Master parcours Radiophysique médicale (RM_RM)

Résumé

Le parcours RM prépare aux métiers à l'interface de la science, de l'ingénierie et de la santé afin d'exercer le métier de physicien médical, ou les métiers autour des rayonnements ionisants dans le domaine médical.

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

Secrétariat pédagogique
M2 IdS-RM
LOPES D'ANDRADE Marilyne
marilyne.lopes-dandrade@univ-tlse3.fr
Contacts internationaux
WALTERS Adam
fsi-contact.relations-internationales@univ-tlse3.fr
Contacts formation continue
CRESSAULT Yann
fsi-contact.formation-continue@univ-tlse3.fr
Responsable(s) de la formation
M2 IdS-RM
FOURNIER NOEL Clara
clara.fournier-noel@univ-tlse3.fr

FRANCERIES Xavier
xavier.franceries@inserm.fr

MASQUERE Mathieu
mathieu.masquere@laplace.univ-tlse.fr

Composante

Détails

Infos clés

Composante

Lieu(x) des enseignements

  • Toulouse - 133 rte de Narbonne

  • Certains enseignements se font dans le Centre Hopitalier Universitaire de Toulouse (CHU)
  • l'Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT) et des laboratoires INSERM
  • incluant des visites.

Niveau d'admission

  • Bac + 3

Niveau de sortie

  • Bac + 5 (Niveau 7)

Langue(s) d'enseignement

  • Français

Stage(s)

Oui, obligatoire(s) (attributif ECTS)

Les +

Label(s)

CMI, Disrupt

Domaine(s) de compétence

  • Sciences pour l'ingénieur

Aménagement(s) des études

  • Etudiant en situation de handicap
  • Etudiant entrepreneur
  • Etudiant salarié
  • Sportif et Artiste de haut niveau

Présentation de la formation

Dans les établissements de santé, le métier de physicien médical est un métier d'interface, reconnu et très réglementé (DQPRM). Ils veillent à la qualité et la sécurité des soins par les praticiens en apportant leurs compétences scientifiques et techniques à la bonne délivrance de la dose prescrite en radiothérapie. Ils participent à des réseaux professionnels spécialisés (Société Française de Physique Médicale (SFPM) et la Société Française de Radiologie (SFR)).
Leurs ressources leur permettent également d'exercer des activités dans les entreprises autour des rayonnements ionisant en santé, de produits et de services telles que la radioprotection, l'application, la qualité, le logiciel (grands groupes, PME-TPE, SSII) ou participer à des travaux de recherche privées/publiques (Grands groupes, bureaux d'études, EPCST : Universités, CHU, CNRS, INSERM, INRA...).

Le parcours RM forme des cadres operationnels dans le secteur d'activité de haute technologie en santé, évoluant aux côtés des professionnels de santé.

Contenu de la formation :
- Socle de bases scientiques générales et pluridisciplinaires (anglais, communication, informatique, signal, images, capteurs, imageries et, surtout métrologie des rayonnements ionisants)
- Enseignements, recherche et préparation au concours du DQPRM principalement pour les étudiants du parcours RM.

Le contenu des enseignements bénéficie de conseillers scientifiques issus directement des professionnels de santé (médecins, ingénieur biomédicaux, physiciens médicaux...) du CHU de Toulouse.

Connaissances

  • Savoir rédiger et présenter des projets scientifiques ou cliniques, et utiliser les outils de veilles scientifique.
  • Réaliser et analyser des expériences scientifiques et cliniques.
  • Mobiliser les ressources pluridisciplinaires pour comprendre/concevoir les capteurs biomédicaux.
  • Identifier et évaluer les risques professionnels et la radioprotection du patient.
  • Connaître les institutions de santé ou liés au métier.
  • Collecter ou produire des données permettant de décrire un système d'imagerie médicale.
  • Maîtriser la simulation informatique (C++, Qt, VTK, ITK) ainsi que les codes de calculs (Geant 4, GATE).
  • Détecter et analyser tout type de rayonnements.
  • Calculer la dose absorbée en radiothérapie interne et externe, imagerie et médecine nucléaire.

