nullLe Conseil européen de la recherche ou European research concil - ERC, coordonne et finance la recherche exploratoire, au sein des états membres de l'Union européenne, à travers des bourses récompensant l'excellence scientifique.
Ce dispositif fait partie du programme Horizon 2020 qui regroupe les financement de l'Union européenne en matière de recherche et d'innovation.

Il existe quatre bourses individuelles :
  • Starting grant, pour les jeunes chercheurs deux à sept ans après l'obtention de leur thèse ;
  • Consolidator grant, pour les jeunes chercheurs sept à douze ans après obtention de leur thèse ;
  • Advanced grant, destiné aux chercheurs confirmés ;
  • Proof of concepts, pour l'aide à la valorisation. Cette dernière bourse est réservée aux lauréats ERC.
Et une bourse, Synergy grant, dédiée à des équipes de deux à quatre investigateurs pour mener conjointement des projets de recherche ambitieux présentant un caractère synergique exceptionnel.


À l'heure actuelle, deux bourses ERC sont portées par des enseignants-chercheurs de l'université :
 

ERC Synergy grant : Spheres

Le projet Spheres implique trois investigateurs, le Professeur Dominique Langin, directeur-adjoint de l'Institut des maladies métaboliques et cardiovasculaires (I2MC), le Docteur Bruno Antonny, chercheur CNRS à l’Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire à Nice et le Professeur Mikael Rydén de l’Institut Karolinska en Suède.

Financé à hauteur de 9,7 millions d’euros sur 6 ans, le projet Spheres a pour objectif de comprendre la dynamique et les conséquences de l’augmentation de la taille des cellules adipeuses en étudiant une partie de leur structure appelée gouttelette lipidique.

Les cellules adipeuses, ou adipocytes, sont spécialisées dans le stockage des graisses. Elles sont composées de différents compartiments dont un spécifique de l’adipocyte, une gouttelette lipidique unique. La surface de cette gouttelette est couverte de lipides et de protéines spécifiques associées. L’augmentation de la taille de cette gouttelette et donc de l’adipocyte, peut indépendamment de la masse grasse, contribuer à un large éventail de pathologies, en particulier des maladies cardiométaboliques.

Le projet Spheres postule que des perturbations dans les interactions entre les protéines et la composition lipidique de la gouttelette entraînent une augmentation du volume des adipocytes et ses conséquences délétères. Mais plusieurs zones d’ombre subsistent à ce jour concernant la structure et la dynamique de la gouttelette lipidique, les conséquences de son augmentation sur l’adipocyte ou encore les facteurs provoquant les variations de taille. Les équipes du projet Spheres contribueront au développement de nouvelles méthodes et modèles chez l’Homme, la souris ou la cellule. Ces approches permettront de relier les nouvelles connaissances sur la formation et le maintien de la gouttelette lipidique unique et les conséquences néfastes de l’augmentation du volume des cellules adipeuses.

Grâce à son fort potentiel de découverte de nouveaux mécanismes, le projet Spheres permettra de mieux comprendre la genèse de maladies métaboliques et cardiovasculaires très fréquentes dans la population et d'identifier des stratégies thérapeutiques visant les adipocytes.

ERC Advanced grant : Cognibrains

Martin Giurfa, Professeur de classe exceptionnelle en neurosciences vient d'obtenir cette bourse pour son projet Cognibrains "Cognition in an insect brain". Spécialiste des neurosciences chez les invertébrés, il est le fondateur du Centre de recherches sur la cognition animale (CRCA) et actuellement directeur-adjoint.

Ses recherches portent sur l’apprentissage et la mémoire chez les abeilles, sujet qu’il aborde par une démarche pluridisciplinaire depuis le comportement jusqu’aux molécules. Son équipe, de renommée internationale travaille sur l'apprentissage chez les insectes et la façon dont l'environnement modifie leur comportement par le biais de remodelages complexes de leur cerveau.

Le projet Cognibrains a pour objectif d'élargir les connaissance en neurobiologie sur l'apprentissage des insectes et de fournir la première caractérisation intégrale des mécanismes sous-jacents à la cognition dans un cerveau miniature.