Master parcours Sciences et technologies des plasmas (STP)

Résumé

Ce parcours forme à la physique et aux applications industrielles des plasmas froids. La formation est axée sur la pratique avec des stages en M1 et M2. Il est possible de le suivre dans le cadre d'une bidiplomation avec une université canadienne.

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

Secrétariat pédagogique
M2 NRJ STP
BESOMBES Valerie
Université Paul Sabalier
Bâtiment 1TP1 bureau B 5 bis
118 route de Narbonne
31062 TOULOUSE cedex 9
valerie.besombes@univ-tlse3.fr
05 61 55 68 27
Contacts internationaux
WALTERS Adam
fsi-contact.relations-internationales@univ-tlse3.fr
Contacts formation continue
CRESSAULT Yann
fsi-contact.formation-continue@univ-tlse3.fr
Responsable(s) de la formation
M2 NRJ STP
NAUDE Nicolas
nicolas.naude@laplace.univ-tlse.fr

Composante

Détails

Infos clés

Composante

Lieu(x) des enseignements

  • Toulouse - 118 rte de Narbonne

  • Les cours ont lieu à l'Université Toulouse III Paul Sabatier. Les étudiants inscrits en bi-diplomation
  • lors de leur année au Canada
  • suivront des cours dans leur université de rattachement.

Niveau d'admission

  • Bac + 3

Niveau de sortie

  • Bac + 5 (Niveau 7)

Langue(s) d'enseignement

  • Français

Stage(s)

Oui, obligatoire(s) (attributif ECTS)

Les +

Domaine(s) de compétence

  • Sciences pour l'ingénieur
  • Physique

Aménagement(s) des études

  • Etudiant en situation de handicap
  • Etudiant entrepreneur
  • Etudiant salarié
  • Sportif et Artiste de haut niveau

Présentation de la formation

Le parcours Sciences et Technologies des Plasmas (STP) pourra être suivi :
  • soit entièrement à l'Université Toulouse III - Paul Sabatier,
  • soit dans le cadre d'une bi-diplomation avec une des Universités Canadiennes partenaires.
Dans les deux cas, l'objectif est de former des étudiants à la physique des plasmas froids et aux technologies utilisants ces plasmas en leur donnant de solides bases théoriques et expérimentales. Pour cela, ce parcours mise sur de longues périodes de stages aussi bien en Master 1 qu'en Master 2.

Concernant la partie internationale, les étudiants peuvent suivre ce parcours dans le cadre d'une bi-diplomation avec une des Universités Canadiennes partenaires (INRS, Université Laval et Université de Montréal). Pour cela, nous nous appuyons sur les nombreuses relations qui existent avec le Québec comme c'est par exemple le cas avec l'International Research Network (IRN) Nanomatériaux Multifonctionnels Contrôlés qui regroupe une communauté de plus d'une centaine de chercheurs. Chaque année, 5 à 10 étudiants partent au Canada effectuer un séjour d'une année dans ce cadre.

Le descriptif complet des deux années de Master (aussi bien pour le parcours local que pour le parcours franco-québécois en bi-diplomation) est disponible sur le site web : http://masterstp.univ-tlse3.fr.

Connaissances

  • Etude, conception et optimisation de systèmes mettant en jeu des décharges électriques.
  • Mise en œuvre d'une expertise dans le domaine des plasmas froids et des décharges électriques.
  • Recherche de solutions à un problème scientifique ou technologique relevant du domaine des plasmas froids et des applications associées.
  • Gestion de projet concernant l'étude, la conception ou l'optimisation d'un système ou d'un procédé mettant en jeu les plasmas froids.
  • Veille technologique en lien avec les applications des décharges électriques et des plasmas froids.
  • Conception et mobilisation d'outils de caractérisation des plasmas froids :
    • réalisation de mesures in situ.
    • développement de logiciels de modélisation.
  • Conseil concernant le choix d'une technologie adaptée pour la génération d'une décharge électrique en fonction des caractéristiques souhaitées.

Spécificités de la formation

Le parcours Sciences et Technologies des Plasmas peut être suivi :
  • dans le cadre d'un parcours M1 + M2 classique,
  • dans le cadre d'une bi-diplomation à l'international avec une des universités partenaires au Canada avec une année pleine de mobilité,
  • ou bien dans le cadre d'une double compétence pour les étudiants ayant déjà validé un M1 et qui souhaitent se former aux plasmas froids, dans ce cas les étudiants peuvent suivre la totalité des cours sur les plasmas en M2.

