Licence professionnelle parcours Traitement et contrôle des matériaux (TCM)

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

Secrétariat pédagogique
L3P TCM
WASEK Maelle
maelle.wasek@univ-tlse3.fr
+3 35 61 55 74
Contacts internationaux
WALTERS Adam
fsi-contact.relations-internationales@univ-tlse3.fr
Contacts formation continue
CRESSAULT Yann
fsi-contact.formation-continue@univ-tlse3.fr
Responsable(s) de la formation
L3P TCM
MESGUICH David
david.mesguich@univ-tlse3.fr

Composante

Site de la formation

Détails

Infos clés

Composante

Lieu(x) des enseignements

  • Toulouse - 118 rte de Narbonne

  • Tous les enseignements ont lieu sur le campus de Rangueil de l'Université Toulouse III Paul Sabatier.

Niveau d'admission

  • Bac + 2

Niveau de sortie

  • Bac + 3 (Niveau 6)

Langue(s) d'enseignement

  • Français

Stage(s)

Oui, obligatoire(s) (attributif ECTS)

Les +

Domaine(s) de compétence

  • Sciences pour l'ingénieur
  • Chimie

Aménagement(s) des études

  • Etudiant en situation de handicap
  • Etudiant entrepreneur
  • Etudiant salarié
  • Sportif et Artiste de haut niveau

Informations pédagogiques

Capacité d'accueil

Rythme et modalités d’enseignement

Accessible en
  • Alternance
    • Contrat d'apprentissage
    • Contrat de professionnalisation
  • Formation initiale
  • Formation continue / FTLV
  • VAE
  • Présentiel
En savoir plus à propos du Accessible en

Présentation de la formation

L'objectif de la Licence Professionnelle Traitement et Contrôle des Matériaux (TCM) est l'acquisition de compétences dans le domaine du traitement et du contrôle des matériaux (métaux, céramiques, polymères, composites) permettant une insertion professionnelle immédiate. Le projet vise une formation de niveau 6 conduisant à des assistants-ingénieurs capables de seconder efficacement l'ingénieur en charge de la production ou du contrôle qualité des matériaux par exemple.
Les connaissances et compétences attendues des étudiants à l'issue de la formation relèvent du traitement et du contrôle des matériaux :
1) Le traitement des matériaux est présenté, dans ses aspects théoriques et pratiques, de manière à permettre des initiatives raisonnées. Il s'agit aussi bien de traitements de surface de produits finis que de traitements de matériaux massifs ou naturels. Le traitement de surface est un domaine d'activité en pleine expansion, qui touche des secteurs économiques de pointe tels que l'industrie automobile et l'aéronautique et qui intéresse aussi bien les grandes entreprises que les PME/PMI. Leurs applications sont envisagées dans des domaines divers : anti-corrosion, anti-usure, anti-grippage, décoration, énergie solaire, catalyse. Le traitement des matériaux et notamment des matériaux naturels intéresse de grands secteurs économiques comme l'industrie minière, le génie civil, le bâtiment et l'industrie de l'élaboration des métaux; ce domaine prend également en compte la technologie des poudres (peintures, polymères..).
2) Le contrôle des matériaux constitue le deuxième volet essentiel de cette licence professionnelle. La formation donne les outils indispensables pour assurer à la fois le contrôle de la qualité des matières premières et celui des traitements réalisés. Il s'agit notamment des méthodes de contrôle non destructif largement utilisées en production. Les méthodes physiques et chimiques d'analyse des matériaux massifs et d'analyse de surface utilisées dans les Laboratoires de Contrôle ou de Recherche et Développement sont également enseignées.

La diversité des compétences acquises au cours de ce cursus et l'approche globale adoptée constituent les atouts majeurs de cette licence à vocation professionnelle entièrement dédiée au traitement et au contrôle des matériaux. Le socle important et historique d'industriels partenaires ainsi que la bonne adéquation des objectifs de la formation à des secteurs industriels porteurs et bien représentés régionalement (principalement Aéronautique Espace, Traitement de Surfaces, Contrôles Non Destructifs) permettent d'obtenir des débouchés multiples en termes de secteurs d'activités et de métiers.

