Publié le 2 avril 2020 Mis à jour le 2 avril 2020
En ce temps de crise sanitaire, nous espérons tous trouver rapidement un traitement pour guérir le plus grand nombre… La controverse des essais cliniques menés par le professeur Didier Raoult témoigne de cette légitime impatience. Quatre chercheuses toulousaines du Laboratoire d’épidémiologie et analyses en santé publique nous aident à décrypter la situation à laquelle le monde entier est confronté.

Par Bettina Couderc, Anne-Marie Duguet, Anne Cambon-Thomsen et Emmanuelle Rial-Sebbag, chercheuses et enseignantes-chercheuses au Laboratoire d’épidémiologie et analyses en santé publique (LEASP - Université Toulouse III – Paul Sabatier - Inserm).

Notre propos n’est pas d’arbitrer sur la controverse des essais cliniques de Didier Raoult, ni sur les différentes voies de déploiement des traitements du Covid-19. Nous interrogeons les questions éthiques soulevées par la mise en place d’essais cliniques avant le déploiement de traitements dans le cas d’urgence sanitaire.


Lire la suite sur le site d'Exploreur.