Lieu(x) des enseignements

Toulouse - 118 rte de Narbonne

Durée de la formation

2 ans

Partenariats

Laboratoires

Les laboratoires de recherche concernés par ce domaine scientifique sont principalement le LAPLACE (UMR CNRS-UT3-INPT) et le LAAS (UPR CNRS). De nombreux stages sont également proposés chaque année les différents laboratoires du Réseau des Plasmas Froids (https://plasmas-froids.cnrs.fr).
Le site https://formations-plasmas.fr répertorie de nombreuses offres de stage dans le domaine des plasmas froids.

Établissements

Ce parcours de Master peut être réalisé dans le cadre d'une bi-diplomation avec des Universités canadiennes partenaires :
  • INRS à Montréal.
  • Université Laval à Québec.
  • Unversité de Montréal.
Des accords de coopération interuniversitaire ont été signés avec chaque université partenaire pour définir les modalités des bi-diplomations.

Entreprises

L'équipe pédagogique du parcours Sciences et Technologies des Plasmas est constituée principalement d'enseignants-chercheurs issus du LAPLACE. Toutefois, des industriels interviennent dans la formation pour dispenser des enseignements en lien avec les aspects techniques sous forme de séminaires ( Airbus, CNES, DGA Techniques Aéronautiques, Satelec, ...). Nos étudiants bénéficient ainsi de l'expérience et des compétences de ces professionnels, ce qui favorise leur intégration dans le monde de l'entreprise.

Admission

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement

Bac + 3

Formation(s) requise(s)

Pour l'entrée en M1 :
  • Le Master 1 Energie, parcours STP est ouvert aux titulaires d'une licence EEA, de Physique ou de Physique-Chimie, de Sciences pour l'Ingénieur. Tous les étudiants ayant acquis un niveau de licence peuvent présenter leur candidature.
  • Les étudiants étrangers titulaires d'un diplôme étranger doivent se renseigner pour utiliser la démarche de candidature qui leur est adaptée (Etude en France, ...).
  • Dans le cadre de la bi-diplomation franco-québecoise, l'Universitaire canadienne partenaire se réserve le droit de demander une mention de licence spécifique pour accueillir les étudiants. Par exemple, pour l'Université de Montréal, les étudiants devront, préférentiellement, être titulaire d'une licence de Physique ou Physique-Chimie.
Dans tous les cas, une commission de recrutement statue sur les candidatures et prononce les admissions.

Pour l'entrée en M2 EEA STP :
  • Les étudiants titulaires de la première année du M1 Energie STP de l'université Paul Sabatier sont admis de plein droit en M2 et doivent procéder à leur réinscription suivant les modalités de l'université.
  • Les étudiants titulaires d'un autre M1 de l'université Paul Sabatier ou d'un M1 (ou équivalent) d'un autre établissement français doivent déposer leur candidature sur le site web de l'université.
  • Les étudiants étrangers titulaires d'un diplôme étranger doivent se renseigner pour utiliser la démarche de candidature qui leur est adaptée (Etude en France, ...).
Les étudiants issus de flux latéraux entrants directement en M2 ne pourront pas avoir accès à la bi-diplomation avec une des Universités partenaires canadiennes.

L'enjambement sur les 2 années du master n'est pas possible.

Modalités de candidature

Les formations de Master sont ouvertes aux titulaires des diplômes sanctionnant les études du premier cycle (180 ECTS) ou équivalent et dans un domaine d’études correspondant. L’admission est prononcée à l’issue d’une procédure de sélection et en fonction des capacités d’accueil définies par l’établissement. Le dépôt des candidatures doit être effectué sur le site e-candidat (voir Candidater).

Modalités de candidature spécifiques

Dans le cadre de la bi-diplomation franco-québécoise, les étudiants devront déposer un dossier de pré-candidature sur le site web dédié du parcours STP (http://masterstp-univ-tlse3.fr). Après examen de ce dossier, si ils sont retenus pour la bidiplomation, ils devront déposer à la fois leur candidature à l'Université Toulouse III - Paul Sabatier et dans l'Université canadienne partenaire (INRS, Université Laval, Université de Montréal). Les étudiants seront admis au parcours en bi-diplomation uniquement lorsque leur dossier aura été accepté par les deux Universités.

