Publié le 29 novembre 2022 Mis à jour le 30 novembre 2022

Le championnat du monde de Half Ironman s’est déroulé fin octobre, à St George, dans l’Utah, aux Etats-Unis. Lors de cette compétition de triathlon, les athlètes s’affrontent autour de trois épreuves : natation, cyclisme et course à pied. Au terme de 113 kilomètres d’efforts, Jean-Marie Buchot, a remporté le titre suprême dans la catégorie « Physically Challenged » (nom de la division sportive dédiée aux triathlètes handisport).

 
Enseignant-chercheur au sein du département de formation Génie Chimique Génie des Procédés de l’IUT Paul Sabatier, Jean-Marie Buchot est un sportif assidu et persévérant. Inscrit au club Toulouse Triathlon depuis 10 ans, il pratique notamment le vélo depuis son plus jeune âge. Amputé d’un bras suite à un grave accident de vélo en 1999, il persévère dans les disciplines sportives et parvient à se hisser au sommet.

En septembre 2021, il participe au Triathlon 70.3 Ironman1 d’Aix en Provence. Grâce à sa 4e place en catégorie 40-45 ans valide, il se qualifie pour la compétition internationale et s’envole vers St George en octobre 2022 où il retrouve 6 000 concurrents. Aux portes de l’Arizona et des parcs nationaux de légende tels que le Grand Canyon et le Bryce Canyon, le championnat peut débuter, dans un décor somptueux coloré et vallonné.
Buchot
Buchot

Jean-Marie Buchot franchit la ligne d’arrivée après 113 km d’efforts - © DR
  • Première épreuve : la natation
Après la vague de professionnels, place aux athlètes en situation de handicap. Tous prennent part à l’épreuve de natation de 1 900 mètres qui se déroule dans la superbe étendue d’eau appelée « Sand Hollow Reservoir ». Il fait alors encore nuit et pas plus de 5°C. Jean-Marie Buchot s’élance dans une eau à 16°C. Dans le noir, il ne peut distinguer les bouées qui délimitent le parcours. S’orienter dans ces conditions relève de la prouesse. De plus, son bras gauche, anesthésié par le froid, s’engourdit et perd toute sensation. Sa préparation mentale réalisée en amont lui permet de venir à bout de l’épreuve, en 41 minutes. Les conditions de nage était d’une difficulté telle que le chrono réalisé n’est pas fidèle à ses temps de référence habituels. Qu’importe ! Sa motivation n’est pas atteinte et il poursuit avec détermination.
 
  • Deuxième épreuve : le vélo
Il s'élance sur le parcours cycliste de 90 km, particulièrement vallonné, avec environ 1 100 mètres de dénivelés positifs. Une trajectoire variée avec de longs toboggans, une montée irrégulière de 4,5 km dans le magnifique "Snow Canyon" creusé dans le grès rouge et blanc et quelques passages à plus de 10%. Le soleil a beau être de la partie, le froid se fait ressentir. Le circuit s’achève sur une longue descente, réalisée à plus de 75km/h. Jean-Marie Buchot vient à bout de cette deuxième épreuve en 2h28, soit 37 km/h de moyenne. Arrivé premier de sa catégorie, c’est revigoré qu’il se dirige vers la dernière étape.
 
  • Troisième épreuve la course à pied
Il s’agit d’une course à pied de 21.1 kilomètres avec 2 boucles de 250 mètres de dénivelés positifs. Le parcours l’emmène au centre de St George, avec une incursion dans un golf verdoyant qui contraste avec la couleur ocre de la roche typique de l’Utah. Il boucle cette dernière partie en 1h36 et scelle ainsi sa victoire, qu’il n’est pas peu fier de savourer avec ses supporters et supportrices.

Ainsi, au bout de cette folle journée, Jean Marie Buchot est sacré champion du monde, catégorie PC (Physically Challenged), de l’Ironman 70.3 de Saint Georges, Utah, USA. L’université Toulouse III – Paul Sabatier et l’IUT Paul Sabatier saluent cette performance. Rendez-vous lors du prochain défi : les championnats du monde Ironman à Hawaï le 14 octobre 2023.

1 À propos du Half Ironman

Le Half Ironman est également appelé « Ironman 70.3 », nom qui fait référence à la distance totale, exprimée en miles, parcourue durant les trois épreuves de nage, cyclisme et course à pied. Les distances d’un Half Ironman équivalent ainsi à la moitié du circuit Ironman dans chacune des disciplines : 1,9 km de natation (1.2 mile) ; 90 km de vélo (56 miles) ; 21,1 km de course à pied, soit un semi-marathon (13.1 miles).