Publié le 4 novembre 2020 Mis à jour le 4 novembre 2020
Depuis 2013, le prix de thèse « Ecole de chimie de Rennes – René Dabard » distingue tous les ans des docteurs, sans restriction null
d’établissement, pour leurs travaux de thèse réalisés dans l’un des domaines suivants :
  • chimie moléculaire ;
  • chimie du solide et des matériaux ;
  • chimie et du génie de l’environnement.
Décerné par un jury composé de personnalités reconnues du secteur académique et du monde socio-économique, il récompense ainsi de jeunes chercheurs dont les travaux, d’une grande qualité scientifique, ont contribué au progrès des connaissances scientifiques, à l’innovation technologique et à une meilleure compréhension des enjeux de société et environnementaux.

Les critères d’évaluation portent sur l’originalité de la thématique de recherche, la prise de risque et la mobilité, la production scientifique (publications, brevets, prix).
Anaïs a réalisé sa thèse dans l’équipe IDeAS du laboratoire des IMRCP et au LAAS-CNRS (équipe MILE), ainsi qu’en collaboration avec l’unité Tonic. Ses travaux portaient sur les gélifiants supramoléculaires comme support de culture cellulaire.

Voir l'intégralité de l'article original sur le site du laboratoire des IMRCP.