Master parcours Ingénierie des procédés physico-chimiques durables (IPPD)

Résumé

Un master résolument orienté vers le développement durable, l'environnement et les biotechnologies préparant aux métiers de cadre et aux postes d'ingénieurs dans des domaines variées : chimie, environnement, énergie, traitement des eaux ...

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

Secrétariat pédagogique
M1 GPBP GPB
WASEK Maelle
maelle.wasek@univ-tlse3.fr
+3 35 61 55 74

M2 GPBP IPPD
WASEK Maelle
maelle.wasek@univ-tlse3.fr
+3 35 61 55 74
Contacts internationaux
WALTERS Adam
fsi-contact.relations-internationales@univ-tlse3.fr
Contacts formation continue
CRESSAULT Yann
fsi-contact.formation-continue@univ-tlse3.fr
Responsable(s) de la formation
M1 GPBP GPB
GALIER Sylvain
sylvain.galier@univ-tlse3.fr

REMIGY Jean-Christophe
jean-christophe.remigy@univ-tlse3.fr

MASSOT Laurent
laurent.massot@univ-tlse3.fr

M2 GPBP IPPD
GALIER Sylvain
sylvain.galier@univ-tlse3.fr

REMIGY Jean-Christophe
jean-christophe.remigy@univ-tlse3.fr

LAHITTE Jean-François
jean-francois.lahitte@univ-tlse3.fr

Composante

Site de la formation

Détails

Infos clés

Composante

Lieu(x) des enseignements

  • Toulouse - 118 rte de Narbonne

  • La formation est dispensée à l'Université Paul Sabatier - Toulouse 3. Des Unités d'enseignements ou parties d'unités d'enseignement pourront avoir lieu sur le site de l'ENSIACET.

Niveau d'admission

  • Bac + 3

Niveau de sortie

  • Bac + 5 (Niveau 7)

Langue(s) d'enseignement

  • Français

Stage(s)

Oui, obligatoire(s) (attributif ECTS)

Les +

Domaine(s) de compétence

  • Sciences pour l'ingénieur
  • Environnement
  • Chimie

Aménagement(s) des études

  • Etudiant en situation de handicap
  • Etudiant entrepreneur
  • Etudiant salarié
  • Sportif et Artiste de haut niveau

Rythme et modalités d’enseignement

Accessible en
  • Alternance
    • Contrat d'apprentissage
    • Contrat de professionnalisation
  • Formation initiale
  • Formation continue / FTLV
  • VAE
  • Présentiel
En savoir plus à propos du Accessible en

Présentation de la formation

Le master Génie des Procédés et Bioprocédés (GPBP) confère aux apprenants une formation scientifique solide dans le domaine des procédés physico-chimiques et des bioprocédés, leur permettant de concevoir, réaliser, étudier et maîtriser les procédés de transformation de la matière et de l'énergie, et de contrôler la qualité et les propriétés des produits finis. La formation est orientée vers la maitrise des impacts environnementaux de procédés en favorisant les procédés de recyclage, de traitements des effluents ou le développement des biotechnologies . Les domaines d'applications majeurs concernent les procédés de l'industrie chimique et pharmaceutique, de l'agroalimentaire, d'élaboration des matériaux, du traitement des eaux et des effluents et l'ingénierie de la santé, ainsi que la gestion de l'énergie et la maîtrise de l'impact des procédés sur l'environnement.

Le master est indifférencié mais l'étudiant pourra s'orienter vers les métiers de l'ingénierie ou de la recherche au travers des stages ou projets en particulier le bureau d'étude ou de recherche du M2.

Le parcours Ingénierie des Procédés Physico-chimiques Durables concerne les étudiants attirés par les procédés de recyclage des métaux, de domaine de l"énergie ou de traitement des fluides notamment avec une visée dépollution. Ces procédés sont traités en relation avec l'environnement et le dévelloppement durable.

Connaissances

  • Thermodynamique et cinétique chimiques en phase homogène et hétérogène.
  • Bilan de matière et d'énergie.
  • Modes de transport de matière, de chaleur et de quantité de mouvement.
  • Physico-chimie aux interfaces réactives et non réactives.
  • Génie de la réaction chimique et des réacteurs chimiques, électrochimiques ou biologiques.
  • Génie des procédés de séparation classiques et en particuliers membranaires.
  • Analyse de cycle de vie, sécurité, risque industriel et normes notamment environnementales
  • Technique de caractérisation et d'analyse.
  • Outils numériques pour la modélisation et la simulation aux différentes échelles : du local à la simulation de procédés.
  • Matériaux métalliques durables et procédés de recyclage
  • Procédés de traitement de l'eau, de l'air et des sols
  • Procédés de transformation et de valorisation de l'énergie
  • Gestion de projet et culture manageriale. Propriété intellectuelle et veille scientifique et technique.
  • Communiquer pour rendre compte des activités ou des conclusions d'études.