Programme

Le syllabus est téléchargeable au format PDF. Le document comporte une présentation de l’année, le programme de chacune des Unités d’Enseignement (UE) avec la bibliographie associée ainsi que les coordonnées de l’enseignant responsable et du secrétariat de la formation.

Dans le cadre du parcours local , les étudiants auront deux stages à suivre :
  • Master 1 au semestre 8, 17 ECTS, 18 semaines minimum.
  • Master 2 au semestre 10, 30 ECTS, 24 semaines minimum.
Ces stages pourront être réalisés en entreprise ou en laboratoire.


Dans le cadre du parcours bi-diplomant franco-québécois , les étudiants auront trois stages à suivre (un en France et deux au Canada).
  • Master 1 au semestre 8, 14 ECTS, stage à réaliser au Canada, 16 semaines minimum.
  • Master 2 au semestre 9, 30 ECTS, stage à réaliser au Canada, 24 semaines minimum
  • Master 2 au semestre 10, 17 ECTS, stage à réaliser en France, 18 semaines minimum.
Les stages réalisés au Canada au semestres 8 et 9 constituent les deux parties d'un même et unique stage de recherche en laboratoire. Idéalement les trois stages seront réalisés sur un seul sujet de recherche dans le cadre d'une collaboration internationale entre un laboratoire en France (LAPLACE, LAAS, PROMES, etc.) et un laboratoire au Canada.

Oui
Si ils le souhaitent, les étudiants peuvent réaliser les stages de M1 et M2 à l'étranger. Dans le cas de la bi-diplomation, les étudiants passent obligatoirement une année entière au Canada.

Chaque année, les étudiants réalisent un projet en autonomie (par groupe de 2 ou 3 étudiants) sur des équipements dédiés en salle de TP ou en laboratoire. Suite à ce projet, ils présentent leurs résultats sous la forme d'un oral ou d'un rapport écrit.

Méthodes et moyens pédagogiques utilisés

Les étudiants peuvent suivre la formation dans le cadre d'une bi-diplomation avec une université canadienne partenaire :
  • INRS à Montréal.
  • Université Laval à Québec.
  • Unversité de Montréal (début à partir de septembre 2017).

Et après ?

Compétences

  • Analyser les différents mécanismes physiques qui interviennent dans les milieux plasmas en mobilisant les principes physiques fondamentaux associés aux plasmas et décharges électriques
  • Dimensionner et réaliser une chaine de mesures pour un système plasma.
  • Comprendre les interactions et le couplage entre le plasma et le réseau électrique (circuit d'alimentation).
  • Concevoir un logiciel de simulation dédié.
  • Utiliser et paramétrer un logiciel de simulation commercial (COMSOL, Fluent Ansys, …).
  • Identifier et mettre en œuvre différentes techniques de caractérisation des milieux plasmas en s'appuyant sur l'instrumentation adaptée au diagnostic des plasmas : diagnostics électriques, spectroscopie optique en émission et en absorption, diagnostics laser, thermographie, imagerie.
  • Dimensionner et concevoir un système plasma dans un environnement complexe en fonction d'un cahier des charges.
  • Identifier les technologies adaptées aux différentes sources plasmas.
  • Identifier le type de plasma en adéquation avec l'application visée.

Poursuites d'études

À l’UT3

Après l'obtention du Master Energie parcours Sciences et Technologies des Plasmas, les étudiants pourront poursuivre leurs études dans le cadre d'un doctorat.

Débouchés professionnels

Le master étant indifférencié, il permet d'envisager une carrière professionnelle aussi bien dans l'industrie que dans la recherche. Nos diplômés peuvent donc poursuivre leurs études en doctorat, ce qui leur ouvre les carrières académiques (chercheur, enseignant-chercheur, etc.). Ils ont aussi la possibilité de s'orienter vers une carrière industrielle et d'occuper des postes d'ingénieur. Les perspectives d'évolution sont larges puisqu'à terme ils peuvent prétendre à des postes de chef de projet, de consultant ou de technico-commercial selon les souhaits et les opportunités. Nos diplômés sont recrutés au sein de laboratoires, de PME et de grands groupes, aussi bien en France qu'à l'étranger.

Concernant les étudiants en bi-diplomation avec une Université canadienne partenaire, l'obtention d'une maitrise canadienne leur permettra un accès facilité au marché de l'emploi nord-américain ou à la préparation d'une thèse en Amérique du Nord ou en co-tutelle.