Publié le 1 juillet 2021 Mis à jour le 2 juillet 2021
Pour se souvenir d'une expérience passée, le cerveau doit pouvoir représenter à la fois le temps et les événements survenus afin de les assembler dans le bon ordre. A l’aide de microélectrodes implantées dans le cerveau de patientes et patients, une équipe européenne composée de scientifiques du Centre de recherche cerveau et cognition (CERCO - CNRS, Université Toulouse III - Paul Sabatier) montre l’existence de cellules temporelles dans l'hippocampe dont certaines pourraient jouer un rôle essentiel dans les mécanismes de mémoire où les éléments « quoi », « où » et « quand » sont liés pour former une mémoire cohérente. Ces travaux sont publiés dans le Journal of Neuroscience. (...)

Lire la suite sur le site l'Institut des sciences biologiques du CNRS.