Aménagements des études et Labels

Formation en 5 ans préparant au métier d'ingénieur, le CMI est un cursus exigeant, renforçant une Licence et un Master, validé par un label national. Adossé à une structure de recherche et très orienté vers l'innovation, il privilégie des activités de mise en situation étroitement liées aux laboratoires de recherche et entreprises partenaires. Ainsi formés aux problématiques actuelles et à venir des entreprises les diplômés s'adaptent facilement et sont très compétitifs sur le marché du travail.

Spécificités de la formation

Le métier de physicien médical existe depuis autour de 1968 et il est reconnu depuis 2009 dans le domaine médical à part entière.

Lieu(x) des enseignements

Toulouse - 133 rte de Narbonne

Durée de la formation

2 ans

Partenariats

Laboratoires

Les laboratoires partenaires de la formation hébergent les les hospitalo-uniersitaires, enseignants-chercheurs et chercheurs qui enseignent, encadrent des étudiants en projets tutorés ou acceuillent des stagiaires. Parmi ces laboratoires, on trouve :
  • IUCT, CHU
  • INSERM CRCT 1037, INSERM TONIC 1214
  • LAPLACE, LAAS, Cerco
  • autres...

Entreprises

Des intervenants professionnels issus des entreprises du rayonnement ionisant en santé (TPE, PME, Grands Groupes, Fédérations, établissements de santé publics ou privés, ... ) interviennent dans la formation soit :
  • par des enseignements
  • par des recrutements en stage, en apprentissage ou en CDD/CDI

Admission

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement

Bac + 3

Formation(s) requise(s)

Pour candidater en M2 en flux latéral :
  • Par la formation initiale : le ou la candidat-e doit déposer un dossier complet sur ecandidat ou sur Etudes en France / Campus France comprenant CV, Lettre de motivation justifiant le projet professionnel visé, .Relevés de notes/diplômes depuis le Bac, syllabus des formations suivies, lettre(s) de recommandation...
    La validation d'un Master Bac +4 / + 5 mention IDS d'un autre parcours ou du Master mention EEA, de Physique de l'université Paul Sabatier ou d'un Master en ingénierie biomédical ou EEA ou Physique ou Sciences de l'Ingénieur hors Uuniversité Paul Sabatier ou élève de 2 ou 3ème année d'école d'ingénieurs en Génie Biomédical ou Génie Physique....est requis.
  • Par la formation continue : Les voies de la VAE (Validation d'Acquis de l'Expérience) ou de la Validation d'Acquis (VA 85) permettent d'accèder à la formation via un dossier à déposer à la MFCA (Mission Formation Continue et Apprentissage de l'Université Paul Sabatier) pour une reprise d'études ou réorientation professionnel. Le dossier comprendra : CV, Lettre de motivation justifiant le projet professionnel visé, .Relevés de notes ou diplômes depuis le Bac, syllabus des formations suivies, liste des formations suivies en formation continue / FTLV, lettre(s) de recommandation....
    Prendre contact préalablement avec le responsable de la formation.

Seuls les étudiant-e-s du M1 mention Ingénierie de la Santé ont accès de plein droit en M2 après validation du M1.
L'enjambement sur les 2 années du master n'est pas possible.

Modalités de candidature

Les formations de Master sont ouvertes aux titulaires des diplômes sanctionnant les études du premier cycle (180 ECTS) ou équivalent et dans un domaine d’études correspondant. L’admission est prononcée à l’issue d’une procédure de sélection et en fonction des capacités d’accueil définies par l’établissement. Le dépôt des candidatures doit être effectué sur le site e-candidat (voir Candidater).