Lieu(x) des enseignements

Toulouse - 118 rte de Narbonne

Durée de la formation

2 ans

Partenariats

Laboratoires

L e parcours Génie des procédés pour les biotechnologies est principalement adossé au Laboratoire de Génie Chimique (LGC UMR UT3/INP/CNRS 5503).
D'autres laboratoires sont associés à la formation, par l'accueil d"étudiants en stage ou par les enseignants-chercheurs qui participent aux enseignements :
  • Toulouse Biotechnology Intitute (TBI UMR INSA CNRS 5504)
  • Centre Inter-universitaire de Recherche et d'Ingénierie des Matériaux (CIRIMAT UMR 5085)
  • Laboratoire des Interactions Moléculaires et Réactivité Chimique et Photochimique (IMRCP UMR 5623)
  • Laboratoire Plasma et Conversion d'Energie (LAPLACE UMR 5213)
  • Laboratoire de Chimie Agro-industrielle (UMR 1010 INP-ENSIACET/INRAe)

Établissements

La mention de master Génie des Procédés et Bioprocédés est co-accréditée avec l'INP - ENSIACET.

Entreprises

De nombreuses entreprises participent à la formation, soit par l'accueil des étudiants en stage, soit par la participation d'un de leur membre au Conseil de Perfectionnement de la formation, soit encore par l'intervention de professionnels au cours de séminaires.On peut citer : AIRBUS Industries, VEOLIA, Laboratoires Pierre Fabre, MERIAL, Aquasource, MECAPROTEC, AREVA Expansion, Cap Gémini ...

Admission

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement

Bac + 3

Formation(s) requise(s)

Le recrutement au Master 1 Procédés Physico-Chimiques (mutualisé sur les deux parcours Ingénierie des Procédés Physico-chimiques Durables et Génie des Procédés pour les Biotechnologies ) s'effectue sur examen des dossiers de candidature. Il tient compte de la motivation de l'étudiant pour ce parcours et des places disponibles dans chacun des deux parcours. Les Licences conseillées pour être admis sont la Licence de Chimie et la Licence de Physique-Chimie.

Les étudiants ayant validé le Master 1 Procédés Physico-Chimiques ont un droit d'accès au parcours de M2 dans lequel ils étaient inscrits en M1.

Au niveau M2, les étudiants ayant une formation initiale orienté génie des procédés ou Bioprocédés sont prioritaires. Les étudiants ayant une formation plus éloignée du génie des procédés doivent expliciter leur motivation pour le parcours en accord avec leur projet professionnel.

La validation des acquis de l'expérience est possible pour les candidats ayant les formations initiales citées ci-dessus ou une activité et des formations professionnelles relevant du génie des procédés.

Modalités de candidature

Les formations de Master sont ouvertes aux titulaires des diplômes sanctionnant les études du premier cycle (180 ECTS) ou équivalent et dans un domaine d’études correspondant. L’admission est prononcée à l’issue d’une procédure de sélection et en fonction des capacités d’accueil définies par l’établissement. Le dépôt des candidatures doit être effectué sur le site e-candidat (voir Candidater).

Modalités de candidature spécifiques

https://www.univ-tlse3.fr/candidatures

Programme

Le syllabus de chacune des années composant le diplôme est téléchargeable au format PDF. Le document comporte une présentation de l’année, le programme de chacune des Unités d’Enseignement (UE) avec la bibliographie associée ainsi que les coordonnées de l’enseignant responsable et du secrétariat de la formation.

Stage de 8 semaines (second semestre de M1)
Ce stage, réalisé en entreprise ou en laboratoire de recherche, constitue une première découverte des métiers utilisant les procédés physico-chimiques. L'étudiant doit à l'issue du stage élaborer un poster reprenant les éléments essentiels de son travail, qu'il présente devant un jury.

Stage de 5 à 6 mois (second semestre de M2)
Le stage est une mise en situation dans un cadre professionnel, dans les domaines de l'industrie chimique, pétrochimique ou pharmaceutique, de l'agroalimentaire, d'élaboration et de traitement des matériaux, du traitement des eaux et des effluents, de l'énergie... Elle débute par la rédaction d'un portefeuille de compétence, la rédaction de CV et de la lettre de motivation en relation avec l'offre/l'entreprise et le poste visé (stage, emploi, doctorat, …). Le stage s'effectue au sein d'une entreprise ou d'un laboratoire de recherche dans un contexte national ou international. L'étudiant mettra en œuvre ses acquis et développera ses compétences propres à son poste et/ou à l'organisme. Ce stage se matérialisera par la rédaction d'un rapport professionnel, d'une soutenance de ses travaux et de son projet professionnel.

