Master parcours Génie biomédical (GBM)

Résumé

Le parcours GBM prépare aux métiers du biomédical dans les entreprises du dispositif médical (PME ou grands groupes) en lien avec leur cycle de vie : de la conseption à la commercialiation ou encore en exploitation dans des établissements de santé

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

Secrétariat pédagogique
M2 IdS-GBM
LOPES D'ANDRADE Marilyne
marilyne.lopes-dandrade@univ-tlse3.fr
Contacts internationaux
WALTERS Adam
fsi-contact.relations-internationales@univ-tlse3.fr
Contacts formation continue
CRESSAULT Yann
fsi-contact.formation-continue@univ-tlse3.fr
Responsable(s) de la formation
M2 IdS-GBM
FOURNIER NOEL Clara
clara.fournier-noel@univ-tlse3.fr

FRANCERIES Xavier
xavier.franceries@inserm.fr

MASQUERE Mathieu
mathieu.masquere@laplace.univ-tlse.fr

Composante

Détails

Infos clés

Composante

Lieu(x) des enseignements

  • Toulouse - 118 rte de Narbonne

  • Les enseignements ont lieu dans des salles de la Faculté des Sciences et Ingénierie ou à la Faculté de Médecine Rangueil. Quelques cours/TP ont lieu en établissements de santé ou en visioconférence.

Niveau d'admission

  • Bac + 3

Niveau de sortie

  • Bac + 5 (Niveau 7)

Langue(s) d'enseignement

  • Français

Stage(s)

Oui, obligatoire(s) (attributif ECTS)

Les +

Label(s)

CMI, Disrupt

Domaine(s) de compétence

  • Sciences pour l'ingénieur
  • Gestion et communication

Aménagement(s) des études

  • Etudiant en situation de handicap
  • Etudiant entrepreneur
  • Etudiant salarié
  • Sportif et Artiste de haut niveau

Rythme et modalités d’enseignement

Accessible en
  • Alternance
    • Contrat d'apprentissage
  • Formation initiale
  • Formation continue / FTLV
  • VAE
  • Partiellement à distance
En savoir plus à propos du Accessible en

Présentation de la formation

Les 3 parcours du Master IdS labelisés CMI sont ouverts à des profils variés d'étudiants, en formation initiale ou continue et accueille des salariés et professionnels de la filière santé, désireux de compléter leur formation, se réorienter ou en reprise d'études. La double finalité professionnelle et recherche des parcours du Master participe à répondre aux besoins et aux contraintes du monde industriel et hospitalier.
L'objectif du parcours GBM est de former des cadres opérationnels, capables de maîtriser les aspects scientifiques et technologiques des dispositifs médicaux en appréhendant les contraintes médicales, sanitaires et économiques liées à leur exploitation, sensibilisés aux problématiques, pratiques et usages des personnels médicaux, et en connaissant le contexte et les opérateurs ainsi que les réglementations garantes de la qualité des dispositifs médicaux (DM) et de la sécurité des patients.
Le parcours GBM prépare donc aux divers métiers de l'ingénieur biomédical , tout au long du cycle de vie des Dispositifs Médicaux (DM) de type capteurs biomédicaux, imageries médicales, biomatériaux, .... : conception, risques, évaluation clinique, production, qualité et affaires réglementaires, commercialisation et en exploitation et maintenance dans des établissements de santé, jusqu'à leur réforme.
Les débouchés professionnels se trouvent dans les établissements de santé publics ou privés ou premiers secours (pompiers, SAMU, ...) et dans les industries du dispositif médical (y compris vétérinaire, pharmaceutique, cosmétique) ou encore des sociétés de service, conseil, expertise, formation, risques professionnels.
Les diplômés exercent principalement les métiers d'ingénieur biomédical hospitalier, d'application, technico-commercial, marketing,ou de conseiller en formation, en radioprotection, ingénieur /consulatnt en qualité, affaires réglementaires dans des TPE, PME ou grands groupes.