La formation comprend, pour tous les étudiants, un parcours unique composé de 450h d'enseignements réparties en 4 grands blocs de compétences, 150h de projet tuteuré et 14 semaines de stages. La formation peut être également suivie en alternance sous forme de contrat d'apprentissage ou de professionnalisation.

Connaissances

Connaissances générales (théoriques et appliquées) dans le domaine des matériaux : grandes classes de matériaux, propriétés physico-chimiques, élaboration, …
Connaissances générales multidisciplinaires appliquées à la science des matériaux : anglais, métrologie, qualité, informatique scientifique, techniques de l'information, …
Connaissances spécifiques dans le domaine le traitement et le contrôle des matériaux : traitement de surface, contrôles non destructifs, …

Spécificités de la formation

La formation accueille chaque année des étudiants issus de filières technologiques BTS (30%) et DUT (40%) mais aussi de filières générales Licence L2 (25%) et autres diplomes (5%) ayant un projet d'insertion professionnelle au niveau bac +3.
La L3P TCM a déjà accueilli des étudiants avec des contraintes particulières telles que les situation de handicap ou de très grave maladie, les sportifs de haut niveaux, les étudiants salariés ou à statut administratif particulier (réfugié politique).

Lieu(x) des enseignements

Toulouse - 118 rte de Narbonne

Durée de la formation

1 an

Partenariats

Laboratoires

La partie de l'équipe pédagogique de la L3P TCM dépendant de l'établissement est principalement composée de personnels du laboratoire CIRIMAT. Le CIRIMAT, laboratoire de recherche UMR CNRS, est un centre majeur de la recherche nationale académique et partenariale. Les activités soutenues du CIRIMAT dans le domaine aéronautique par exemple, ayant notamment donné lieu à de nombreuses interactions directes avec diverses start-ups, PME, ETI et grands groupes industriels du secteur, permettent de trouver des débouchés pour les étudiants de la formation.
D'autres laboratoires du site Toulousain tels que le CEMES, le LCC, le laboratoire des IMRCP et le LPCNO participent également à l'appui de la formation au travers d'une partie de son personnel enseignant.

Entreprises

De nombreuses entreprises partenaires participent à la formation au travers d'heures d'enseignements, d'encadrement de stagiaires et/ou de recrutement de diplomés, notamment dans les domaines suivants : Aéronautique et espace, Métallurgie et Traitement de surface, Protection contre la corrosion, Métallurgie et traitement thermique, Controles et analyses, Instrumentation et capteurs, Electronique, Batiment et travaux publics, Nouveaux matériaux et recherche, Polymères, Transport, Environnement, Qualité et conseil, ...

Des partenariats spécifiques existent avec :
MECAPROTEC INDUSTRIES, 31605 MURET : formation pratique CND sur site industriel.
C.C.T.A. 31240 L'UNION et CEFRACOR (Centre Français de l'anticorrosion) : journée sur site industriel et participation à des séminaires professionnels.

Admission

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement

Bac + 2

Formation(s) requise(s)

La L3P TCM accueille chaque année des étudiants issus de filières technologiques (BTS, DUT) mais aussi de filières générales (L2) ayant un projet d'insertion professionnelle au niveau bac +3.
Les principales formations qui permettent donc d'accéder à la L3P TCM sont :
DUT Mesures Physiques option Matériaux et Contrôles Physico-Chimiques (*)
DUT Sciences et Génie des Matériaux
DUT Chimie option Sciences des Matériaux
BTS Traitement des Matériaux
BTS Chimie
BTS Industries Céramiques
LICENCE 2ème Année : Mention Chimie (*)
LICENCE 2ème Année : Mention Physique (*)
Les formations indiquées avec un astérisque sont délivrées par l'établissement.

