Publié le 29 janvier 2020 Mis à jour le 11 février 2020

Anny Cazenave, chercheure émérite au Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales (Legos-OMP, CNRS / UT3 Paul Sabatier / IRD / CNES), experte auprès du CNES et Membre de l’Académie des sciences, est lauréate du prix Vetlesen 2020 pour ses réalisations dans le domaine des sciences de la Terre.

nullAnny Cazenave a obtenu son doctorat en géophysique en 1975 à l'Université de Toulouse. Une première partie de sa carrière a été dédiée à la géodésie spatiale et ses applications à l’étude de la Terre solide, notamment la mesure du champ de gravité de la Terre, des déformations liées à la tectonique des plaques ou encore des variations de la rotation terrestre.

Durant sa carrière, Anny Cazenave a joué un rôle-clé dans la détermination de l’élévation du niveau de la mer en lien avec le réchauffement climatique. La hausse de la mer, actuellement de plus de 3 millimètres par an, est aujourd’hui deux fois plus rapide que celle enregistrée pendant la majeure partie du XXème siècle. Et cette hausse s’accélère. Les scientifiques ont déterminé que l’élévation de la mer provient de deux sources principales : l'eau de fonte des glaciers et des calottes polaires (le Groenland et l’Antarctique)et l'expansion de l'eau de mer elle-même lorsqu'elle se réchauffe. Avec son équipe, Anny Cazenave a quantifié une grande partie de ces phénomènes en exploitant les données satellitaires avec un niveau de détail sans précédent.

C’est la deuxième fois que ce prix, conçu pour être l’équivalent d’un prix Nobel, est remis à une personnalité issue de la communauté scientifique française, le premier lauréat étant Jean Jouzel, climatologue.

Voir le communiqué de presse du CNES.