Connaissances

Formation pluridisciplinaire autour des dispositifs médicaux (aspects scientifiques, technologiques, cliniques et management) :
  • Dispositifs Médicaux dont capteurs et imageurs et leurs principes de fonctionnement
  • Management : qualité, affaires réglementaires, marketing/commercial, gestion de projet
  • Physiologie
  • Réseaux informatiques et télémédecine
  • Radioprotection pour les applications médicales

Aménagements des études et Labels

Le parcours GBM :
  • est labellisé CMI depuis 2016.
  • propose une participation (facultative) au programme Discrupt'Campus depuis 2020 aux étudiants en formation intiale. Voir Disrupt'campus Toulouse (DCT) : https://www.disruptcampus-toulouse.fr/
  • est certifié pour une Unité d'Enseignement Radioprotection des travailleurs, secteur santé, niveau 2, sources scellées par le CEFRI via un audit annuel, permettant aux diplômés d'obtenir un certificat valable 5 ans de Personne Compétente en Radioprotection. Une convention de partenariat spécifique avec le CHU de Toulouse a été signée dans ce cadre.
  • accueille des salariés ou demandeurs d'emploi en formation continue pour une reprise d'études ou réorientation professionnelle via des processus VA85, VAE gérés administrativement par la MFCA de l'Université.

Spécificités de la formation

Le Master 2 GBM est ouvert à l'alternance via un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation.

Plusieurs débouchés métiers sont accessibles par le Master GBM dont les métiers réglementés suivants :
  • Ingénieur biomédical hospitalier de la fonction publique hospitalière : il faut être titulaire d'un Bac +5 en ingénierie biomédicale ou équivalent pour y prétendre,
  • Responsable / chargé-e d'affaires réglementaires : Le nouveau règlement européen 2017/745 relatif aux dispositifs médicaux, entré en application le 26 mai 2021, est une évolution importante pour renforcer la sécurité des dispositifs médicaux dans l'intérêt des patients. Les fabricants de dispositifs médicaux doivent recruter une ou plusieurs personnes en charge de veiller au respect de la réglementation.
  • Personne Compétente en Radioprotection des travailleurs (PCR) : Les établissements de santé doivent désigner des PCR selon les articles R5541-112 à R 5541-126 du code du travail.

Lieu(x) des enseignements

Toulouse - 118 rte de Narbonne

Durée de la formation

1 an

Partenariats

Laboratoires

Les laboratoires partenaires de la formation hébergent les les enseignants-chercheurs et chercheurs qui enseignent, encadrent des étudiants en projets tutorés ou acceuillent des stagiaires ou alternants issus de la fomation. Parmi ces laboratoires, on trouve :
  • LAAS pour Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes, Unité de recherche CNRS
  • LAPLACE pour Laboratoire plasma et conversion d'énergie - UMR UPS-CNRS 5213
  • CerCo pour Centre de Recherche Cerveau et Cognition - UMR UPS-CNRS 5549
  • ToNIC pour Toulouse NeuroInmaging Center - UMR UPS-INSERM 1214
  • CIRIMAT pour Centre Interuniversitaire de Recherche et d'Ingénierie des Matériaux, UMR CNRS INPT UPS 5085

Entreprises

Des inervenants professionnels issus des entreprises du dispositif médical (TPE, PME, Grands Groupes, Fédérations, établissements de santé publics ou privés, ... ) interviennent dans la formation soit :
  • par des enseignements : Philips, General Electric healthcare, CHU de Toulouse, de Limoges, CH d'Agen-Nérac, Groupe Capio, Teknimed, Masimo, Dräger, esanté-occitanie, Medexprim, BIOMEDAlliance...
  • par des recrutements en stage, en apprentissage ou en CDD/CDI :
    • des établissements de santé tels que CHU de Toulouse, Limoges, Montpellier, Rennes, Polyclinique de Nîmes, Clinique Pasteur, Onopôle ...
    • Des grands groupes tels que : Philips, General Electric, Medtronic, Dräger,
    • Des PME tels que VIMS, Alpha-Mos, SAS PCR Pyrénées, Matrix SAS, Mepy Systeme, TBR Implants, Hemodia, Medexprim, quantel medical

Admission

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement

Bac + 3

Formation(s) requise(s)