Il existe des dispositifs d'harmonisation des connaissances (2 UE obligatoires) et les séances de trauvaux pratiques bénéficient d'un double encadrement. Chaque étudiant est également suivi par un tuteur universitaire. Ces dispositifs permettent de réellement placer tous les étudiants en situation de réussite.

Modalités de candidature

Les formations de Licence professionnelle sont ouvertes aux titulaires d’une Licence 2, d’un DUT, d’un BTS ou d’un diplôme de niveau 5 enregistré au RNCP. L’admission est prononcée à l’issue d’une procédure de sélection et en fonction des capacités d’accueil définies par l’établissement. Le dépôt des candidatures doit être effectué sur le site e-candidat (voir Candidater).

Modalités de candidature spécifiques

Le recrutement des étudiants en L3P TCM se fait en plusieurs étapes :
  1. Candidature en ligne via ecandidat,
  2. Examen des dossiers par la commission de recrutement de la formation (classement des dossiers en liste principale, liste complémentaire ou refus),
  3. Validation définitive via l'inscription administrative.

Les critères de sélection sont :
  1. Adéquation du cursus actuel à la formation TCM (type de formation et spécialités),
  2. Résultats académiques (avis de poursuite d'étude et relevés de notes),
  3. Motivation et adéquation du projet professionnel personnel (Questions du dossier d'inscription et éventuel entretien).
Les questions du dossier permettant de juger des motivations de l'étudiant à suivre la formation concernent les buts poursuivis et la durée des études envisagées, les capacités personnelles, points forts et faibles, les domaines d'interets, et les orientations personnelles d'insertion professionnelle souhaitées.

Programme

Le syllabus de chacune des années composant le diplôme est téléchargeable au format PDF. Le document comporte une présentation de l’année, le programme de chacune des Unités d’Enseignement (UE) avec la bibliographie associée ainsi que les coordonnées de l’enseignant responsable et du secrétariat de la formation.

Le stage vise à savoir mettre en place et adapter les connaissances acquises lors de la formation.

Une aide individualisée par un professionnel d'un cabinet conseil pour la rédaction de CV, lettre de motivation et utilisation des réseaux de recherche, mais aussi par les responsables de la formation et de l'UE Stage pour l'orientation et le suivi des recherches ainsi que la diffusion de sujet de stages et de contacts spécifiques, permettent aux étudiants en formation initiale de trouver un stage de 14 semaines (fin mars - fin juin).

La présentation des résultats sous forme de manuscrit (30 pages + annexes) et soutenance orale (20 min) organisée début juillet devant les responsables de la formation et les tuteurs universitaire et industriel servent d'évaluation.

Non

Le projet tuteuré vise à
  1. mener un projet de recherche dans un cadre industriel concret,
  2. savoir travailler en groupe et
  3. savoir faire passer un message technique à l'écrit et à l'oral.
La définition des sujets de projets tuteurés se fait après présentation des modalités et objectifs de ce travail, identification des centres d'intérêts des étudiants, proposition de sujets par des industriels et enseignants. Les tuteurs universitaires encadrent les étudiants tout au long du projet (150h réservées sur l'emploi du temps) mais également du stage.

L'évaluation générale des projets est réalisée par le ou les tuteurs universitaire et industriels (30%), par le jury de soutenance pour le manuscrit (30%), l'oral/question (30%) et la présentation par affiche (10%).

Alternance

L'alternance se fait sous la forme de contrat d'apprentissage ou de professionalisation d'1 an.
Le planning d'alternance (32 semaines en entreprise) est basé sur 3 périodes de 6 semaines à l'université / 3 semaines en entreprise suivies de 5 mois en entreprise ce qui permet aux alternants de suivre les enseignements en même temps que les étudiants en formation initiale.

Méthodes et moyens pédagogiques utilisés

Les modalités d'enseignements sont classiques et en accord avec la réglementation. L'enseignement se fait majoritairement en présentiel et sous forme de cours, travaux dirigés et travaux pratiques. La place du numérique se fait au travers de l'utilisation de logiciels informatiques spécifiques au domaine des matériaux ou d'appareils de caractérisation spécifiques.

