Publié le 7 juin 2022 Mis à jour le 9 juin 2022

Félicitations à l'enseignante-chercheuse et aux quatre enseignants-chercheurs de notre université qui viennent d’être nommés membres de l’Institut universitaire de France (IUF), à compter du 1er octobre 2022, pour une durée de cinq ans : Lise-Marie Lacroix, Guillaume Cabanac, Edouard Pauwels, Gaël Grenouillet, maîtres de conférences, et Eric Crubezy, professeur. L'Institut universitaire de France a pour mission de favoriser le développement de la recherche de haut niveau dans les universités et de renforcer l'interdisciplinarité.


Sont nommés membres Juniors :
 
  • Guillaume Cabanac, maître de conférences - Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT)
Les travaux interdisciplinaires de Guillaume Cabanac contribuent à l'analyse de la littérature scientifique, notamment au sein de l'ERC Synergy Grant « Nanobubbles » qui interroge le processus d'auto-correction en science. Il développe la plateforme Problematic Paper Screener qui signale des milliers d'articles non fiables, pourtant publiés et souvent vendus par les maisons d'édition de premier plan. Il a été désigné par la prestigieuse revue scientifique Nature, comme l'une des 10 personnalités scientifiques de l'année 2021.

Guillaume Cabanac est maître de conférences habilité à diriger des recherches (HDR) en informatique. Il siège au Comité national du CNRS en qualité de membre nommé du Conseil scientifique de l'Institut des sciences humaines et sociales (InSHS). Il est responsable de la licence professionnelle Gestion et traitement informatique de données massives (GTIDM) à l'IUT Paul Sabatier.

 
  • Lise-Marie Lacroix, maîtresse de conférences - Laboratoire de Physique et Chimie des Nano-objets (LPCNO)
Les travaux de Lise-Marie Lacroix portent sur la synthèse de nanoparticules hybrides pour des applications biologiques (cœur magnétique, coquille passivante) ou électronique (coquille isolante). Son travail consiste, grâce à des réactions chimiques, à fabriquer, observer, manipuler, assembler ces nanoparticules dans l’optique de créer de nouveaux matériaux plus performants et moins polluants. Leurs propriétés intéressent également les chercheurs comme outil d’innovation dans le domaine biomédical. 

 
  • Edouard Pauwels, maître de conférences - Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT)
La recherche d'Edouard Pauwels porte sur l'optimisation numérique, une discipline à l'interface entre l'informatique (algorithmes) et les mathématiques (analyse, géométrie). Le champ d'application principal de ces recherches est celui de l'apprentissage automatique et particulièrement des réseaux de neurones: des modèles prédictifs entraînés sur la base d'exemples. Les algorithmes d'optimisation sont au coeur du processus d'entrainement de ces modèles et les travaux d'Edouard visent à leur apporter une compréhension et des garanties fines, ainsi qu'à améliorer et à développer de nouveaux algorithmes.

Edouard Pauwels enseigne au département de mathématiques, il est co-responsable avec Thomas Pellegrini (IRIT) du master Intéractions de l'Infomatique et des mathématiques pour l'intelligence Artificielle, mutualisé avec le département d'informatique. Il est en charge avec Laurent Risser (Institut de mathématiques de Toulouse - IMT) de l'équipe projet Apprentissage-Optimisation-Complexité (AOC), portée par le labex CIMI et regroupant des membres du Laboratoire d'analyse et architecture des systèmes (LAAS - CNRS) de l'IMT et de l'IRIT autour de la thématique de l'apprentissage automatique.


Sont nommés membres Senior :

 
  • Gaël Grenouillet, maître de conférences - Laboratoire Évolution et diversité biologique (EDB)
Les travaux de Gaël Grenouillet s’intéressent aux impacts des changements globaux sur la biodiversité et reposent sur des approches de modélisation et d'écologie des communautés, en mettant l'accent sur l'influence des traits des espèces et leur histoire évolutive pour comprendre et évaluer la vulnérabilité des espèces aux changements environnementaux.

Gaël Grenouillet enseigne les statistiques et la modélisation de la L2 au M2. Il est responsable de plusieurs enseignements et co-responsable du Master modélisation des systèmes écologiques (MSE).

 
  • Eric Crubézy, Professeur des Universités, Centre d’anthropobiologie et de génomique de Toulouse (CAGT).

Professeur en anthropobiologie, les travaux d’Éric Crubézy se situent à l’interface de la biologie, de la Santé et des Sciences Humaines et Sociales. Spécialiste de l’étude des populations du passé, ses travaux se passent du terrain (fouilles de nécropoles) au laboratoire : paléogénomique, imagerie et évolution des maladies infectieuses. Il développe des  programmes comparant l’évolution des populations humaines et des cultures, via l’intelligence artificielle et les graphes de connaissance, en tenant compte d’événements tels que les épidémies, les guerres et les variations socio-économiques.


Voir en ligne sur le site de l'IUF.