Pour candidater en M2 en flux latéral :
  • Par la formation initiale : le ou la candidat-e doit déposer un dossier complet sur ecandidat ou sur Etudes en France / Campus France comprenant CV, Lettre de motivation justifiant le projet professionnel visé, .Relevés de notes/diplômes depuis le Bac, syllabus des formations suivies, lettre(s) de recommandation...
    La validation d'un Master Bac +4 / + 5 mention IDS d'un autre parcours ou du Master mention EEA, de Physique de l'université Paul Sabatier ou d'un Master en ingénierie biomédical ou EEA ou Physique ou Sciences de l'Ingénieur hors Uuniversité Paul Sabatier ou élève de 2 ou 3ème année d'école d'ingénieurs en Génie Biomédical ou Génie Physique....est requis.
  • Par la formation continue : Les voies de la VAE (Validation d'Acquis de l'Expérience) ou de la Validation d'Acquis (VA 85) permettent d'accèder à la formation via un dossier à déposer à la MFCA (Mission Formation Continue et Apprentissage de l'Université Paul Sabatier) pour une reprise d'études ou réorientation professionnel. Le dossier comprendra : CV, Lettre de motivation justifiant le projet professionnel visé, .Relevés de notes ou diplômes depuis le Bac, syllabus des formations suivies, liste des formations suivies en formation continue / FTLV, lettre(s) de recommandation....
    Prendre contact préalablement avec le responsable de la formation.

Seuls les étudiant-e-s du M1 mention Ingénierie de la Santé ont accès de plein droit en M2 après validation du M1.
L'enjambement sur les 2 années du master n'est pas possible.

Modalités de candidature

Les formations de Master sont ouvertes aux titulaires des diplômes sanctionnant les études du premier cycle (180 ECTS) ou équivalent et dans un domaine d’études correspondant. L’admission est prononcée à l’issue d’une procédure de sélection et en fonction des capacités d’accueil définies par l’établissement. Le dépôt des candidatures doit être effectué sur le site e-candidat (voir Candidater).

Modalités de candidature spécifiques

Programme

Le syllabus de chacune des années composant le diplôme est téléchargeable au format PDF. Le document comporte une présentation de l’année, le programme de chacune des Unités d’Enseignement (UE) avec la bibliographie associée ainsi que les coordonnées de l’enseignant responsable et du secrétariat de la formation.

Un stage est obligatoire en deuxième année pour valider le master pour les étudiants en formation initiale ou en formation continue pour réorientation professionnelle. D'une durée de 5 mois minimum à 6 mois maximum, il peut être effectué dans une entreprise du secteur du dispositif médical, dans un établissement de santé, une société de srvice ou de conseil ou encore dans un laboratoire de recherche. en France ou à l'étranger à compter du mois de mars.

Les attentes de ce stage de fin d'étude sont :
  • La prépareration à la recherche d'emploi (CV actualisés, fiche de compétences, connaissance du secteur professionnel et dispositifs médicaux)
  • La gestion de projet
  • L'acquisition d'une expérience professionnelle
  • Les communications écrite via un rapport et orale via une soutenance et la réalisation d'un poster
  • La présentation des objectifs et des résultats majeurs d'un projet.
Un contrat d'apprentissage de 9 à 14 mois se subsitiue au stage pour les alternants ou en reprise d'études avec les mêmes attendus.
Le stage ou apprentissage peut déboucher sur une embauche dans l'entreprise ou sur une thèse dans un laboratoire.

Un stage facultatif est proposé en M1 à chaque semestre.

Oui
La formation ne prévoit pas de séjour à l'étranger obligatoire dans le cadre d'un projet d'échange, mais chaque étudiant peut effectuer un semestre ou une année dans une autre université européenne grâce au dispositif Erasmus ou autre dispositif d'échange.
Les étudiants ont la possibilité d'effectuer un stage dans un laboratoire, un établissement de santé ou une entreprise à l'étranger et bénéficier d'une bourse.
Se renseigner auprès du service des Relations Internationales de l'université.

L'obtention du Master 2ème est basé sur des projets à réaliser en binômes ou trinômes :
  • en ingénierie des capteurs (sujets proposés par l'équipe pédagogique, rapport et soutenance)
  • en physiologie (sujets proposés par les étudiants et validés par l'équipe pédagogique)
  • en Qualité / Affaires Réglementaires (mise en situation pratique et réalisation d'un dossier de gestion des risques d'un DM choisi par les étudiants et d'un Manuel Qualité d'une entreprise choisie / inventée par les étudiants)
  • Atelier de créativité et d'innovation
En M1, les étudiants ont des mini-projets selon les Unités d'enseignement et un projet d'initiation à la recherche de 4 mois par groupe de 3 -4 étudiants (Sujets proposés par des tuteurs).