Oui
Le Master 1 Procédés Physico-Chimiques est ouvert à l'international grâce à des partenariats avec des universités européennes dans le cadre du programme d'échange ERASMUS. L'étudiant peut effectuer un semestre (généralement le semestre 8), ou l'année entière, dans des villes comme Prague, Lisbone, Birmingam, Madrid, Upsala, … Le contenu des enseignements suivis est validé par une convention d'accueil (learning agreement) en accord avec le responsable de la formation.

D eux projets tuteurées, inclus dans les blocs professionnels , conclus par un rapport et une soutenance, sont présents:
  • Au S1 du M1, un travail, par équipe, de recherche bibliographique constitue une première immersion dans un laboratoire en lien avec un doctorant. L'étudiant rencontre un professionnel du domaine permettant à l'étudiant de réfléchir à son projet professionnel.
  • Au S1 du M2, Un bureau d'étude (travail par équipe, ingénierie) ou de recherche (travail individuel, recherche) sont des mises en situation autour d'un sujet proposé par un référent servant de n+1:
    1. Mise en œuvre et développement de compétences relevant du Génie des (Bio)-Procédés
    2. Gestion d'un projet en utilisant les connaissances acquises en M1
    3. Rédaction de partie et soutenance du projet en anglais.

Alternance

La formation est ouverte à l'alternance en M1 et en M2.
La formation d'une durée de 2 ans a lieu de septembre (année N) à septembre (année N+2), elle alterne des périodes en entreprise (31 semaines en 1ière année et 36 semaines en 2ième année) ainsi que des périodes en formation à l'Université (21 semaines en 1ière année et 16 semaines en 2ième année) pour un total de 849 heures de formation sur 2 ans (526 hrs en 1ière année et 323 hrs en 2ième année).
En M1, l'alternance est de 3/4 semaines entreprise, 5 semaines à l'université jusqu'à mars puis à temps plein entreprise d'avril à septembre.
En M2, l'alternance est de 3 semaines entreprise, 4 semaines à l'université jusqu'à janvier puis à temps plein de février à septembre avec deux séjours de 2 semaines à l'Université.

Méthodes et moyens pédagogiques utilisés

  • Projet tuteuré sur les méthodes de montage et de gestion de projets.
  • Tutoriels vidéos sur les codes de calcul numérique.
  • Cours inversés, Sérious Game
  • Enseignement interactif et démarche Lean (performance industrielle, démarche de progrès).
  • Bureau d'étude ou de recherche : mises en situation similaire au stage de M2.
  • Initiation à la recherche.
  • Cours, TD et TP conventionel

Et après ?

Compétences

  • Etudier le fonctionnement d'opérations unitaires de transformation de la matière et de l'énergie conventionnels (réacteurs idéaux et non idéaux, procédés de séparation) ou innovants (procédés électrochimiques ou de séparation membranaire)
  • Concevoir et dimensionner l'installation d'un procédé physico-chimique global par la maîtrise du couplage de différentes opérations unitaires
  • Optimiser le fonctionnement d'installations industrielles, en utilisant des méthodes numériques et des logiciels professionnels en génie des procédés et en intégrant les problématiques de gestion de l'énergie et d'impact sur l'environnement
  • Développer les méthodes de caractérisation des surfaces et les outils d'analyse physico-chimiques
  • Appliquer les Bonnes Pratiques de Laboratoire (BPL) et respecter les mesures d'hygiène et de sécuité au travail
  • Mettre en pratique les connaissances générales de l'entreprise (gestion, organisation) et le management de projet
  • Etre sensibilisé aux règles de propriété intellectuelle et aux processus de valorisation
  • Utiliser les technologies de l'information et de la communication, rédiger un rapport scientifique, préparer un exposé

Poursuites d'études

À l’UT3

Le master Génie des Procédés et Bioprocédés termine le parcours de formation des étudiants au niveau Master. Les poursuites d'étude sont possibles au niveau doctorat , notamment dans les laboratoires partenaires de la formation.

Hors UT3

Les diplômés peuvent poursuivre des formations leur conférant des compétences complémentaires au génie des procédés.

Débouchés professionnels

Le master Génie des Procédés et Bioprocédés prépare les étudiants à une insertion professionnelle immédiate dans l'industrie.

Le premier emploi est trouvé après 3 mois de recherche (valeur médiane), parfois à l'issu du stage dans la structure d'accueil (1 à 3 étudiants par an). A 18 et 30 mois après la sortie du master, 93 % des étudiants sont insérés dans la vie professionnelle. A 18 mois, 57% des emplois sont en CDI. Ce taux passe à 80 % à 30 mois pour un salaire net médian passant de 1850 € à 1930 €.
Les emplois occupés, en entreprise ou dans la fonction publique, sont de niveau cadre à 89%