associatives, l’IMT sensibilise les jeunes et le grand public aux mathématiques actuelles, à travers des expositions, des jeux, des ateliers et des animations. En savoir +

 

1IMT – CNRS / Université Toulouse III – Paul Sabatier / INSA
2 LMO – CNRS / Université Paris-Saclay

Médaille Fields 2022

Maryna Viazovska a reçu la médaille Fields 2022. Elle vient récompenser ses travaux sur la résolution du problème d'empilement des sphères en dimensions 8 et 24, ceux-là même qui lui ont valu de recevoir le prix Fermat. L'université lui adresse ses félicitations.

Date(s)
Le 10 juin 2022