Et après ?

Compétences

Elaborer des matériaux en utilisant les principes de bases de chimie, métallurgie, thermo. et cinétique (M)
Utiliser les appareils et les techniques d'analyse les plus courants (M)
Choisir les différents matériaux à mettre en œuvre pour une application donnée, un cahier des charges (A)
Mettre en œuvre les BPL ainsi que les procédures QHSE (A)
Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation. Rédiger un rapport d'analyse argumenté (A)
Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation (A)
Respecter les principes d'éthique, de déontologie et de responsabilités environnementales (N)
Finaliser son projet personnel et professionnel et savoir valoriser ses compétences (A)
Utiliser des outils numériques et des règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l'information
Former les opérateurs et diffuser de l'information dans un environnement numérique complexe (N)
Identifier et sélectionner diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet
Se servir aisément des différents registres d'expression écrite et orale de la langue française
Lire et analyser un document technique en anglais

Poursuites d'études

À l’UT3

Sur la précédente habiliation (période 2014-2018 cf dossier HCERES) :
  • Aucun étudiant n'a poursuivi dans l'établissement en Master 1 Sciences et Génie des Matériaux.
Il y a eu 5 réorientations (6% des diplômés) dans des formations de l'établissement de niveau équivalent ou inférieur à la L3P TCM:
  • 4 diplômés se sont réorientés en Licence de Chimie Option Matériaux
  • 1 diplômé s'est réorienté en Licence 2ème année Physique Chimie appliquée, astrophysique, météorologie et énergie à Tarbes,
Ces chiffres montrent un taux nul de poursuites d'études en interne à l'établissement, en accord avec l'objectif d'insertion professionnelle directe de la formation.

Hors UT3

Sur la précédente habiliation (période 2014-2018 cf dossier HCERES) :
  • 5 diplômés (6%) ont poursuivi en alternance leur formation dans d'autres établissements en science des matériaux (4) et en propreté industrielle (1).
  • 1 diplômé (1%) a poursuivi en formation initiale en science des matériaux.
Ces chiffres montrent un taux limité de poursuites d'études en bon accord avec les objectifs de la formation. A noter que l'alternance est prépondérante dans ces faibles effectifs en poursuite d'études, ce qui montre que les diplômés restent engagés dans une démarche professionnelle. La procédure d'orientation claire des étudiants à l'entrée de la formation permet de bien maitriser les taux de poursuite d'études en interne à l'établissement, mais aussi en externe dans d'autres établissements malgré le manque de moyens dont dispose le responsable de la L3P TCM (inscription possible sans avis, ou contre l'avis du responsable).

Débouchés professionnels

Sur la base des enquetes réalisées par l'OVE et par le responsable de la formation, pour les diplômés 2014 - 2018, soit pour un panel de 81 répondants sur un total de 89 diplomés (91% de taux de réponse), l'analyse de quelques résultats de l'insertion professionnelle peut être la suivante :
  • Taux d'insertion professionnelle : 76% à diplomation + 6 mois et 77% à diplomation + 18 mois.
  • Durée moyenne d'accès à l'emploi : 2 mois.
  • Taux net d'emploi (rapport des diplômés en emploi sur la somme des diplômés en emploi ou en recherche d'emploi) : 86% à +6 mois , 89% à +18 mois
  • Région d'exercice de l'emploi : 57% des diplômés de L3P TCM sont embauchés en région Occitanie.
  • Salaire net mensuel médian du premier emploi : 1581 € à +18 mois.
  • Secteur d'activité de l'emploi : Contrôle et Analyse (38%), Métallurgie et Traitement de Surface (22%), BTP, transport, environnement (17%), Aéronautique et Espace (9%) sachant que les emplois en métallurgie et en contrôle relèvent principalement du secteur aéronautique.