Publié le 3 février 2020 Mis à jour le 3 février 2020
La capacité à contrôler volontairement ses propres actions est essentielle pour s’adapter à des situations nouvelles. Alors que les mécanismes cérébraux sous-tendant cette capacité ont été beaucoup étudiés chez l’adulte, leur mise en place au cours du développement de l’enfant reste encore mal comprise. En utilisant des méthodes de psychophysique et d’électro-encéphalographie chez des enfants scolarisés en écoles maternelle et primaire, une équipe internationale composée notamment de chercheur.es du Centre de recherche cerveau et cognition (Cerco) a pu lever le voile sur les mécanismes impliqués. Ces résultats sont publiés dans la revue Developmental Science.

Voir en ligne sur le site de l’Institut des sciences biologiques du CNRS.