Alternance

L'alternance n'est ouverte que sur le Master 2ème année. De septembre à Mars, le calendrier comprend des périodes de 2 à 4 semaines s'alternant entre formation/enseignements à l'université et missions en entreprise. Sur les périodes en entreprise, les étudiants en formation ont des enseignements spécifiques et avancent sur leurs projets.
Les alternants peuvent bénéficier de certains aménagements des cours et d'évaluation de leurs compétences (allégement ou différé...).
A partir du mois de mars, les alternants sont 100% dans leur structure d'accueil.

Et après ?

Compétences

Compétences scientifiques :
  • Mobiliser les ressources pluridisciplinaires (électronique, instrumentation, physique, optique, informatique, chimie, physiologie) pour conduire, rédiger, présenter un projet scientifique, technologique, expérimental, clinique et règlementaire relatif à l'ingénierie de la santé en assurant des veilles.
  • Concevoir et réaliser des expériences scientifiques, technologiques et cliniques utilisant des dispositifs médicaux.
Compétences spécifiques :
  • Gérer un parc de Dispositifs Médicaux d'un établissement incluant les plans d'équipements pluri-annuels, l'achat public, la gestion de la maintenance et en connaissant les bonnes pratiques biomédicales.
  • Promouvoir, vendre, installer et former les utilisateurs / professionnels de santé hospitaliers ou privés la bonne utilisation des dispositifs médicaux .
Compétences transversales :
  • Participer au management de la qualité de son établissement
  • Participer aux affaires réglementaires de son organisme, fabricant des dispositifs médicaux en vue du marquage CE médical
  • Evaluer les risques professionnels en radioprotection des travailleurs
  • Anglais

Poursuites d'études

À l’UT3

La poursuite en doctorat est possible, en particulier pour les étudiants ayant effectué leur stage de fin d'étude dans un laboratoire de recherche. Mais il est aussi fréquent que des étudiants en stage dans l'industrie continue en doctorat dans la même entreprise par l'intermédiaire d'un contrat CIFRE, voire au sein d'un laboratoire de recherche.
Pour plus d'information sur la poursuite en thèse sur le site toulousain, visiter https://www.adum.fr, site web de l'école doctorale GEETS (Génie Electrique, Electronique, Télécommunications et Santé.

Une poursuite en formation dans un autre parcours de la mention Master Ingénierie de la Santé est possible sur demande motivée (ecandidat), en DU en Réglementation et Ingénierie sur les Dispositifs Médicaux.

Hors UT3

Poursuites d'études hors de l'université :
  • en doctorat sont possibles dans de nombreux laboratoires de recherche français ou étrangers
  • en master spécialisé en affaires réglementaires, commercial ou management hospitalier

Débouchés professionnels

Les dispositifs médicaux sont majoritairement exploités en établissements de santé (3000 en France) ou cabinets de ville des professionnels de santé et gérés par des ingénieurs biomédicaux, dont l'Association Française des Ingénieurs Biomédicaux (AFIB) regroupe.D'après le SNITEM, Syndicat National des Industries des Technologies Médicales, 92 à 95 % des entreprises du dispositif médical sont des TPE/PME en France et en Europe.
Le marché du dispositif médical en Occitanie est supporté par BIOMEDAlliance, cluster des industries de santé dans la région et par le pôle de compétitivité EUROBIOMED pour tout le sud de la France.

Secteur(s) d’activité(s)

  • Entreprises du dispositif médical : TPE, PME, grandes entreprises, groupes internationaux (voir le site du SNITEM)
  • Etablissements de santé, publiques ou privés (Voir le site de l'AFIB)

Métiers

Les métiers de l'ingénieur-e biomédical sont liés au cycle de vie des Dispositifs médicaux :
  • Ingénieur Biomédical Hospitalier
  • Ingénieur d'application
  • Ingénieur marketing
  • Ingénieur en Qualité / Affaires Réglementaires
  • Personne Compétente de Radioprotection
  • Ingénieur Test et Essais, Métrologue