Publié le 1 juin 2021 Mis à jour le 9 juin 2021
Partant d’un besoin de simplification et de clarification des circuits décisionnels, de rapprochement entre recherche et formation et de redéfinition de la stratégie scientifique de l’établissement, le Conseil d’administration de l’université a voté en avril la mise en place d’un Comité d’orientation scientifique et de Directoires. Explications.

Suite à la fin du mandat des comités de pôles de coordination de la recherche au 31 mars 2021 et suite à une phase d’évaluation et de constat, plusieurs choix ont guidé cette nouvelle organisation de la recherche :
 
  • retourner à la réglementation du code de l’éducation ;
  • replacer les directeurs d’unité de recherche au centre de la définition de la stratégie scientifique de l’établissement ;
  • replacer les composantes au centre de l’interface formation / recherche.
Dans cet objectif, deux nouvelles structures sont mises en place, le Comité d’orientation scientifique (COS) et les Directoires.



Les Directoires de la recherche

Organisés par grandes thématiques de recherche, les directoires réunissent l’ensemble des directrices et directeurs des structures de recherche en lien avec l’université et sont animés par un responsable :
 
  • Activités humaines & sociales – ACTIHS : Eric Rémy, directeur du Laboratoire gouvernance et contrôle organisationnel (LGCO) ;
  • Biologie, agronomie, biotechnologie, santé – BABS : Kerstin Bystricky, directrice de l’Unité de biologie Moléculaire, cellulaire et du développement (MCD-CBI) ;
  • Mathématiques, sciences et technologies de l'information et de l'ingénierie - MST2I : Olivier Eichwald, directeur du Laboratoire plasma et conversion d'énergie (LAPLACE) ;
  • Science de la matière (physique, chimie, matériaux) – SDM : Christophe Laurent, directeur du Centre inter-universitaire de recherche et d’ingénierie des matériaux (CIRIMAT) ;
  • Univers, planète, espace, environnement – UPEE : Mike Toplis, directeur de l’Observatoire Midi-Pyrénées (OMP).
Les missions des directoires se focalisent sur un rôle de définition stratégique et d’interface entre les unités de recherche et la gouvernance. Ils sont amenés à :
 
  • proposer des stratégies de développement scientifique sur la base d’une analyse de leurs thématiques de recherche ;
  • proposer au Président une stratégie pluriannuelle de répartition des moyens humains attribués à la recherche ;
  • favoriser des coopérations scientifiques extérieures ;
  • interagir avec les composantes pour les sujets qui relèvent de la recherche.
De plus, afin de favoriser l’émergence de projets interdisciplinaires et favoriser la transversalité, les responsables des directoires se réunissent en bureau présidé par le Vice-président de la Commission de la recherche, Jean-Pierre Jessel, et associant le responsable du Comité d’orientation scientifique.

Actuellement, les directoires sont notamment mobilisés sur les réflexions autour du 4e Programme d’investissements d’avenir (PIA 4), le contrat quinquennal d’établissement et de site (volet recherche et innovation), les défis clés que la Région souhaite lancer, les PEPR exploratoires, ...

 

Le Comité d’orientation scientifique

Afin de définir, en neutralité, une politique scientifique globale, le Président a souhaité s’entourer d’un organe de conseil en matière de recherche et formation : le COS.

Sous la responsabilité d’Angelo Parini, les 13 membres du COS, représentant les axes majeurs de recherche et de formation de l’université, ont été nommés par le Président pour leur reconnaissance scientifique, leur expérience dans la direction et l'évaluation de la recherche, et leur participation à des réseaux nationaux et internationaux de recherche et / ou de formation. Ces personnalités scientifiques sont libérées de toute responsabilité d’équipe ou de structure de recherche.

Composition actuelle du COS :
 
  • Biomédical : Angelo Parini, professeur universitaire - praticien hospitalier - Institut des maladies métaboliques et cardiovasculaires (I2MC)
  • Santé publique et épidémiologie : Sandrine Andrieu, professeure universitaire - Centre d'épidémiologie et de recherche en santé des populations de Toulouse (CERPOP)
  • Biologie fondamentale animale : Didier Trouche, directeur de recherche CNRS - Centre de biologie intégrative (CBI)
  • Biologie fondamentale végétale : Guillaume Bécard, professeur universitaire - Laboratoire de recherche en sciences végétales (LRSV)
  • Écologie environnement : Christophe Thébaud, professeur universitaire - Laboratoire Évolution et diversité biologique (EDB)
  • Chimie : Bruno Chaudret, directeur de recherche CNRS - Laboratoire de physique et chimie des nano-objets (LPCNO)
  • Mathématiques : Patrick Cattiaux, professeur universitaire - Institut de mathématiques de Toulouse (IMT)
  • Physique : Virginie Serin, professeure universitaire - Centre d'élaboration de matériaux et d'études structurales (CEMES-CNRS)
  • Sciences de l’Univers : Anny Cazenave, directrice de recherche émérite CNES - Laboratoire d'études en géophysique et océanographie spatiales (LEGOS)
  • Sciences de l’ingénieur : Malik Ghallab, directeur de recherche émérite CNRS - Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes (LAAS-CNRS)
  • Génie des procédés : Martine Meireles-Masbernat, directrice de recherche CNRS - Laboratoire de génie chimique (LGC)
  • Informatique : Andreas Herzig, directeur de recherche CNRS - Institut de recherche en informatique de Toulouse (IRIT)
  • Sciences de la communication : Marie-Gabrielle Suraud, professeure universitaire - Centre d'études et de recherche travail organisation pouvoir (CERTOP)
La mission du Comité d’orientation scientifique est d’élaborer des propositions concernant la politique générale de la recherche et de la formation et de les soumettre au Président et à son équipe en vue de l’élaboration du plan stratégique de l’université.

Cette nouvelle organisation de la recherche permet de projeter l’université dans des prospectives stratégiques de moyen et long termes en croisant le regard d’experts scientifiques détachés des contingences quotidiennes et celui des directeurs de structures de recherche au cœur des activités de recherche menées par l’université.