Modalités de candidature spécifiques

Sur étude de chaque dossier, il est toutefois possible d'intégrer la formation après d'autres formations, comme une license de physique ou biomédicale parfois précédée d'un BTS ou DUT, ainsi qu'un parcours atypique nécessitant une mise à niveau pour les manipulateurs en électroradiologie.

https://www.univ-tlse3.fr/candidatures

Programme

Le syllabus est téléchargeable au format PDF. Le document comporte une présentation de l’année, le programme de chacune des Unités d’Enseignement (UE) avec la bibliographie associée ainsi que les coordonnées de l’enseignant responsable et du secrétariat de la formation.

Le parcours RM réalise un stage de 6 mois obligatoire en M2.

Les stages se déroulent principalement dans des centres liés à la santé : centres hospitaliers universitaires, centres de lutte contre le cancer, centre hospitaliers, cliniques. Mais ils peuvent aussi se dérouler en laboratoires de recherche ou en entreprises.

Oui
Les stages durant l'année de M2 permettent sans difficulté de faire son stage de 6 mois à l'étranger.

L'obtention du Master 2ème est basé sur des projets à réaliser en groupe afin d'appréhender la réalisation d'un objectif à plusieurs, avec prévisions, suivis et présentation finale.

Méthodes et moyens pédagogiques utilisés

Le Master 2 à visée d'insertion professionnelle sur des métiers de l'ingénieur propose aux étudiants des mises en situation pratiques et ateliers, jeux de rôles majoritairement en présentiel.
Certains intervenants assument des enseignements / conférences à distance.
Les enseignements spécifiques (logiciels) peuvent être adaptés aux postes de travail des étudiants (accès VPN à des serveurs, visioconférence ou suivi de projet par Zoom ).
En M1 et en M2, La plateforme pédagogique Moodle est utilisée pour communiquer et informer les étudiants, pour la mise à disposition de ressources pédagogiques UE par UE y compris des vidéos, l'accès à des tests d'évaluation ou d'auto-évaluation, sondage ou remise de devoirs.

Et après ?

Compétences

  • Collecte d'information, rédaction de documents et communication orale dans le domaine.
  • Traitement et analyse de données, de signaux, d'images issues de l'instrumentation médicale.
  • Etude de la radioprotection du patient.
  • Participation à des recherches scientifiques et/ou cliniques.
  • Participation à la conception d'instruments ou d'installation, produisant ou détectant des rayonnements ionisants
  • Gestion, analyse et traitement de données des systèmes d'imagerie.
  • Mesures et calculs de la dose absorbée en imagerie et en radiothérapie.
  • Mesures et calculs de la radioactivité.

Poursuites d'études

À l’UT3

La poursuite en doctorat est possible, en particulier pour les étudiants ayant effectué leur stage de fin d'étude dans un laboratoire de recherche. Mais il est aussi fréquent que des étudiants en stage dans l'industrie continue en doctorat dans la même entreprise par l'intermédiaire d'un contrat CIFRE, voire au sein d'un laboratoire de recherche.
Pour plus d'information sur la poursuite en thèse sur le site toulousain, visiter https://www.adum.fr, site web de l'école doctorale GEETS (Génie Electrique, Electronique, Télécommunications et Santé).
Les étudiants admis au diplome du DQPRM intègrent l'INSTN l'année suivante pour leur internet de physique médicale de deux ans.

Hors UT3

Poursuites d'études hors de l'université :
  • en doctorat sont possibles dans de nombreux laboratoires de recherche français ou étrangers
  • en master spécialisé en affaires réglementaires, commercial ou management hospitalier

Débouchés professionnels

  • Ingénieur d'application.
  • Ingénieur en radioprotection (consultant, Personne Compétente en radioprotection ou PCR).
  • Chercheur ou Enseignant-chercheur.
  • Physicien médical ou radiophysicien ou Personne Spécialisée en RadioPhysique Médicale (PSRPM).
  • Assistant physicien.